Synopsis : Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt.
Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série.
Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice.
Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.
2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…
Papier (439 pages) et numérique - Paru en mars 2020 chez La bête noire

Mon avis :
J'avais passé un bon moment avec L'empathie et j'étais donc curieuse de découvrir ce second opus de l'auteur. Et bien je n'ai pas été déçue, ce Fermer les yeux est un thriller efficace et addictif que j'ai dévoré en très peu de temps. On va donc suivre le point de vue de plusieurs personnages ce qui nous permet d'avoir une vue d'ensemble sur l'intrigue. En 2005, dans un petit village, la jeune Justine disparait. C'est alors qu'il va du village à la caserne que le gendarme Tassi voit quelque chose qui n'est pas normal dans les bois en contrebas de la route. Il va alors comprendre qu'il vient de retrouver le corps de l'enfant et qu'il est accompagné d'un homme que tout désigne comme étant le meurtrier. L'affaire est vite classée et tout le monde passe à autre chose. Sauf que les choses ne sont pas aussi simples qu'elles semblaient l'être et dans le présent, l'affaire va revenir sur le devant de la scène. En parallèle on suit l'avocate du fameux condamné et un jeune auteur spécialisé dans les tueurs en série. A eux trois, ils vont essayer de comprendre ce qu'il s'est réellement passé et mettre en lumière les failles de l'enquête, le fait que les gendarmes l'ait classée un peu vite et tout reprendre depuis le début. Sauf qu'il semblerait que ça ne soit pas du gout de tout le monde et ils vont assez rapidement se retrouver dans la panade... J'ai aimé les personnages, la façon dont ils vont au bout des choses, tout ce qu'ils apprennent, leur côté humain et donc faillible et la pugnacité qu'ils ont face à tout ce qu'ils découvrent. J'en suis à plusieurs reprises restée comme deux ronds de flan et j'ai dévoré les pages pour comprendre les tenants et les aboutissants.

Chaque personnage a un rôle important à jouer dans l'intrigue que met en place l'auteur, j'étais curieuse de voir comment les choses allaient tourner et je me suis laissée berner par certains pans de l'histoire qui nous scotchent. On alterne donc entre les protagonistes mais aussi entre passé et présent, on a aussi un point de vue extérieur à nos 3 héros qui nous permet de visualiser aussi un autre pan de l'intrigue, j'ai aimé le rythme que cela donne à l'histoire et la façon qu'ils ont tous de se battre pour se protéger et protéger les autres. Je dois dire qu'à plusieurs reprises j'ai été étonnée par les réponses que nous apporte l'auteur, sous des dehors parfois simples on se rend compte que ça ne l'est pas du tout et que la limite entre le bien et le mal, le bon et le mauvais, est très souvent floue. On va donc osciller entre peur, angoisse et espoir, on va se rendre compte que les choses sont bien plus "grosses" que ce que l'on pouvait imaginer au départ et je me suis totalement laissée avoir par certains personnages qui sont bien loin de ce que l'on en pense au départ. On va donc naviguer dans le pire de l'âme humaine mais on va aussi pouvoir voir le bon qu'il y a en (presque) chacun de nous, on ne sait pas toujours où donner de la tête et on va se laisser porter par les mots de l'auteur et sa manière de nous présenter son histoire. Le final nous apporte bien évidemment les réponses que l'on pouvait en attendre et j'en suis restée coite face à certaines choses. On les quitte d'une manière vraiment bien faite et addictive et on sait que l'on va être marqués par eux, par les réflexions que cela entraine et ce "ni tout noir ni tout blanc"... 

En bref, j'ai trouvé que l'intrigue était parfaitement menée du début à la fin, entre l'alternance entre passé et présent et les points de vue de plusieurs protagonistes. Rien n'est tout blanc ou tout noir, on va suivre petit à petit l'évolution des personnages au fil des ans, on est pris par les nombreux rebondissements et révélations et à plusieurs reprises j'en suis restée comme deux ronds de flan. L'auteur a vraiment l'art et la manière de nous attirer dans ses filets et de nous relâcher qu'à la fin, "satisfaits" de ce qu'on a reçu comme réponse mais avec en même temps cette sensation que dans la vie, jamais rien n'est totalement réglé. Efficace et percutant !!

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les thrillers à plusieurs voix où rien n'est tout blanc ou tout noir.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand les limites entre loi et vengeance sont floues...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict
SHARE 0 comments

Add your comment

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!

© Les lectures de Mylène · THEME BY WATDESIGNEXPRESS