Synopsis : Kiku a 16 ans. Americano-japonaise, elle se sent déconnectée de son héritage japonais et en sait peu sur l'histoire de sa famille qui cultive le secret. Alors qu'elle est en vacances avec sa mère à San Francisco, elle se retrouve brusquement dans les années 1940, propulsée dans un des camps qui a fleuri sur le territoire américain au lendemain de Pearl Harbor. Parquée, Kiku partage le quotidien de sa jeune grand-mère et de 120 000 citoyens nippo-américains déchus de tous leurs droits civiques par leur propre gouvernement, car accusés d'être des ennemis de la nation...

Papier (281 pages) et numérique - Paru en janvier 2021 chez Rue de Sèvres

Mon avis :

J'avoue, on connait la seconde guerre mondiale sous notre prisme d'européens mais j'ai peu lu (voire pas) de livres qui traitent de ce qui a pu se passer dans les différents pays en dehors de l'Europe. Entre réalité historique et fiction, l'autrice va donc ici nous raconter la vie de sa famille qui a été envoyée dans des camps de détention aux USA. Après l'attaque de Pearl Harbor, les autorités américaines ne faisaient plus confiance aux personnes d'origine japonaise qui vivaient sur leur sol. Ils ont donc créé des camps de détention un peu partout aux États Unis et y ont enfermé des japonais de plusieurs générations, de ceux qui n'avaient pas la nationalité américaine aux troisièmes ou quatrièmes générations qui étaient pourtant nées sur le sol américain. Kiku, notre héroïne qui vit à notre époque, va donc se retrouver propulsée lors de son voyage à San Francisco avec sa mère dans la peau d'une jeune fille transférée de la ville où elle habite dans un camp. Elle va y croiser sa grand mère qu'elle n'a jamais connue et comprendre qu'elle doit en apprendre davantage sur son histoire familiale. Sauf que si au départ elle faisait des aller-retours entre passé et présent, elle se retrouve coincée dans le passé et va y vivre plusieurs mois.

Le côté historique est donc très bien expliqué, on a le contexte de ces camps, la façon dont ils ont été traités et si l'autrice utilise le mot "camp de détention", c'est pour ne pas faire le parallèle avec le mot "camp de déportation" puisque les conditions étaient tout de même incomparables avec celles vécues en Europe par des millions de gens. Mais la tension, la peur, la mort aussi étaient bien présentes et on va vivre chaque découverte avec Kiku. J'ai aimé les détails, la façon dont grâce aux dessins qui sont somme toute simples on va vivre chaque instant avec Kiku, elle part à la recherche de l'histoire familiale qu'ils ont toujours tu et j'ai aimé la voir chercher la vérité et surtout comprendre pourquoi cette omerta sur ce qui est arrivé à ses aïeux. Le côté historique (et ses explications) est clair et efficace, j'ai bien évidemment fait quelques recherches supplémentaires pour en apprendre plus et j'ai trouvé que l'autrice entrait dans son histoire familiale par la grande porte, sans fioriture ni faux semblants et parvenait par la même à "exorciser" ce passé et l'impact qu'il peut avoir sur son présent. Jamais personne n'oubliera, cela a marqué des générations et il faut faire notre possible pour que jamais ce genre de chose ne puisse se reproduire...

En bref, je ne connaissais pas du tout ce pan de l'histoire américaine pendant la seconde guerre mondiale et j'ai apprécié d'en apprendre davantage sur ces camps de détention pour les personnes d'origine japonaise. Impossible de le lâcher avant d'en avoir tous les tenants et les aboutissants et si ça reste assez "simple" dans la mise en oeuvre, c'est efficace pour nous donner envie d'en savoir plus, pour apprécier Kiku et pour se plonger dans cette intrigue. Un moment fort qui nous donne bien évidemment à réfléchir...

Note : 18/20

A lire si vous aimez : les faits historiques sur un pan assez méconnu de l'histoire américaine (du moins pour moi).

Passez votre chemin si vous n'aimez pas : mettre le nez dans le pire de l'histoire.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :

Logo Livraddict

Les articles sont regroupés chez Noukette cette semaine.
SHARE 12 comments

Add your comment

  1. C'est pour toutes ces bonnes raisons que je pense découvrir cet album bientôt ! J'ignorais également tout de l'existence de ces camps..!

    RépondreSupprimer
  2. Je connais la réalité historique, mais l'approcher ainsi par le biais d'une BD ne manque effectivement pas d'intérêt !

    RépondreSupprimer
  3. l'arrière plan m'intéresse bien!

    RépondreSupprimer
  4. J'aimerais bien découvrir cet album. Je ne connaissais pas l'existence de ces camps de détention aux États-Unis.

    RépondreSupprimer
  5. C'est avec le magnifique roman Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka que j'ai "connu" ces camps, croisés ensuite dans d'autres lectures.
    J'ai vraiment très envie de découvrir cette bd

    RépondreSupprimer
  6. Je l'avais repérée et tu me donnes encore plus envie de la lire.

    RépondreSupprimer
  7. Il est sur ma PAL. Je vais donc le lire bientôt !

    RépondreSupprimer
  8. Je connaissais ces camps mais pas dans les détails. Ça m'intéresse.

    RépondreSupprimer
  9. Le sujet m'intéresse, mais la version "voyage dans le temps" moins...

    RépondreSupprimer
  10. Le voyage dans le temps est un peu expliqué ou pas du tout? Bref, je reste quand même tentée. Cette partie de l'histoire est souvent occultée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en fait, c'est surtout une question de "mémoire" dans notre ADN et oui, du coup c'est expliqué au travers de ça :)

      Supprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!

© Les lectures de Mylène · THEME BY WATDESIGNEXPRESS