Extincta de Victor Dixen

Synopsis : L'espèce humaine disparaîtra dans 255 heures.
Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes éparses. Accaparés par la lutte pour les maigres ressources, ils ignorent que l'ultime cataclysme est sur le point de balayer ce qu'il reste de l'espèce Homo sapiens.
La dernière histoire d'amour s'écrira en lettres de feu.
Née dans les bas-fonds de Viridienne, la cité-royaume pourrissante envahie d'algues, Astréa rêvait de se consacrer tout entière au culte de Terra. Mais sa foi vacille le jour où son frère est accusé de sacrilège et condamné à mort.
Élevé derrière les remparts du castel, le prince Océrian était né pour régner. Mais un mystérieux accident lui arrache sa jambe et son honneur, l'écartant à jamais de la ligne de succession.
Le destin va jeter ces assoiffés de justice l'un contre l'autre, embrasant leurs coeurs avant de consumer le monde.
La flamme brûle plus fort juste avant de s'éteindre.
Papier (601 pages) et numérique - Paru en novembre 2019 chez Collection R

Mon avis :
Après l'intense Cogito, j'étais curieuse de découvrir cette nouvelle histoire de l'auteur et le moins que l'on puisse dire est qu'il nous met une nouvelle fois une grande claque. Le degré de réflexion nécessaire tout le long de l'histoire fait que l'on ne peut pas en décrocher, on reste automatiquement happé par les mots et par les questions que toute cette aventure soulève. On sait dès le départ que l'on se dirige vers l'extinction de l'espèce humaine et j'étais hyper curieuse de voir comment on allait vivre ces dernières heures en leur compagnie. En réalité une dizaine de jours puisque le compte à rebours commence à 255 heures avant la fin. On va donc croiser la route de plusieurs personnages, particulièrement celle d'Astréa, issue des castes inférieures et celle d'Océrian qui lui est normalement l'héritier de leur royaume. Sauf que la vie est déjà merdique à l'époque et ils vont tous les deux se battre pour se faire entendre.

J'ai donc été prise par l'intrigue dès les premières pages, j'étais impatiente et curieuse de découvrir ce que les protagonistes allaient nous réserver et je dois dire que j'en suis restée à plusieurs reprises sur les fesses. C'est un tout petit peu moralisateur par moment mais surtout ça nous ouvre les yeux sur un futur pas si éloigné de nous et surtout qui pourrait bien se produire si les choses ne changent pas et que l'on n'initie pas ce changement rapidement. C'est donc aussi bien un roman qui nous fait réfléchir qu'une histoire qui nous prend aux tripes entre deux personnes qui n'ont pas connu du tout les mêmes conditions de vie et qui vont se retrouver ensemble vers un but plus ou moins commun. Astréa compte se servir d'Océrian pour récupérer son frère qui a été condamné à mort et Océrian profite de ce voyage pour prouver à son père qu'il n'est pas le jeune homme qui ne sert à rien et qui est incapable de gouverner après son accident.

On va donc alterner avec plusieurs points de vue, j'ai particulièrement apprécié le travail qu'ils font sur eux-mêmes pour comprendre et apprendre de leurs erreurs. Ils sont décillés l'un par l'autre, vont voir que tout n'est pas noir ou blanc et on va, à leur côté, voir tourner ces heures vers leur fin programmée. C'est assez choquant dans le sens où ça nous pend clairement au nez mais en même temps je me dis que la solution est peut être là, dans l'extinction de l'espère humaine. La planète trouvera toujours le moyen de se relever, après tout l'évolution s'est déjà produite une fois et sans l'homme pour tout détruire, qui sait si ça ne pourrait pas se reproduire... On va donc de plus en plus stresser au fur et à mesure qu'approche la fin, chacun d'entre eux va devoir prendre des décisions et certaines choses nous laissent clairement sans souffle. L'adieu est poignant et nous choque pour bien des raisons. Un roman à découvrir d'urgence !!! 

En bref, j'ai trouvé que l'histoire nous prenait le cerveau en tenaille dès les premières pages en sachant comment les choses allaient se terminer... Astréa et Océrian sont deux protagonistes très différents qui nous guident vers la fin inéluctable de l'espèce humaine... Sauf que rien n'est aussi simple que ça et l'auteur va nous donner du grain à moudre tout le long de l'aventure sur notre impact et la conclusion du nombre affligeant de conneries que nous perpétrons de nos jours. On ne peut le lâcher avant d'en comprendre les tenants et les aboutissants et j'en suis restée sans souffle en prenant conscience des décisions de nos héros à la toute fin. Il reste quand même une infime dose d'espoir mais elle est si ténue que si nous ne faisons rien maintenant, elle pourrait s'éteindre sans que l'on ne s'en rende compte...

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les histoires de science-fiction qui s'apparente clairement à notre futur plus ou moins proche.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- être mis face à face avec ce qui pourrait se produire...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

3 commentaires

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!