Couleurs de l'incendie (BD) de Christian de Metter et Pierre Lemaitre

Synopsis : Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie.
Papier (170 pages) et numérique - Paru en janvier 2020 chez Rue de Sèvres

Mon avis :
En découvrant cette BD, je ne savais pas qu'il s'agissait en fait de la suite d'Au revoir là haut (que je n'ai toujours pas lu...)(même si une fois en main, ça a été évident avec le petit autocollant sur la couverture...). Je me suis donc plongée dans l'histoire de Madeleine sans savoir à quoi m'attendre et j'ai trouvé que l'ambiance était palpable au travers de ces dessins. On commence donc par un double drame, alors qu'ils sont aux funérailles du père de Madeleine, son fils, Paul, se jette d'une fenêtre et reste handicapé. Pour Madeleine qui doit jongler entre Paul et l'empire dont elle a hérité, rien n'est évident et elle va inévitablement se faire avoir par des hommes peu scrupuleux de son entourage et se retrouver dans un dénuement assez flagrant. Mais elle comprend qu'elle doit se venger de ceux qui leur ont fait du mal, à elle et son fils et ne va avoir de cesse de détruire ce que les autres ont construit sur son dos. J'ai trouvé l'ambiance sombre et oppressante diablement bien faite, j'étais curieuse de voir comment Madeleine allait s'en sortir et je dois dire que j'en suis restée comme deux ronds de flan.

Si l'intrigue est hyper bien faire et addictive, j'ai par contre eu du mal avec Madeleine à laquelle je n'ai pas réussi à réellement m'attacher. Elle donne pourtant tout ce qu'elle a pour défendre son fils mais elle m'est apparu comme assez hautaine et "sombre" ce qui fait que j'ai eu énormément de mal à m'identifier à elle ce qui est quand même important pour moi lors de mes lectures. L'ambiance est assez oppressante, on ne sait pas trop vers quoi on se dirige et on vit cette vengeance de l'intérieur avec les protagonistes. J'ai aimé la façon dont Madeleine va se battre pour son fils, pour le voir de nouveau sourire un jour, on ne peut que stresser aussi par rapport à la montée du nazisme en Allemagne et ce que ça implique, on vit la crise de 29 de l'intérieur et j'ai trouvé que tout ce côté historique était vraiment très bien fait. Le final est d'ailleurs pour le moins étonnant et j'avoue être curieuse de découvrir à présent Au revoir là haut et les autres titres de l'auteur en laissant une certaine part d'inconnu (même si j'avais abandonné Robe de marié dont le début ne m'avait pas plu...).

En bref, j'ai trouvé que cette BD nous mettait vraiment bien dans l'ambiance au travers de ses dessins et que l'histoire qu'elle nous raconte est passionnée et passionnante même si je n'ai pas réellement réussi à m'attacher à Madeleine. Les personnages sont pourtant parfaits dans leurs rôles et je suis à présent curieuse de lire Au revoir là haut et bien évidemment le petit dernier Miroir de nos peines (qui se passe durant la seconde guerre mondiale).

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les dessins sombres et oppressants qui retranscrivent parfaitement l'histoire des personnages.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les héroïnes froides et hautaines.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Les articles sont regroupés chez Moka Mila cette semaine.

12 commentaires

  1. J'ai hâte de la lire mais il me faudra d'abord m'attaquer au roman !

    RépondreSupprimer
  2. Il va falloir que je m'attaque à la trilogie de Lemaitre, depuis le temps que je le dis !

    RépondreSupprimer
  3. Comme Moka, j'ai très envie de la découvrir mais j'aimerais lire le roman d'abord. ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'hésite à lire la BD... Car ensuite j'ai souvent la flemme de lire le roman !! ;)

    RépondreSupprimer
  5. je n'ai encore lu aucun des romans de la trilogie, il faudrait que je m'y mette aussi!

    RépondreSupprimer
  6. Je dois absolument lire la trilogie et ensuite les BD, merci pour la piqure de rappel

    RépondreSupprimer
  7. J'attends de lire le début de la série... ouais, je suis psychorigide!

    RépondreSupprimer
  8. Une adaptation qui reste très fidèle au roman. Franchement ce n'était pas évident avant le coup.

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai pas lu le roman, juste la BD de Au revoir là-haut, qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Je vais donc sans doute m'attaquer au roman, avant de, peut-être, revenir aux BD.

    RépondreSupprimer
  10. Beaucoup aimé l'adaptation BD du premier tome, donc très tentée par cette suite en BD...

    RépondreSupprimer
  11. J'ai lu et adoré "Au revoir là-haut". Maintenant que le 3e volet est paru, je vais me replonger dedans mais lire les romans plutôt

    RépondreSupprimer
  12. Pourquoi pas même si je ne suis pas très à l'aise avec un graphisme trop lisse, une facilité de reprendre un classique assez récent

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!