La deuxième femme de Louise Mey

in , , , , , , by Les lectures de Mylène, 21.1.20
Synopsis : Sandrine ne s'aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Timide, mal à l'aise, elle bafouille quand on hausse la voix, reste muette durant les déjeuners entre collègues.
Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme, et qu’il lui fait une place. Une place dans sa maison, auprès de son fils, sa maison où il manque une femme. La première. Elle a disparu, elle est présumée morte, et Sandrine, discrète, aimante, reconnaissante, se glisse dans cette absence, fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit Mathias.
Mais ce n'est pas son fils, ce n'est pas son homme, la première femme était là avant, la première femme était là d'abord. Et le jour où elle réapparaît, vivante, le monde de Sandrine s’écroule.
Papier (330 pages) et numérique - Paru en janvier 2020 chez JC Lattès - Le masque

Mon avis :
J'avoue, même plusieurs jours après avoir terminé ma lecture, je ne sais pas trop quoi en penser... Si j'ai trouvé que l'autrice nous entrainait dans un roman criant de vérité et empreint d'une réalité qui fait froid dans le dos, je n'ai jamais réussi à m'attacher à Sandrine ni à être réellement touché par ce qu'elle traverse alors que c'est juste horrible. Et j'ai été particulièrement frustrée par ce fait parce qu'on ne peut enlever à l'autrice sa capacité à nous décrire les sentiments des uns et des autres et à nous faire vivre ce harcèlement moral et bien plus encore... Sandrine va donc être touchée par cet homme qui vient de perdre sa femme qui a littéralement disparue. Elle va arriver à le rencontrer et sa vie va se retrouvée illuminée quand il accepte de reconstruire la sienne avec elle. Elle fait tout ce qu'elle peut pour aider le petit Mathias à accepter que sa mère a disparu et va tout donner pour eux deux. Jusqu'au jour où Caroline revient dans leurs vies, totalement amnésique et où Sandrine va commencer à se poser des questions sur ce qu'elle a accepté jusqu'à présent de cet homme qu'elle aime pourtant de tout son coeur. Mais elle est mal dans sa peau, pense que le fait qu'il l'accepte dans sa vie est sa seule chance d'être heureuse et tout finit par imploser.

C'est d'ailleurs tout ça que j'ai du mal à accepter mais je pense que ça tient à mon caractère totalement indépendant... Je connais bon nombre de personnes qui sont incapables de rester seules, qui ont besoin d'un homme (ou d'une femme) dans leurs vies et j'avoue, ça a toujours eu tendance à me faire bondir et réagir. Chacun fait bien évidemment comme il veut et le sentiment de solitude ou d'abandon n'est pas le même chez tout le monde mais j'avoue que j'ai eu du mal à m'identifier ou ne serai-ce que m'attacher à Sandrine... Le côté psychologique est diablement bien fait et addictif mais dès le départ on sait et on voit que c'est un pervers narcissique qui entend être le maitre chez lui et avoir quelqu'un sous sa coupe est le summum de sa vie. Bien évidemment quand la femme commence à se rebeller, plus rien ne va et la violence peut alors entrer en jeu. C'est tout ça que l'autrice nous décrit, elle nous permet d'entrer dans la tête de Sandrine et de voir le cheminement de ses pensées quand elle finit par ouvrir les yeux et surtout par avoir envie d'agir. Beaucoup de choses m'ont faite grincer des dents,et je n'ai pu qu'admirer la façon dont l'autrice, par des phrases courtes et percutantes, nous permet de vivre chaque instant. Et d'avoir inévitablement des envies de justice...

En bref, ce roman fait inévitablement réfléchir et pose énormément de questions sur l'impact d'une soumission vis à vis d'un homme capable de tout pour rabaisser celle dont il partage la vie. Il est question de viol sous le même toit, de brimades et de violence et on ne peut que frissonner en voyant que Sandrine est quasiment incapable de s'en sortir seule. On a envie de l'aider et de lui permettre de retrouver un certain équilibre et je dois dire que le tout est diablement bien fait même si je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Cela dépend clairement de sa propre capacité à vivre dans un certain cadre que certains appellent "normal" (puisque le célibat n'est pas vraiment "accepté" ni "acceptable") mais j'ai quand même été interpellée par énormément de choses. Un roman à lire en tout cas !!

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les histoires ancrées dans la réalité et qui pourraient arriver à tout le monde.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand on accepte tout de celui que l'on aime et qui nous aime...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict
SHARE 2 comments

Add your comment

  1. Deux de mes copines ont A-DO-RÉ... du coup, je pense que je vais le lire, même si tu n'est pas super convaincue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en fait c'est pas que je n'ai pas été convaincue, c'est plus mon côté indépendant qui s'est rebellé !!

      Supprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!

© Les lectures de Mylène · THEME BY WATDESIGNEXPRESS