Meg : La fosse de Steve Alten

Synopsis : Son appétit est insatiable. Ses dents aiguisées comme des scalpels. Elle mesure vingt-deux mètres et pèse plus de vingt tonnes. Elle s'appelle « Angel ». Angel est une femelle de l'espèce des Carcharodon Megalodon, l'ancêtre préhistorique des grands requins blancs, le prédateur le plus redoutable jamais enfanté par la nature. Capturée dans les profondeurs de la fosse des Mariannes, un haut-fond du Pacifique où son espèce se perpétuait depuis soixante-dix millions d'années, elle a défoncé les colossales portes d'acier qui devaient la retenir. La bête maléfique a goûté le sang humain, et rien ne pourra plus l'empêcher à présent de semer la terreur sur son passage.
Jonas Taylor, le paléontologue qui avait capturé Angel, est depuis cet épisode hanté par un cauchemar. Ancien pilote de submersibles, il refuse désormais de descendre sous les eaux. Mais il replonge chaque nuit dans la fosse et assiste, impuissant, à la mort de sa femme, dévorée par le monstre. La peur au ventre, il va pourtant devoir reprendre la chasse...
Papier (434 pages) et numérique - Paru en mai 2019 chez Pygmalion

Mon avis :
Clairement, je n'en avais pas eu assez avec le premier épisode de Meg en eaux troubles, il a fallu que je remette ça avec cette suite. Et clairement, j'ai fait des cauchemars à la manière de Jonas dans le livre, j'ai rêvé de ces créatures gigantesques, capables de bouffer tout ce qui passe à la portée de leur estomac et de profondeurs dans lesquelles on risque à tout instant de mourir écrasés par la pression de l'eau au dessus de nos têtes (ou pire)... Et je dois dire que ma description donne clairement envie de découvrir ce roman... Ouiiiiiii, il faut le lire pour cette ambiance si spéciale, cette course contre la montre tout autour du monde pour retrouver Angel, la Meg qui pèse plus de 20 tonnes et peut se nourrir d'à peu près n'importe quoi. Jonas, notre héros, va avoir une nouvelle fois la pression pour retrouver cette créature surgie des abysses et s'il veut la tuer, ça n'est pas le cas de tout le monde, certains préférant la voir captive afin de gagner de l'argent sur son dos... J'ai aimé cette intrigue qui nous réserve des surprises, on alterne entre horreur et thriller (la frontière est mince d'ailleurs) puisque le suspense nous tient en haleine quant aux intensions des uns et des autres. Surtout que de nouvelles créatures vont faire leur apparitions pour le plus grand plaisir du lecteur qui aime se faire peur...

On avance donc dans cette tension permanente, j'y suis assez sensible donc j'ai été d'ailleurs obligée de couper ma lecture en deux (impossible de le lire juste avant de dormir, j'ai donc commencé un livre un peu plus léger pour ne pas trop faire de cauchemars) et j'ai aimé la façon qu'ils ont de défendre leurs idées et leurs idéaux. Le pauvre Jonas va se faire manipuler par les uns et les autres, le lecteur est au courant de - presque - tout et j'ai souffert pour lui et ses angoisses que l'auteur nous transmet d'une manière très intense. Il y a plusieurs camps, on se doute plus ou moins de qui sont les méchants mais on ne sait pas pour quelles raisons ils ont décidé de prendre ce chemin. On va le comprendre au fur et à mesure que Terry fait des découvertes dans la fosse des Mariannes et l'alternance de point de vue fait qu'on ne s'ennuie jamais (et que l'on flippe deux fois plus étant donné que c'est stressant sur et sous la surface). On va donc de surprise en surprise, elles sont émaillées par de nombreux morts et il faut parfois avoir le cœur accroché parce que l'auteur n'est tendre avec personne. J'ai beaucoup aimé la façon dont ce second tome se termine même si je pense que je vais encore faire des cauchemars pendant quelques temps...

En bref, j'ai trouvé ce second tome à la fois totalement effrayant et palpitant (je ne mettrais plus les pieds dans l'océan, c'est décidé !!), les personnages ne savent pas où donner de la tête et il en va de même pour le lecteur qui oscille entre sur et sous l'eau. J'ai beaucoup aimé Jonas et Terry, la façon qu'ils ont de ne jamais baisser les bras et d'aller au bout de leurs (mauvaises) idées, ils n'écoutent qu'eux mêmes et malgré les angoisses, ils essayent toujours d'agir pour le mieux. C'est violent, super bien décrit et on stresse jusqu'aux dernières pages qui ne nous laissent pas souffler... Une horreur qui se vit de l'intérieur !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- vous faire peur à chaque page entre les morts et la pression de la profondeur.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les morts, la violence, l'angoisse...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!