Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac

Synopsis : Avec ce huis clos provincial où les faux-semblants ont de beaux jours devant eux, Cécile Cabanac signe un premier polar chabrolien hautement maîtrisé.
Catherine Renon n'a plus vu son mari François depuis des jours et ne semble pas s'en émouvoir. Dans ce coin d'Auvergne où les rumeurs blessent et tuent, pas question de prêter le flanc à la calomnie. Et surtout pas à sa belle-mère, veuve solitaire qui voue à son fils un culte tout en démesure.
Virginie Sevran et Pierre Biolet, du SRPJ de Clermont-Ferrand, ont été appelés pour constater la présence d'un corps démembré et en partie brûlé au Col des Goules.
C'est la première enquête de Virginie depuis qu'elle a quitté le 36, quai des Orfèvres pour la province, à la stupéfaction de ses proches. Quant à Pierre, il observe sa nouvelle coéquipière d'un oeil à la fois bienveillant et inquiet. Qu'est-elle venue chercher ?
Quand l'enquête met un nom sur ce corps, celui de François Renon, les questions les plus folles surgissent, avec une seule certitude : tous les meurtriers possibles de ce fils de bonne famille sont autant de facettes d'une victime annoncée.
Papier (471 pages) et numérique - Paru en février 2019 chez Fleuve Noir

Mon avis :
J'étais très curieuse de découvrir ce roman et le moins que l'on puisse dire est que ce huis-clos est très efficace du côté des sentiments qu'il fait naitre en nous. Pourtant, j'ai été un peu refroidie par l'intrigue que j'avais vu très facilement arriver dès le début du roman (et j'avais raison)(ouf !). L'art de l'autrice s'exprime pour moi au travers de ses personnages et de leurs caractères, j'ai adoré les voir affronter chaque instant, le roman choral est très bien fait et nous permet de voir le meilleur et le pire de l'âme humaine. On rencontre donc Catherine alors que son mari est parti de leur maison quand elle rentre de weekend et qu'elle ne s'inquiète pas plus que ça, persuadée qu'il a été retrouver sa maitresse et qu'il dilapide pour elle tout leur argent alors qu'ils sont déjà dans le rouge. Elle va donc reprendre sa vie, leur entreprise et ses enfants en main mais elle n'est pas au bout de ses surprises. J'ai aimé son côté assez froid et entier, elle ne baisse pas facilement les bras, va au bout des choses et cherche des réponses sur ce qui a pu conduire son mari à laisser tomber son entreprise de cette manière. Elle va faire la rencontre d'un ancien ouvrier qui va lui livrer certaines réponses mais c'est surtout les policiers qui vont lui en apporter le plus au fur et à mesure de leur enquête. J'ai d'ailleurs adoré le jeu qu'ils jouent pour faire avouer à Catherine son crime passionnel, on suit donc aussi les voix des policiers et si j'ai parfois eu envie de les secouer, on ne peut pas dire qu'ils fassent mal leur boulot...

C'est donc dans une ambiance pour le moins suspicieuse et stressante que l'autrice nous entraine même si pour ma part j'étais surtout curieuse de découvrir si j'avais bien deviné où elle voulait en venir dès le départ. Les personnages sont assez troubles, on ne sait pas réellement à qui on peut faire confiance ni qui croire et ce huis clos est diablement bien mené du côté des sentiments qu'il fait naitre en nous et de sa manière de nous tenir en haleine (il y avait quand même une chance que j'ai tort). Chaque pièce du puzzle a son importance, on ne peut que dévorer les pages en ce sens et vouloir comprendre le comment du pourquoi. Les personnages sont assez nombreux mais l'histoire reste intime autour de cet homme qui a disparu et a été retrouvé dans un drôle d'état. J'ai apprécié d'avoir plusieurs points de vue, ce qui nous permet de nous mettre dans la peau de chaque personnage (ou presque, certains sont clairement détestables) et de vouloir comprendre pourquoi ils ont agit de telle ou telle manière. Chaque chapitre nous livre une voix différente qui nous entraine vers les réponses que l'on peut en attendre, j'étais curieuse de vérifier mes théories (ou pas) et de pouvoir laisser les personnages à leurs vies (enfin). L'autrice nous livre donc ici un thriller efficace et percutant, où forcément on se pose des questions sur les uns et les autres et où les réponses nous tombent dessus à la manière d'un orage de grêle, violent et percutant... Stressant et angoissant !

En bref, j'ai aimé l'ambiance très spéciale et diablement bien faite de cette aventure, j'étais curieuse de voir ce vers quoi on allait se diriger et chaque petit indice a son importance. La narration chorale fait qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde, les protagonistes nous apportent des éclairages différents, chacun à sa manière nous tient en haleine et on ne peut que dévorer les pages pour comprendre les tenants et les aboutissants. Un thriller efficace et glaçant !

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les huis clos familiaux et les personnages qui nous étonnent à plusieurs reprises.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence, la tromperie, la méchanceté...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

1 commentaire

  1. Je suis ravie que cette histoire vous ait tenue en haleine. Je tenais absolument à ce que les policiers ne soient pas toujours à l'origine des découvertes dans cette enquête. Je les voulais humains, terriblement humains... Sans supers pouvoirs! Je voulais qu'ils avancent dans une forêt de ronces et de broussailles en se perdant parfois en chemin. Je vous remercie pour cette critique. Bien à vous, Cécile.

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!