Mers mortes de Aurélie Wellenstein

Synopsis : Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts. Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes. Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités. L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme. Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…
Papier (364 pages) et numérique - Paru en mars 2019 chez Scrineo

Mon avis :
Attention, si vous commencer ce roman, non seulement vous n'allez pas pouvoir le lâcher mais en plus il va bousculer énormément de choses en vous. Oural est un exorciste qui a des capacités hors du commun. Il peut repousser les vagues qui attaquent les derniers points où des humains survivent après la disparition des mers. Dans ces vagues, les fantômes de tous les animaux marins morts dans l'asséchement de tous les points d'eau du globe. Oural gère tant bien que mal son rôle, épaulé par une jeune fille qui a les mêmes capacités que lui et qui est en formation. Sauf qu'un beau jour débarque sur une vague un vaisseau pirate et qu'ils kidnappent Oural pour les aider dans leur quête. Ils veulent restaurer les mers du monde entier et pour cela ils n'ont qu'une solution, mener à bien une quête qui pourrait les entrainer bien plus loin que ce qu'ils imaginaient. Si au départ Oural essaye de se rebeller, il comprend vite que s'il veut rester en vie, il a intérêt à suivre les ordres de Bengale.

On avance dont petit à petit dans l'horreur, on découvre un monde fait de désolation, que ça soit au travers de ce qu'ils voient au quotidien dans leur quête ou des cauchemars d'Oural. Il veut à la fois sauver le monde et sauver ceux qu'il a toujours protégé mais il comprend vite que son rôle est important dans la quête de Bengale et qu'il va devoir se battre pour rester en vie. Les descriptions de l'autrice sont très visuelles, on s'imagine sans peine les animaux morts qui évoluent devant les yeux de notre héros (âmes sensibles s'abstenir, c'est parfois (souvent) violent) et on le voit évoluer au contact des autres, comprenant petit à petit qu'il se dirige vers quelque chose de plus grand que ce qu'il aurait pu imaginer. Oural est un personnage assez ambivalent, il ne sait pas vraiment quels choix faire, se retrouve face à ses erreurs et va comprendre que la voie choisit par Bengale pourrait le conduire vers la fin et le renouveau. Il a ses propres idées qu'il met en pratique et se laisse à la fois guider vers le final.

On se pose inévitablement énormément de questions tout au long de cette aventure, on se demande de quelle manière agir pour qu'une telle chose ne se produise jamais et on ne peut que se mettre dans la peau d'Oural qui va devoir affronter ses pires angoisses. On s'imagine sans mal tout ce monde privé d'eau, le fait que ça ait poussé les hommes à montrer le pire d'eux-mêmes (déjà qu'aujourd'hui on ne peut pas dire qu'on soit très doués...) et la peur grandissante de ne pas arriver à temps pour sauver la planète. C'est un roman post-apocalyptique qui ne laissera personne indifférent et qui nous pousse à nous remettre en question sur nos habitudes. Plus on avance dans l'intrigue et plus on est scotchés aux rebondissements que nous réserve l'autrice, j'étais curieuse de voir ce vers quoi on se dirigeait et je n'ai pas été déçue par les réponses qui nous sont apportées. Ce genre de fin avec à la fois un point final et un imaginaire laissé à l'abandon est vraiment bien menée et on ne peut que refermer ce roman avec plusieurs sentiments, dont celui urgent de faire quelque chose !

En bref, c'est un roman qui ne laissera personne indifférent, qui s'avère être prenant, addictif, où l'on se pose énormément de questions et qui ne nous laisse pas souffler une seule seconde. Oural est un personnage que l'on prend plaisir à voir évoluer au contact des autres, qui nous permet de vivre chaque instant avec lui et qui nous scotche parfois par ses réactions et actions. L'intrigue est diablement bien faite et on se pose inévitablement des questions tout au long de l'aventure. A découvrir de toute urgence !!

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les mondes post apocalyptiques qui nous font réfléchir.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- imaginer ce que pourrait être notre planète dans peu de temps...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!