Dans la maison de Philip Le Roy

Synopsis : Huit lycéens d’une section Arts Appliqués ont l’habitude de faire la fête le samedi soir dans une maison de campagne isolée. Pour changer, l’un d’eux propose d’organiser une soirée frissons. Le but du jeu : effrayer les autres, et les faire boire. Mais avec des ados aussi créatifs, les bonnes blagues laissent bientôt la place à des mises en scène angoissantes. L’ambiance devient pesante. Et quand un orage éclate, le groupe se retrouve coupé du monde. Bientôt, des bruits étranges retentissent dans la maison, des pierres surgissent de nulle part, un garçon disparaît, puis une fille… La soirée bascule dans un huis clos horrifique.
Papier (345 pages) et numérique - A paraitre le 13 mars 2019 chez Rageot

Mon avis :
J'étais curieuse de découvrir ce thriller YA et je n'ai pas été déçue de mon voyage en compagnie des personnages. En fait, par moment, j'ai eu l'impression de revenir à la période Scream (1996) et de me revoir en train de regarder le film et de sursauter en permanence. L'auteur a l'art et la manière de rendre très visuelles ses descriptions et on s'imagine sans peine tout ce que les personnages traversent, les rigolades au départ et le fait que petit à petit les blagues deviennent de moins en moins marrantes. Ils sont une bande de huit lycéens très soudés, n'acceptent pas facilement que d'autres personnes intègrent leur groupe et vont programmer une soirée de l'horreur. Dans la maison de campagne de l'un d'eux, perdue au milieu de la forêt, ils vont chercher à se faire peur toute la soirée. Pour ceux qui frissonnent ou sursautent, un seul gage : boire 4 gorgées d'alcool. Ce qui va donc donner des adolescents (rapidement) passablement éméchés qui vont petit à petit comprendre que quelque chose ne tourne pas rond quand les uns après les autres ils commencent à disparaitre de l'intérieur de la maison sans qu'aucun indice ne soit laissé. Je ne me suis pas particulièrement attachée à eux, on a souvent envie de leur hurler de faire gaffe mais ils ne se rendent compte de rien...

C'est alors le début de la fin, le stress monte graduellement chez ceux qui restent encore, on ressent facilement cette angoisse permanente et je dois dire qu'une ou deux fois j'ai carrément sursauté. L'auteur a su créer une ambiance stressante et addictive, on veut forcément savoir où il veut en venir et on ne peut que dévorer les pages pour comprendre les tenants et les aboutissants. J'ai aimé être dans leurs têtes, on voit petit à petit se dessiner un scénario mais on se rend vite compte que nos conclusions sont erronées. Entre le jeu qu'ils jouent et l'ambiance très spéciale, se produisent ces disparitions. Sauf qu'ils prennent la première pour une blague, ils commencent à douter à la seconde et vont comprendre que les choses ne vont pas à la troisième. Chacun a sa propre manière de réfléchir et d'agir, ils savent qu'en groupe ils ne risquent rien mais les événements vont s'enchainer jusqu'à ce que tout le monde ou presque ait disparu. Vont alors peser les soupçons sur ceux qui restent inévitablement mais l'auteur s'avère être bien plus sadique que ce qu'on aurait pu imaginer au départ. Et j'en suis alors restée sur les fesses en découvrant la réalité des faits... Un thriller YA parfaitement mené et des personnages que l'on prend plaisir à voir souffrir et stresser.

En bref, j'ai adoré l'ambiance de cette histoire, la façon dont l'auteur nous entraine à la suite de ses personnages et si je ne me suis pas vraiment attachée à eux du fait de leur nombre et des disparitions qui s'enchainent, j'ai trouvé que les descriptions étaient très visuelles et que l'on s'imaginait sans peine chaque mouvement. Le stress monte graduellement, on se ronge les ongles, on se pose énormément de questions, on a envie d'en avoir les réponses et on ne peut que stresser du début à la fin. Et cette fin est tout simplement géniale !! 

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les ambiances glauques et angoissantes d'un huis clos qui se passe mal.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- stresser, voir des ados boire, les disparitions...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!