Comment mon père est mort 2 fois de Yves Grevet

Synopsis : Le nouveau roman de Yves Grevet, auteur de U4 KORIDWEN, GRUPP, NOX, MÉTO...
Alors que son père vient de trouver la mort sur la route du piton Maïdo, à la Réunion, Soën est miné par de terribles doutes. Pourquoi des policiers ont-ils fait le voyage depuis Paris pour enquêter sur les circonstances du décès ? Pourquoi son père avait-il menti à tous sur l'existence de sa propre famille en métropole ? Pour comprendre, Soën va suivre la seule piste dont il dispose, celle d'événements survenus en Turquie trente ans plus tôt...
Papier (345 pages) et numérique - Paru en mars 2019 chez Syros

Mon avis :
Quand j'ai eu refermé ce roman, je me suis rendue compte que j'en attendais peut être un peu trop en me plongeant dedans. Si les sujets abordés sont vraiment intenses et que l'on ne peut le lâcher avant d'avoir les réponses à toutes nos (nombreuses) questions, je n'ai pas réellement été touchée par les personnages et tout ce qu'ils traversent. L'auteur a construit son histoire entre passé et présent, entre la vie de Soën et celle de son père bien des années plus tôt et on découvre alors ce qui a pu conduire à la disparition de son père. Le jeune homme a du mal à s'en remettre, il veut comprendre celui que son père était ainsi que tous les secrets qu'il cachait, à commencer par ceux sur sa famille. J'ai préféré les passages dans le passé, la façon dont les choses nous sont racontées et dont le père de Soën les vit, on ne peut que vouloir comprendre les tenants et les aboutissants de ce passé trouble et secret. 

Ce qui m'a gênée tout au long de ma lecture est le côté très factuel de l'histoire, malgré ce qu'ils traversent je n'ai pas été énormément touchée par les mots de l'auteur et par les sentiments de ses personnages. Pourtant ils affrontent des tempêtes, vont être déçus et blessés par la vie mais je ne me suis pas sentie intégrée au récit malgré les tentatives de l'auteur pour que l'on s'imagine dans la peau des personnages. J'ai donc suivi avec attention l'avancée de l'enquête de Soën mais je me suis sentie détachée de tous les sentiments qui l'assaillent alors qu'ils sont nombreux. Le pauvre va devoir essayer de comprendre un homme qu'il avait mis sur un piédestal et qui cachait en fait énormément de choses à sa famille. Commence alors pour le jeune homme une fuite en avant pour mettre des mots sur ses sentiments et sur ce que son père a pu leur cacher de plus qu'une famille et un nom.

Le contexte historique de l'aventure m'a par contre énormément plu, on n'est pas très éloignés de notre époque et tout le côté complot et attentats des années 80 est mené d'une main de maitre par l'auteur. J'aurais parfois apprécié d'avoir davantage d'information mais celles qu'on a sont suffisantes pour que l'on puisse remettre le contexte à sa place et que l'on ait envie d'en savoir plus sur ces événements. Soën va tout découvrir au travers des carnets de son père et des personnes qu'il va rencontrer, j'ai apprécié de le voir aller au bout de ses idées même si elles ne sont pas toujours bonnes et qu'il a parfois peur de ce qui pourrait lui arriver. J'ai quand même été touchée par la fin de cette aventure, par la découverte de tout ce qu'implique le titre et par le fait que Soën arrive à avancer petit à petit dans ce monde dont il ne comprend pas forcément tout. J'aurais aimé être davantage touchée par lui.

En bref, si je me suis sentie totalement détachée des personnages, j'ai par contre apprécié tout le côté historique de l'intrigue et ce que doivent traverser les protagonistes quelque soit l'époque. J'ai aimé suivre Soën dans son enquête, dans ce qu'il découvre sur le passé de son père et le voir aller au bout malgré tout. Il va en même temps se découvrir, ressentir davantage de choses et comprendre que la vie peut aussi lui réserver de belles choses malgré les horreurs qu'elle entraine aussi. Le final m'a énormément plu, j'ai même versé ma petite larme et c'est le passage qui m'a le plus touchée.

Note : 12/20

A lire si vous aimez :
- les récits entre passé et présent et les adolescents qui cherchent les réponses à leurs nombreuses questions.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les récits un peu trop factuels et moins sur les sentiments (du moins je l'ai ressenti comme ça).

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!