Synopsis : Laurel Ocean knows loss like the sea knows the shore.
The loss of her parents took her from Carmel Cove and the loss of her grandfather brought her back. Unexpectedly inheriting the shambles of her family’s coffee shop, her first instinct is to run. After all, it’s just something else to lose.
So, Laurel makes a plan: fix up the business, sell it, and get out of town. And it would’ve been perfect… if the building hadn’t come with a condition: a stubborn, broody, and distractingly sexy contractor.
Eli Downing made a promise to look after Laurel, and offering to repair the coffeeshop is just the start. He’s not going anywhere whether she likes it or not. And for as many walls as she pays him to fix, he’s determined to tear down the same from around her hardened heart.
The longer she stays, the more Laurel finds herself beholden.
To her family’s legacy. To her loyal hometown. And to the man healing her heart.
Unfortunately, Carmel has only given Laurel one outcome she can rely on. And when loss draws another line in the sand, will she flee from her fears or fight for her future?
Papier (396 pages) et numérique - Paru en mai 2020

Mon avis :
J'avoue, pour une fois c'est le résumé qui m'a faite craquer puisque cette autrice est nouvelle pour moi. On va donc se rendre à Carmel Cove en compagnie de Laurel qui vient de perdre son grand père et s'y rend pour les funérailles. Elle ne voulait absolument pas remettre un pied dans la ville de son enfance dont elle est partie dès qu'elle a eu 18 ans pour trouver sa place dans le monde et elle a peur de ce que vont faire remonter en elle la maison de son grand père, son café, ces rues si particulières et surtout les gens qui se mêlent de tout. J'ai beaucoup aimé Laurel, on ressent facilement ses doutes et ses peurs et quand elle apprend qu'elle hérite de ce qui faisait les joies de sa famille et en particulier de son grand père, elle décide de vendre et de partir sans se retourner. Sauf que c'était sans compter sur opiniâtreté de certaines personnes, en particulier Eli, qui vont lui permettre d'ouvrir les yeux.

Eli est un homme qui a accepté une main tendue quand il en a eu besoin et qui essaye maintenant de faire la même chose avec les gens qu'il croise. Laurel fait naitre en lui des sentiments forts et il compte bien tout faire pour qu'elle reste à Carmel Cove. Il lui propose donc de rénover complétement le café de son grand père qui ne passera pas les inspections pour pouvoir être vendu en l'état et Laurel va petit à petit s'ouvrir à la petite communauté. J'ai beaucoup aimé aussi les personnages secondaires, la façon qu'ils ont de l'accueillir à bras ouverts et on ne peut que dévorer les pages pour savoir comment les choses vont se passer. J'ai apprécié d'être surprise par un tournant de l'intrigue et ce qu'il implique pour les uns et les autres et j'ai aimé les voir se battre pour ce qui compte pour eux, aller au bout de leurs idées et au final pour Laurel, ressembler bien plus qu'elle ne l'imaginait à son grand père.

Le rythme est quand même assez "calme", il se passe beaucoup de choses mais on vit surtout l'introspection de Laurel qui va apprendre à faire face à ce qui la blesse, il faut dire qu'elle a quasiment perdu tous les gens qu'elle aimait et ne veut dorénavant plus souffrir, ce que l'on peut comprendre. Elle en veut à Carmel Cove de lui avoir pris ce qui faisait son bonheur et elle sait qu'elle ne pourra pas y rester. Pourtant, elle s'épanouit petit à petit, en grande partie grâce à Eli et j'ai aimé leur dynamique, la façon dont il va lui réapprendre à profiter du moment présent et leur alchimie que l'on ressent bien au travers des mots de l'autrice. J'ai aimé la façon dont ils vont au bout des choses, Eli n'est pas du genre à baisser les bras et il nous le prouve d'une très jolie manière. L'ambiance est diablement bien faite et c'est à regret que l'on quitte tout ce beau monde. Mais on connait déjà les héros du tome 2...

En bref, j'ai adoré l'ambiance de ce roman ainsi que ses personnages, le côté petite ville où tout le monde prend soin de tout le monde est très bien fait et on imagine sans peine ce café où les habitués peuvent passer n'importe quand et où la porte est toujours ouverte ! Laurel a un énorme travail d'introspection à faire, j'ai apprécié sa manière de penser, d'avoir peur et d'arriver petit à petit à lâcher du lest et à comprendre ce qu'elle fuyait. Eli est un héros pour le moins charmant et attachant et on ne peut que sourire en le voyant tomber amoureux de Laurel. Leur relation est vraiment sympathique, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j'ai eu le sourire tout le long de ma lecture. J'ai aimé le gros rebondissement que l'autrice nous réserve et c'est à regret que je les quitte, en attendant de retrouver un nouveau couple qui promet beaucoup !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les ambiances petites villes, les héroïnes qui cherchent leur voie et les héros attachants qui tendent la main à tout le monde.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand le rythme est assez indolent.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict
SHARE 0 comments

Add your comment

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!

© Les lectures de Mylène · THEME BY WATDESIGNEXPRESS