Tel père telle fille de Fabrice Rose

Synopsis : Un braqueur en cavale.
Sa fille en danger de mort.
Le casse de l'été.
Visite au parloir de la maison d'arrêt de Fresnes. Alexandra, vingt-quatre ans, exige de son père l'impensable : qu'il abandonne sa vie de braqueur et devienne le père dont elle a toujours rêvé. Mais comment résister à une existence dopée à l'adrénaline ?
Deux mois plus tard, Marc Man s'évade. Contrairement aux apparences, pour Alexandra, c'est un coup de chance : quand Marc apprend qu'elle est menacée par une bande de racketteurs fous dangereux, il organise une chasse à l'homme d'une rare férocité. Et, tant qu'à faire, il monte un casse spectaculaire.
Dans la canicule d'août, chacun révèle sa vraie nature et les cadavres commencent à s'aligner.
Papier (292 pages) et numérique - Paru en janvier 2020 chez La bête noire

Mon avis :
J'avoue, j'ai eu envie de découvrir ce titre pour le petit côté réel de l'histoire de l'auteur et je dois dire que j'en suis ressortie un peu déçue. Je n'ai jamais réussi à m'attacher aux personnages, certaines choses sont parfois un peu glauques et "orientées" pour moi et si je suis allée à la fin de ma lecture par curiosité, force est de constater que mon avis sur les protagonistes n'est pas remonté avec cette fin. On va donc découvrir plusieurs narrateurs avec en priorité bien évidemment Alexandra et Marc. Fille et père vont devoir faire face à des choses qui les dépassent un peu et agir avec beaucoup d'intelligence et de flegme. La première se retrouve prise par des événements où elle n'a aucune emprise et le seconde, en s'évadant, va essayer de l'aider à s'en sortir en restant dans l'ombre.

J'ai trouvé que l'intrigue était somme toute très bien faite, on ne sait pas toujours qui croire, à qui faire confiance, qui soupçonner et on va donc naviguer en eaux troubles avec tout ce "beau" monde qui n'a que la violence à la bouche sans parler de la vengeance. Les mots coulent quand même très facilement même si je n'ai pas réussi à apprécier à leur juste valeur les personnages, j'étais tout de même curieuse de voir ce qui allait leur arriver et comment ils allaient pouvoir s'en sortir (et s'ils allaient y arriver d'ailleurs...). Chacun d'entre eux a un rôle bien particulier et si au départ on ne voit pas forcément ce qu'ils ont à donner, on comprend quand même petit à petit pour quelles raisons l'auteur a choisi de suivre tel ou tel personnages. 

J'ai été parfois un peu agacée par certains clichés qui m'ont fait lever les yeux au ciel, je n'ai pas vraiment compati avec les personnages qui ne sont ni blancs ni noirs, j'ai eu du mal avec leurs caractères et je ne me suis pas attachée à eux malgré tout ce qu'ils ont à traverser. L'intrigue se dévore pourtant facilement mais il m'a clairement manqué cette étincelle d'intérêt pour tout ce qu'ils subissent. Les réponses qui arrivent ne sont pas vraiment étonnantes et on se retrouve à devoir vivre des événements sanglants sans toujours en comprendre les tenants et les aboutissants. On a quand même toutes les intrigues qui se règlent avant la fin et c'est sans aucun regret que j'ai rapidement refermé ce roman. L'histoire a manqué d'empathie pour moi...

En bref, si l'intrigue est somme toute bien faite, je n'ai jamais eu d'empathie pour les personnages et certaines choses m'ont clairement faite lever les yeux au ciel... J'ai quand même été au bout de ma lecture par curiosité, il faut dire que ça se lit tout de même très facilement mais sans aucun sentiment pour les personnages, je ne me suis jamais réellement sentie concernée par ce qu'ils traversent. Un coup dans l'eau au final...

Note : 12/20

A lire si vous aimez :
- les rythmes haletants, les alternances de point de vue qui font stresser et les personnages assez spéciaux.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- ne pas ressentir un minimum d'empathie pour les protagonistes (du moins ça a été mon cas).

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

1 commentaire

  1. Coucou,
    Je viens de le terminer dans la douleur. J'avoue ne pas avoir accroché. J'ai eu le même ressenti, dans les grandes lignes, que toi.
    Cela ne va pas être simple de rédiger ma chronique^^
    A bientôt

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!