Black riders, tome 2 : Girl crush de C. J. Ronnie

Synopsis : La menace plane sur les Black Riders. Et si le danger venait de l'intérieur ?
À la suite de leur mission sauvetage pour récupérer Hayley et Brandon des griffes des Hell's Eagles, les Black Riders se doutent que le club adverse n'a pas dit son dernier mot et qu'il pourrait préparer une attaque d'envergure à leur encontre.
Pops, qui redécouvre son rôle de père, a juré à Logan qu'il le protègerait envers et contre tout mais Keira, l'assistante sociale qui suit le dossier du garçon, voit d'un mauvais oeil qu'il puisse être élevé au sein d'un groupe de bikers. Le président du club pourra-t-il tenir sa promesse ? Parviendra-t-il à convaincre Keira qu'elle a tort, alors que le club s'apprête à entrer en guerre contre les Hell's Eagles ?
De son côté, Brandon est de retour en Californie après avoir passé l'été à New York pour tenter de soigner ses blessures. Mais il n'est plus le même au grand dam de Beverly qui attendait son retour avec impatience. Réussira-t-elle à lui redonner goût à la vie ?
Les Black Riders resteront-ils soudés dans la tourmente ?
Papier (731 pages) et numérique - Paru en février 2019 chez Hugo New Romance

Mon avis :
J'avais trouvé sympathique le premier tome, Glitter girl et j'étais curieuse de découvrir ce second d'autant que les personnages restent les mêmes mais les narrateurs changent. On suit donc ici Pops et Brandon qui ont tous les deux des problèmes à régler. Le premier parce qu'on veut lui enlever la garde de Logan qu'il vient de secourir d'une mère quelque peu détestable, le second parce qu'il ne retrouve pas vraiment sa place dans le monde de Hayley, sa meilleure amie et dans celui des bikers qui l'entourent. Il les tient pour responsable de ce qui lui est arrivé et va tout faire pour se venger. On va alors petit à petit avancer dans l'intrigue jusqu'à l'explosion finale qui devrait tout régler... Sauf qu'en fait, j'ai trouvé ça trèèèèèèèès long pour un final qui se déroule en 3 pages (et j'exagère à peine...). Heureusement que les personnages m'ont plu, surtout Brandon et son évolution parce que j'ai failli à plusieurs reprises, une fois que l'on comprend ce qui se passe à la fin, jeter mon livre par la fenêtre. La seule chose qui est ressortie une fois ma lecture de ces plus de 700 pages est : tout ça pour ça ? ... Les personnages sont très attachants, on a envie de savoir comment (et si) ils vont s'en sortir, on a parfois la boule au ventre en découvrant ce qui leur arrive et j'ai apprécié de voir certains d'entre eux se remettre en question et chercher les bonnes réponses.

Vous l'aurez donc compris, pour moi, le point fort de ce roman réside dans ses personnages et pas du tout dans son intrigue générale qui fait un peu (beaucoup) pétard mouillé. Je m'attendais à quelque chose d'explosif, d'intense et au final il ne se passe pas grand chose si ce n'est que l'on a toutes les réponses aux questions que l'on pouvait se poser sur les personnages et tout ce qu'ils nous cachent (ce qui semble bien peu sur les plus de 700 pages du roman). C'est donc sur une note plutôt négative que j'ai refermé cette aventure, avec la sensation d'avoir été lésée sur les promesses que l'on pouvait avoir au début (ou alors je suis un peu trop habituée à lire des thrillers et ce genre de final "mou" et sans réelle envergure ne me plait carrément pas...). Et même si je ne suis pas fan du prénom Brandon (des réminiscences de Beverly Hills et il m'agaçait vraiment à l'adolescence...), j'ai apprécié la façon dont il évolue, la main tendue qu'il finit par accepter, la manière qu'il a de se secouer les puces et forcément on ne peut qu'aimer Pops et sa propension à protéger les siens. Ce sont donc deux personnages masculins que je me suis plu à suivre et jusqu'au bout à voir prendre des décisions et s'y tenir. Le final, sur un point au moins, m'a donné le sourire mais je sais que je ne poursuivrais pas l'aventure avec le tome suivant. Ces 700 pages m'ont suffit... 

En bref, si j'ai apprécié l'évolution des protagonistes tout au long de ce second tome, je m'attendais à quelque chose d'énorme pour la fin et là, déception, ça se termine comme un pétard mouillé, comme si toutes les promesses d'un feu d'artifice avaient été gâchées par la pluie. Heureusement Pops et Brandon sont agréables à suivre, j'ai aimé les voir évoluer au contact des autres, prendre des décisions, s'y tenir, sombrer parfois, et avancer petit à petit vers le dénouement de leur propre histoire. C'est le point fort de ce roman mais je ne poursuivrais pas l'aventure avec les Black Riders, trop peur d'être une nouvelle fois déçue... 

Note : 12/20

A lire si vous aimez :
- les histoires de vengeance et de rédemption.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les pétards mouillés (du moins je l'ai ressenti comme ça...).

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

1 commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!