La faim et la soif de Mickaël Koudero

Synopsis : Le mal ne connait pas de frontières.
Roumanie, décembre 1989. Le peuple prend les armes, décidé à se soustraire de la dictature de Ceausescu. Tandis que Bucarest se voile de rouge, la Securitate – sa garde rapprochée – abdique devant ce désir de liberté.
Paris, juin 2015. Dans un appartement aux allures de chapelle, une femme s'est tailladé les veines. Avant de commettre l'irréparable, elle a cherché à s'arracher les yeux. Plus étrange encore, elle a laissé un paquet de feuilles froissées sur lesquelles est griffonné le même nom : Nosferatu. Un mot roumain qui renvoie aux non-morts, aux vampires et au Diable.
Quelques mois plus tôt, c'est un jeune Roumain sans papiers qui a été découvert dans un parking en construction. Vidé de son sang. Les organes volés, son corps à moitié dévoré. Deux affaires en apparence distinctes. Et pourtant... Pour Raphaël Bertignac, ancien journaliste d'investigation, un lien existe.
Cannibale, Diable, organes... des mots aux sonorités animales qui poussent Raphaël à mener l'enquête à Paris, à Prague, et jusqu'au tréfonds de la Roumanie. Dans ces territoires interdits où plus rien ne répond à la raison. Il comprendra que sous les cendres de la révolution de 1989 et la chute de Ceausescu est née une menace.
Intime. Cannibale. Sauvage. La faim et la soif.
Papier (524 pages) et numérique - Paru en février 2019 chez Hugo Thriller

Mon avis :
Premier roman que je découvre de l'auteur et je pense que ça ne sera pas le dernier. J'ai adoré de la première à la dernière page, je me suis laissée happer par les événements, jusqu'au bout j'ai cru en certaines choses et j'en suis restée sur les fesses une fois la dernière page tournée. Les personnages sont diablement bien faits, l'écriture addictive et les rebondissements sont nombreux jusqu'à la fin. La tension monte graduellement, j'ai adoré le fait que l'on suive l'enquête menée par un journaliste et non pas par les flics, cela apporte un côté moins "protocolaire" (même si des flics qui ne suivent pas les règles en littérature, on en connait) et un suivi des règles assez aléatoire... Raphaël Bertignac est totalement paumé, il a laissé tomber sa vie, sa famille et tout ce qu'il aimait quand le toit de ses espoirs lui est tombé sur la tête et il s'occupe à présent de nettoyer des logements après des drames assez violents qui ont laissé du sang partout. C'est d'ailleurs un de ces nettoyages qui va le remettre sur les rails.

En effet, quand il entre dans l'appartement de Mathilde qui s'est suicidée en se taillant les veines, il découvre d'étranges inscriptions sur des feuilles volantes. Ce qu'il ne sait pas est qu'il va mettre le pied dans un engrenage bien plus complexe qu'il ne l'imaginait au départ et aux nombreuses ramifications. Mais son nez est infaillible et il sent qu'il y a quelque chose à raconter derrière le suicide de cette jeune femme. Il ne va donc écouter que son instinct et plonger dans une histoire qui va le mener bien plus loin qu'un "simple" suicide. Il semblerait qu'une bête soit à l’œuvre, une bête intelligente et manipulatrice qui n'en est pas à son premier coup et qui va détourner l'attention de Raphael de nombreuses manières. On va voyager avec lui, aller à la recherche de cet homme violent et fou qui ne fait que se venger de ce que certaines personnes lui ont fait quand le régime de Ceausescu tombe. Les ramifications sont bien plus complexes qu'on ne l'imaginait et on va en rester coi.

On avance donc dans l'intrigue avec le stress qui monte graduellement, je ne me doutais pas du tout de ce vers quoi on allait se diriger (faut dire que je n'avais pas lu le résumé donc je n'avais pas saisi les liens avec la Roumanie) et la violence est de plus en plus prégnante. J'étais d'ailleurs parfois mal à l'aise, les descriptions de l'auteur sont telles que l'on ne peut qu'imaginer ce qui se passe devant nos yeux et j'en suis restée totalement sur les fesses. La violence est physique bien évidemment mais le côté psychologique nous secoue sacrément (enfin du moins j'ai parfois eu du mal et été obligée de le fermer quelques minutes pour revenir à la vraie vie). On approche donc petit à petit du dénouement, on attend les réponses qui nous manquent et quand elles arrivent, on en reste comme deux ronds de flan, sous le choc, ne se doutant pas du tout que l'auteur allait nous réserver de telles révélations et un tel final. Plusieurs jours après la fin de ma lecture j'en suis encore toute secouée. Un thriller addictif et sanglant !

En bref, j'ai adoré l'ambiance glauque et surprenante, notre héros qui se donne corps et âme pour son enquête et les nombreux rebondissements que l'auteur nous réserve. Je me suis totalement laissée submerger par l'histoire, ses tenants et ses aboutissants, la façon dont on est menés par le bout du nez et ce final tout simplement bluffant. C'est glauque et violent, le côté psychologique est diablement bien fait et on ne peut que rester scotché jusqu'aux derniers mots. Et quelle fin...

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les thrillers qui jouent aussi bien sur le sang que sur le psychologique.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!