Le hussard noir de William Lafleur et Marie Pellan

Synopsis : Thomas Debord est un professeur de lettres en ZEP passionné par son métier. Lassé par un gouvernement qui détricote l'éducation, frustré par l'absence de prise en compte des manifestations et grèves successives, il décide de s'engager dans une voie plus violente. Un matin, il prend une de ses classes en otage, fin de mettre en lumière des dysfonctionnements qui n'intéressent habituellement que de très loin les médias. Pris au piège de l'emballement médiatique et de la cacophonie des réseaux sociaux, enfermé avec ses élèves, Thomas Debord va tenter de faire entendre sa voix. un roman ancré dans le réel, construit comme un thriller et qui nous plonge dans la multitude des formes de discours auxquels nous sommes confrontés à chaque drame.
Papier (333 pages) et numérique - Paru en janvier 2019 chez Flammarion

Mon avis :
Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en découvrant ce livre dans ma boite aux lettres mais la curiosité m'a poussée à l'ouvrir et à en découvrir le contenu. Et ben, j'en ai été scotchée du début à la fin (faut dire que je n'avais pas lu le résumé...) et secouée par toutes les réflexions que ce roman nous apporte (un peu comme Nos vies suspendues de Charlotte Bousquet dans un autre genre et autre thème). On découvre donc Thomas Debord, professeur de lettres en ZEP, désabusé par son boulot et surtout sa hiérarchie mais passionné par ses élèves. Il en parle d'ailleurs souvent sur son blog, il se livre pas mal mais rien ne bouge, rien ne change et au contraire les choses vont de mal en pis au fur et à mesure que les mois passent. Après un burn out, il va revenir sur l'estrade mais a du mal à retrouver les choses qui l'animaient. Il va alors comprendre qu'il doit se faire entendre d'une manière ou d'une autre.

Sauf qu'il ne choisit pas forcément la bonne en prenant en otage toute une classe et qu'il va demander à voir plusieurs personnes qui pourraient l'aider dans son combat. Qui dit prise d'otage dit RAID et donc la tension qui grimpe petit à petit dans la journée. J'ai adoré cette construction à la manière d'un thriller, le seul souci qui se pose étant la réalité des choses. Autant dans un thriller, on peut se dire que c'est fictif (même si des fous trainent partout...), autant ici on est fortement ancrés dans le réel et on se pose mille questions tout au long de l'histoire. Thomas va vouloir d'abord se faire entendre en demandant à une journaliste de les rejoindre en échange de la libération de certains otages, puis il va demander la venue du ministre de l'éducation. Et au milieu de tout ça on vit ce qui se passe à l'intérieur avec ses élèves mais aussi tout ce qui peut se raconter sur les réseaux sociaux.

Et je crois que c'est là que l'on touche le côté hyper réaliste et totalement détestable de l'être humain au travers de tous ces gens qui pensent détenir la vérité, que l'auteur nous permet de nous poser des questions, d'en chercher nos PROPRES réponses sans rien imposer aux autres et d'aller de l'avant petit à petit. On ne voit rien venir du final de cette histoire, je suis en fait restée totalement scotchée à ce roman que j'ai lu en une soirée et j'en suis ressortie totalement chamboulée par ce que les questions secouent inévitablement en nous. On ne peut cautionner la décision prise par Thomas de retenir en otage des élèves MAIS en même temps on comprend ce qu'il essaye de faire. C'est donc entre ces deux états que les auteurs nous plongent, nous tiennent en haleine et nous relâchent une fois la dernière page tournée. Un roman qui ne laissera personne indifférent et qui doit donner à réfléchir !

En bref, j'ai été totalement secouée par cette histoire, forcément par le côté hyper réaliste des revendications de Thomas et par la réaction des uns et des autres... C'est un roman qui nous fait réfléchir, qui pose de nombreuses questions, qui une fois de plus m'aura permis de comprendre certaines choses sur moi-même et sur notre société et qui nous secoue de la première à la dernière page. Otages, réseaux sociaux, revendications, l'alternance de point de vue fait que l'on a une vue à 360° sur ce qui se passe tout au long de cette histoire. Et ça fait froid dans le dos mais pas de la façon que vous imaginez... Un roman à lire et à découvrir et des questions à se poser...

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les romans où on est ancrés dans le réel et où les questions sont nombreuses sans que l'on soit guidé vers une réponse "universelle".

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand l'histoire nous pose des questions d'étique et que des ados sont pris en otage.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!