Graines de bandits de Yvon Roy

Synopsis : Nous sommes en Amérique et le calendrier affiche 1973. Par ici, la modernité vient tout juste d'arriver. Pourtant, il suffit de s'éloigner de la ville de quelques centaines de kilomètres pour reculer de plusieurs décennies. Tout est contraste, tout est neuf ou inexploré, tout semble possible. C'est dans ce contexte que deux jeunes parents quittent la ville avec leurs deux fils pour s'installer en campagne dans le but avoué de fuir la modernité. Cependant, rien ne se passe comme prévu et le climat familial se détériore rapidement. La seule option pour les deux frères est de fuir. Fuir chaque jour les violences parentales vers les champs et les bois, pour s'inventer une autre existence. Dans ce petit village perdu, à force d'aventures, de mauvais coups et d'amours d'été, c'est toute la vie qui leur sera révélée.
Papier (192 pages) et numérique - Paru en aout 2019 chez Rue de Sèvres

Mon avis :
J'avais adoré Les petites victoires et j'étais donc curieuse et impatiente de découvrir cette nouvelle histoire. Et si j'ai retrouvé des sujets assez durs et la manière si spéciale de l'auteur de nous en parler au travers de la vie de cette famille, j'ai quand même été un peu moins convaincue par la profondeur et la façon dont pour moi certaines choses sont un peu trop survolées. J'ai pourtant aimé nos deux frères, la façon qu'ils ont d'essayer de se débrouiller par eux-mêmes, sans compter sur leurs parents qui ne sont pas forcément au mieux de leur forme, j'ai bien évidemment détesté celui de leur parent qui fait peser sur eux ce poids et ce qu'il leur fait subir mais j'ai trouvé que si le message de tolérance et d'abnégation était très beau, cela manque un peu de "défense". La fuite est le chemin pris par ces deux enfants, leurs rêves de grands espaces et d'aventure deviennent leur second souffle. On le comprend au travers de leurs sentiments mais j'aurais parfois aimé qu'ils se livrent davantage à l'autre et qu'ensemble ils trouvent des solutions (après je dois vivre dans un monde un peu trop utopiste pour croire à ce genre de chose, surtout à cette époque-là).

Les dessins en noir et blanc correspondent bien à ce que l'on peut imaginer de cette époque, j'ai eu l'impression de regarder un dessin animé qui prend vie devant nos yeux et qui forcément ne pouvait pas être en couleurs. On va donc les suivre tous les deux, au contact de leur famille qui se délite au fur et à mesure que les déceptions sur leur déménagement à la campagne se produisent mais aussi des autres enfants du quartier dans lequel ils aménagent. Les choses ne se passent pas toujours bien d'ailleurs avec eux et on ne peut qu'être touchés par ce qu'ils vont devoir traverser. J'ai quand même grandement apprécié la leçon de vie que l'auteur nous dispense même si certaines choses auraient parfois mérité d'être un peu plus creusées tout comme notre attachement à ces deux enfants qui n'est pas plein et entier. On avance petit à petit, j'étais curieuse de voir comment ce pan de leurs vies allait se terminer et j'ai aimé le sourire qui nous est délivré à la fin de l'aventure. Une histoire qui ne nous laissera pas indifférents, nous touchera, mais qui manque d'une petite étincelle pour tout embraser !

En bref, j'ai trouvé que le sujet abordé par l'auteur était important mais je n'ai pas réussi pleinement à me sentir concernée par ce qui leur arrive. On s'attache à nos deux héros mais l'intrigue aurait mérité d'être davantage creusée pour que cet attachement soit plein et entier. L'histoire est pourtant très bien amenée, le contexte aussi mais il manque la petite étincelle pour que ça soit "parfait". Cela nous fait tout de même réfléchir sur la famille et la frustration de ne pas avoir ce qu'on attendait... 

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les histoires d'un passé pas si lointain qui nous entrainent à la suite de deux enfants qui découvrent le monde, ses bons côtés et ses moins bons...

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand ça n'est pas assez développé.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Les articles sont regroupés chez Stephie cette semaine.

8 commentaires

  1. Ce n'est pas un coup de coeur pour toi mais il m'intrigue et j'y plongeraiS bien ...

    RépondreSupprimer
  2. Même ressenti que toi, il m'a manqué quelque chose... Je suis restée en marge du récit et de l'émotion que j'attendais...

    RépondreSupprimer
  3. Noukette et toi semblez du même avis. J'ai néanmoins tout de même envie de tenter la découverte.

    RépondreSupprimer
  4. Noukette avait déjà évoqué ce manque de "profondeur"... je verrais si je le croise à la biblio.

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi pas? La couverture me plaît et le pitch aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'avais pas été totalement convaincue par Les petites victoires, je note ce titre uniquement s'il apparaît bientôt parmi les nouveautés à la bibliothèque

    RépondreSupprimer
  7. Tu as des bémols, comme Noukette la semaine dernière. Du coup je ne vais pas en faire une priorité.

    RépondreSupprimer
  8. Noukette puis toi, cela ne me donne pas envie de me précipiter sur le livre. Cependant, "Les petites victoires" m'a tellement plu que je me laisserai certainement tenter si je croise la route de celui-ci.

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!