Hunter, tome 3 : Freeman de Roy Braverman

Synopsis : Patterson, Louisiane.
Deux millions de dollars disparaissent. Envolés pendant un ouragan d’une rare violence. Volés au boss de la mafia locale. Drôle de casse !
Un autre million et demi tombe du ciel, pendant le même ouragan, livré à Freeman par un chasseur de primes. Drôle d’héritage ! Le reste est moins drôle. Une double traque commence. Elle va faire se croiser et s’affronter un « parrain » amateur de cocktails, un explosif tandem de flics que tout oppose, plus torturés par des quêtes personnelles que par leur enquête et le respect des procédures, une serveuse beaucoup trop éprise de l’un des deux pour en sortir indemne, un FBI plus FBI que jamais, Freeman et sa fille Louise, rescapés de la vie, et Mardiros, l’obstiné collecteur de dettes arménien. Plus tout ce que La Nouvelle-Orléans compte de faune interlope, d’indics tordus, de paumés de la vie et de décérébrés du bayou. Sans oublier, bien entendu, saint Jude et saint Expédit.
Papier (520 pages) et numérique - A paraitre le 05/02/20 chez Hugo Thrillers

Mon avis :
Après Hunter et Crow, voici le troisième opus écrit par Roy Braverman, j'étais impatiente de retrouver tout le monde ! Et je dois dire que si j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire au départ, une fois lancée je n'ai pas pu m'arrêter et j'ai dévoré les pages à la manière d'un alligator glouton en plein ouragan (j'en ai fait d'ailleurs des cauchemars de cette sale bête...). On va donc retrouver certains des personnages des tomes précédents comme Freeman, Louise et Mardiros, on va aussi apprendre à en connaitre de nouveaux, j'ai trouvé que l'ambiance Nouvelle Orléans était diablement bien faite et addictive (pour y être allée deux fois, c'est un monde vraiment hors du temps en fonction du lieu où vous êtes...) et j'ai adoré voir les personnages se battre pour sauver leur peau et celle des gens qu'ils aiment. C'est violent, addictif et plein de surprises que l'on ne voit pas venir... 

Des millions qui trainent dans la ville de la Nouvelle Orléans, qu'ils soient volés au plus grand malfrat de la ville ou qu'ils apparaissent par hasard sur le seuil de Freeman, apportés de la part d'un meurtrier disparu pour service rendu par Mardiros, ça fait forcément jaser. Et c'est sombre, violent et haletant, à l'image de cette tempête qui frappe sans crier gare et qui détruit tout sur son passage (je ne verrai plus jamais le vent de la même façon...). On va donc suivre plusieurs personnages au travers de leurs enquêtes pour comprendre où est passé l'argent, ils vont devoir donner le meilleur d'eux-mêmes s'ils espèrent survivre et on va être pris par ces rebondissements et tout ce que ça implique. La manipulation est élevée au rang d'art par l'auteur qui nous laisse trainer des indices ça et là sans que l'on comprenne vraiment où il veut en venir... jusqu'à ce qu'on soit plongé dedans jusqu'au cou.

L'auteur a vraiment l'art et la manière de nous imprégner d'une ambiance, après les grands espaces glaciaux du grand nord, on se retrouve dans la chaleur moite de la Nouvelle Orléans et ses beautés. On va donc naviguer en eaux troubles dans le bayou jusqu'à ce que l'auteur décide de lever le voile sur les secrets des uns et des autres. C'est là où on comprend que RIEN dans cette ville et ses environs n'est tout blanc ou tout noir, les nuances sont nombreuses et il est tellement facile de basculer du mauvais côté que l'on en voit plusieurs le faire... C'est donc avec plein de surprises que l'on avance, que l'on comprend et que l'on quitte ces personnages qui sont manipulés du début à la fin. Certains s'en rendent compte, d'autres préfèrent fermer les yeux et on est nous aussi induis en erreur par ces mots qui nous tiennent en haleine. Et cette putain de fin... A découvrir d'urgence !!

En bref, j'ai adoré aussi bien l'ambiance que les personnages, j'ai été prise par les rebondissements et si j'ai au départ eu du mal à entrer dans l'histoire, une fois lancée je n'ai pas pu m'arrêter. Les masques tombent, chacun joue son rôle, on se rend compte que blanc et noir n'existe pas et que tout est en nuance dans cette ville où la chaleur et la moiteur ont tendance à nous asphyxier. Les personnages sont simplement géniaux, j'ai adoré tous les narrateurs qui nous entrainent dans les méandres des actions humaines et on ne peut que le refermer avec la sensation d'avoir été le temps d'une lecture prisonnier des mains de l'auteur. Addictif, bluffant, stressant et j'en passe !!

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les thrillers assez violents avec énormément de manipulation et les personnages hauts en couleur.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les atmosphères sombres et stressantes.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!