Toutes les vies de Margot de Juno Dawson

Synopsis : Peut on détester quelqu’un au présent et l’aimer dans le passé ? C’est le dilemme de Felicity dite Fliss 15 ans qui a quitté la vie trépidante de Londres pour vivre chez sa grand mère dans un trou perdu de la campagne galloise .
Mais les apparences peuvent être trompeuses et Fliss va découvrir que Margot n’a pas toujours été celle qu’elle est ...
Papier (408 pages) et numérique - Paru en janvier 2020 chez Page Turners/Milan

Mon avis :
J'étais assez curieuse de découvrir ce titre mais j'avoue, j'ai eu énormément de mal avec les personnages dans une première moitié, surtout du fait de l'époque traitée et de ce qui m'est apparu comme des erreurs de période (ça se passe en 1998 et il semblerait qu'internet soit vraiment actif alors que c'était quand même les débuts de la toile et que ça n'était pas forcément donné). Et puis les choses se décantent petit à petit et j'en suis venue à réellement apprécier Fliss et Margot (comme quoi des fois, il faut vraiment persévérer). La fin explique le début et le pourquoi de l'antagonisme entre la petite fille et sa grand mère, on va aimer les voir se rapprocher petit à petit même si Fliss n'agit pas toujours de la bonne manière. Il faut dire qu'elle n'a pas forcément été gâtée par la vie avec un père décédé jeune et une mère qui se relève à peine d'un cancer. La vie à la campagne n'est pas faite pour elle et Fliss va au départ se rebeller et trouver sa grand mère horrible avec elle. Puis elle découvre son journal intime datant de la seconde guerre mondiale où Margot avait le même âge que Fliss. On va donc naviguer entre passé et présent et Fliss va découvrir petit à petit pour quelles raisons sa grand mère a un tel caractère maintenant. J'ai aimé le fait qu'elle se pose des questions, ne prenne pas pour acquis tout ce qu'elle découvre et ose dire ce qu'elle a fait. Fliss va énormément apprendre de ce séjour en compagnie de sa mère et de sa grand mère et les choses vont évoluer entre elles.

On imagine bien le côté campagne au travers des descriptions de l'autrice, Fliss va découvrir son côté dur, ce que sa grand mère doit faire pour vivre et gagner un peu d'argent et elle n'accepte pas toujours ce qu'elle voit. Elle a une grande pugnacité, quand elle décide quelque chose elle va au bout, ne veut pas apparaitre comme égoïste ni menteuse. Elle va petit à petit nouer des amitiés, croire en quelque chose qui n'existe pas (c'est d'ailleurs aussi là où elle m'a agacée dans la première moitié mais ensuite ça va bien mieux, elle se concentre sur l'essentiel), vouloir en apprendre davantage sur sa grand mère et apprécier la Margot adolescente alors qu'elle ne supporte pas la Margot adulte. On va donc avancer petit à petit avec elle, elle va énormément grandir et apprendre de ses erreurs, comprendre les raisons qu'ont certaines personnes d'agir de telle ou telle manière et se retrouver parfois prise par le temps et par les cachotteries des uns et des autres. Elle s'entoure de personnes qui vont l'aider à avancer, se livre difficilement sur ce qui la fait souffrir mais un déclic va entrainer ensuite une avalanche et elle va comprendre qu'elle a besoin des autres tout comme sa grand mère en a besoin. J'ai adoré toutes les révélations que l'on a au fil du roman (surtout la seconde moitié), Margot va se rapprocher de sa petite fille et ensemble elles vont essayer de donner le meilleur d'elles-mêmes. Le final est à la fois magnifique et triste et on les quitte avec une belle note d'espoir !

En bref, j'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire à cause des personnages qui m'agaçaient un peu par leur égoïsme puis petit à petit on se rend compte que c'est un mécanisme de défense face à ce que toute la vie implique pour eux. Fliss va donc progresser au contact des autres, essayer de comprendre pourquoi sa grand mère Margot est devenue méchante et découvrir au travers de son journal intime celle qu'elle était adolescente. Ce récit entre passé et présent est diablement bien fait et addictif et on ne peut que vouloir savoir comment les choses vont se terminer. Mal et bien, elles nous font souffrir mais nous donnent en même temps une belle dose d'espoir.

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les récits entre passé et présent avec un fond de guerre mondiale.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les adolescentes qui ralent en permanence...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!