Le Bonheur aurait-il des nageoires ? de Sophie Dabat

Synopsis : Marquée par un deuil, Blanche lutte chaque jour pour échapper à la mélancolie qui l’habite, sans succès. Jusqu’au moment où, émerveillée, elle découvre le monde des sirènes professionnelles. Plus qu’une passion, cela devient une obsession et elle décide de se lancer.
Première étape : confectionner son costume…
Quelles épreuves devra-t-elle surmonter pour accomplir son rêve ?

Inspirée par le phénomène du « mermaiding » qui connaît un immense succès dans le monde, Sophie Dabat nous offre aujourd’hui un roman léger dans lequel son héroïne plonge pour retrouver son souffle… et le bonheur.
Papier (233 pages) et numérique - Paru en aout 2019 chez Pygmalion

Mon avis :
J'avoue, c'est le titre qui m'a attirée vers cette lecture... Mais je ne m'attendais pas du tout à un tel contenu, malgré le résumé que j'avais lu avant de commencer ma découverte (pour une fois que je le lisais en plus...). Blanche, notre héroïne, va perdre un pan important de son passé le jour où sa chienne meurt. Elle va alors sombrer dans une profonde mélancolie que ne comprend pas son compagnon avec lequel elle vit depuis quelques mois. Elle est assez symptomatique d'un état d'esprit de notre héroïne qui est un peu paumée dans sa vie et ne sait pas comment rebondir suite à cette perte. C'est lors d'un voyage avec ses deux meilleures amies et alors qu'elle ne voulait pas partir qu'elle va avoir une révélation, elle va rencontrer une sirène qui travaille dans un aquarium et y voir un moyen de sortir du marasme dans lequel elle est plongée. Sauf qu'elle devient tout bonnement insupportable pour moi, si je compatissais au départ, j'ai très vite été agacée par son égoïsme, que ça soit vis à vis de son compagnon ou de ses amies et les mots de l'autrice n'ont pas suffit à ce que je l'apprécie davantage alors que je comprenais très bien ce avec quoi elle se débattait. 

On avance donc petit à petit dans l'histoire de Blanche qui se plonge à fond dans la création de sa queue de sirène, oubliant parfois où elle est, avec qui, son ami, ses amies, son quotidien, ses promesses. J'avoue, page après page, elle m'agaçait de plus en plus même si on comprend quand même ce besoin d'aller au bout des choses, cette envie de se prouver à elle-même qu'elle est capable de mener à bien un projet de A à Z sans l’interaction des uns et des autres. Sauf qu'à un moment donné, à mon sens (et ça n'est que mon avis), elle perd tout sens commun et fait des choses qui m'ont totalement déplus. Pourtant son cheminement était jusque là assez sympathique, pas exempt de faux pas mais elle restait droite dans ses bottes, concentrée sur son objectif, ses envies et totalement égoïste (je comprends qu'elle en ait besoin). Et là arrive à mon gout le choix de trop, celui qui la fait basculer dans un camp radicalement opposé à ce que j'aurais pu ressentir à sa place et qui m'a totalement gâché la fin du récit... La remise en cause initiale, son envie de s'en sortir et de prouver des choses à elle-même avant de penser aux autres, je l'ai comprise, mais je ne pardonne pas ce faux pas... Un dénouement en demi teinte donc...

En bref, Blanche, notre héroïne, va voir sa vie chamboulée et tomber dans une dépression dont seul un objectif à atteindre va la sortir. Elle va petit à petit s'enfermer dans sa bulle et si on peut comprendre qu'elle en ait besoin, je n'ai pas forcément accepté tous ses choix... Le cheminement était intéressant même si elle m'a agacée à plusieurs reprises mais un faux pas m'a gâché la fin de ma lecture et son dénouement. Dommage... 

Note : 12/20

A lire si vous aimez :
- voir une héroïne se battre pour atteindre ses objectifs et s'en donner les moyens.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- l'égoïsme et l'égocentrisme...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!