Celui qui dessinait les dieux de Alain Grousset

Synopsis : Nous connaissons tous les peintures de la préhistoire. Mais connaissez-vous l'histoire de ceux qui les réalisaient ?
Taar a un rôle déterminant au sein de son clan : il dessine les dieux-animaux pour s'attirer leurs faveurs et assurer une chasse fructueuse. Lorsqu'il rend son dernier souffle, c'est à son apprenti, Ibbhô, de reprendre le flambeau. À son tour, il doit devenir celui-qui-dessine-les-dieux.
Mais, quand le chaman et son fils jaloux décident de monter le clan contre lui, Ibbhô est contraint de fuir... Pourchassé, il se lance alors dans une quête mystérieuse : découvrir la Grande Grotte, dernier refuge des artistes, dont Taar lui a tant parlé.
Parviendra-t-il au bout de son périple avant que ses poursuivants ne le rattrapent ?
Papier (177 pages) et numérique - A paraitre le 06/06/19 chez Scrineo

Mon avis :
J'avoue, j'ai été attirée par la couverture de ce roman avant même de savoir de quoi il allait traiter. Je me suis donc plongée dans l'aventure d'Ibbhô sans attente particulière si ce n'est découvrir son histoire et ces fameuses peintures qui sont représentées sur la couverture. On se rend donc à la préhistoire, dans la petite communauté de notre héros et on découvre son mentor, Taar, qui lui apprend tout ce qu'il doit savoir pour dessiner les dieux-animaux qui doivent attirer la chance des chasseurs. Ibbhô n'en est encore qu'au stade de l'apprentissage mais il a des capacités hors du commun selon son maitre sauf que certaines personnes du clan sont jalouses. A la mort de Taar, il va devoir faire face à ses détracteurs et choisi de partir à la recherche de la Grande Grotte dont son maitre lui a énormément parlé. C'est alors le début d'une grande aventure pour notre héros, il va croiser aussi bien des choses positives que négatives et on vit chaque instant à ses côtés, l'auteur nous décrivant d'une très jolie manière ses sentiments, bons ou moins bons, qui le traversent. J'ai adoré ce voyage même si je serai bien restée davantage avec lui, les pages se tournent très rapidement et on est pris par les découvertes que va faire Ibbhô tout au long de l'aventure.

Les mots de l'auteur font que l'on visualise très facilement non seulement les dessins d'Ibbhô qu'il crée avec son mentor, cette immense grotte où ils travaillent à l'abri du soleil (et on imagine bien ce qu'il s'est passé à l'époque de la création des dessins de la grotte de Lascaux, datée d'entre -18 000 et -17 000 par rapport au présent et découverte en 1940, en pleine seconde guerre mondiale) mais aussi la tension qui pouvait exister entre ces hommes préhistoriques. Ils mettent sur le dos d'Ibbhô, qui prend le relai suite à la mort de son mentor, l'absence de gibier et le jeune homme va devoir faire face à ses détracteurs qui ne trouvent rien de mieux que de lui tendre des pièges. Commence alors pour notre héros un grand voyage, on s'imagine sans peine tout ce qu'il doit traverser, la rencontre sur la route qui va changer sa vie et tout ce que ça implique pour lui. J'ai adoré cette aventure qui se dévore, on ne peut que vivre chaque instant avec eux et on craint à plusieurs reprises pour leurs vies. On se doute bien que certaines choses ne pouvaient pas se passer de cette manière à l'époque mais j'ai apprécié les différents messages que l'auteur fait passer au travers de la vie et de l'histoire de ses personnages. Un roman qui se dévore et nous transporte des milliers d'années en arrière !

En bref, j'ai trouvé que le contexte était super bien fait, les personnages, à commencer par Ibbhô, très attachants et que l'on vivait chaque instant avec eux. On s'imagine sans peine les magnifiques dessins (ce qui m'a donné envie d'aller visiter Lascaux...) et tout ce que doit traverser notre héros pour atteindre ses objectifs, il ne baisse jamais les bras et va au bout de ses idées. Une aventure héroïque qui se dévore et se vit, tout simplement.

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les histoires avec un contexte réel et qui permet d'apprendre des choses et de vouloir en apprendre davantage.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand c'est trop court !

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!