Like a love story de Abdi Nazemian

Synopsis : Actu : 1er décembre - Journée mondiale de lutte contre le sida. New York, 1989. La ville est tapissée de posters d’Act Up. La communauté homosexuelle vit sous la menace du sida. C’est dans ce climat que trois jeunes vont se rencontrer, s’aimer et vivre l’année la plus décisive de leur vie.
New York, 1989. Reza, 17 ans, d’origine iranienne, vient tout juste d’arriver à New York. Le jeune homme vit dans la peur que sa famille découvre son secret. Un secret qu’il s’admet à peine. Reza pense être gay, et cela le terrifie, car tout ce qu’il connaît de la communauté homosexuelle, il l’apprend aux informations télévisées qui montrent constamment des images d’hommes mourant du sida.
Judy rêve de devenir styliste et porte une admiration sans bornes à son oncle Stephen, atteint du virus du sida. Stephen dédie tout son temps au collectif Act Up, dont il est un membre actif. Art est le meilleur ami de Judy. Il est le seul garçon ouvertement gay de son lycée. Pourtant, chez lui, il subit le rejet brutal de ses parents qui refusent d’accepter son orientation sexuelle.
Quand Reza rencontre Judy et Art, leur vie à tous les trois prend un tournant inattendu entre amour, amitié, trahison et acceptation de soi.
Papier (355 pages) et numérique - Paru en novembre 2019 chez Milan

Mon avis :
Pffffffiou quelle claque ce livre !! Je ne m'attendais à rien de spécial en le commençant et j'en suis ressortie totalement chamboulée par l'histoire de Reza, Judy et Art, ce qu'ils ont à nous raconter et à nous faire vivre. Avec sa couv' un peu kitch qui fait très années 80 (normal, on est en 1989), je pensais savoir ce qui m'attendais mais je me suis totalement trompée. Au fil des rencontres, que ça soit celles des lecteurs avec les personnages ou des personnages entre eux, on tise une toile d'araignée autour de nos héros et on veut savoir à tout prix qu'est ce qui va leur arriver. Ils sont donc majoritairement trois à nous raconter les hauts et les bas, leurs peurs, leurs attentes et l'espoir qui grandit, il y a d'un côté Reza, fraichement débarqué d'Iran en passant par le Canada, Judy, qui a des rêves plein la tête mais n'est pas vraiment bien dans sa peau et Art, son meilleur ami gay qui n'a pas de grandes attentes dans la vie étant donné le fléau qui s'abat sur les gay. On ne sait pas encore énormément de choses sur le SIDA à l'époque, toutes les théories sont relayées, des plus farfelues au plus gores en passant par la vérité mais au travers de l'association Act Up, nos héros vont défendre leurs idées et leurs idéaux. J'en suis restée sur les fesses en apprenant à les connaitre, j'ai ri mais j'ai surtout beaucoup pleuré (d'ailleurs même une semaine après ma lecture, j'ai encore les larmes aux yeux...) et j'ai aimé les voir prendre conscience du monde dans lequel ils vivent et évoluent.

Reza ne prend pas forcément les bonnes décisions, il a peur des réactions des uns et des autres, Judy n'arrive pas à croire en sa chance de sortir avec ce garçon qui lui plait étant donné qu'elle n'est pas un canon de beauté et Art se bat au côté d'Act Up pour faire entendre la voix des gays qui veulent pouvoir vivre en paix et surtout bénéficier des médicaments qui ne sont que pour les plus riches. Je me suis donc laissée porter par leurs pensées, par tout ce qu'ils ressentent et par les doutes qui les assaillent en permanence. Les personnages secondaires ont une importance capitale dans leur évolution et leur permettent de se poser les bonnes questions et surtout d'en chercher les réponses. Reza doit faire une introspection pour comprendre qui il est et ce qu'il attend de la vie, Art ne regarde pas toujours les gens qu'il écrase pour avancer et Judy nous touche par sa capacité à voir le meilleur dans les autres. Ils sont très attachants, on ne peut que craquer pour eux et leurs caractères qui nous touchent et nous font inévitablement réfléchir. Née dans les années 80, j'avais la plupart des références que l'auteur cite tout le long de cette aventure et je dois dire que j'ai eu le sourire aux lèvres à plusieurs reprises. La fin est à la fois pleine de larmes et d'espoir, je ne m'attendais pas à être aussi touchée par tout ce qu'ils traversent et je les ai quitté à regret mais en même temps avec le sentiment que rien n'est figé et que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! Et quel espoir !!

En bref, j'ai été énormément touchée par les personnages, l'auteur tise sa toile autour de leurs différences et de leurs espoirs, on ne peut que vivre chaque instant avec Reza, Judy et Art, on a parfois envie de les secouer pour qu'ils reconnaissent certaines choses, pour les empêcher de prendre des risques mais on vibre aussi avec eux face à tout ce qu'ils traversent. Leur remise en question, leurs combats, les rencontres qu'ils font, tout ça va chambouler leurs vies et les pousser vers l'avant et un futur pour le moins incertain. Les luttes sont nombreuses et j'ai été totalement happée par toute leur histoire et les tempêtes qu'ils traversent. Et j'en suis restée sous le choc un grand moment une fois la dernière page tournée. Un livre à découvrir de toute urgence !!

Note : 20/20

A lire si vous aimez :
- les histoires "vraies" d'un pan de notre Histoire avec un côté dramatique mais aussi plein d'espoir.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la maladie, la mort...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

NB : si jamais vous voulez vous renseigner plus en avant, il y a un article intéressant sur Wikipiedia

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!