[Interview] Shannon Messenger - Montreuil 2019

in , by Les lectures de Mylène, 12.12.19
Hello tout le monde, on se retrouve aujourd'hui pour une nouvelle interview de Shannon Messenger. Après l'avoir rencontrée en 2015 et en 2017 (clic sur les dates pour lire les précédentes interviews), j'ai pris énormément de plaisir à la retrouver cette année !


Et voici ce dont nous avons discuté :
En 2015, tu parlais de cinq tomes pour Gardiens des cités perdues. Nous en sommes maintenant à huit et un neuvième en préparation. Combien y aura-t'il de tome finalement ?
Effectivement, à l’époque ça ne devait être que 5 tomes. Mais le 4 a très bien marché et du coup ils m’ont demandé de prolonger la série. Normalement il y aura 10 tomes mais je n’ai pour l’instant signé que pour 9.
Il y aura aussi des nouvelles et des bonus dans le monde de Sophie mais pas de spin off de prévu !
Pour l’instant, je suis exclusivement sur cette série, les tomes sont de plus en plus gros comme vous avez pu le remarquer et cela me prend énormément de temps.

D'où sont venus les prénoms des personnages ?
Pour choisir les prénoms, j’ai lu énormément de guides pour qu’ils aient tous une signification. Sophie signifie la sagesse, Keefe la beauté et Fitz (Fitzroy) fils de roi.

Est ce qu'il y en a un qui te "parle" plus que les autres ?
Silvany définitivement, elle me ressemble énormément avec tous ses « !!! » et elle aime tout, particulièrement les friandises, comme moi.


Est ce qu'il y a un sujet qui te tient particulièrement à cœur et que tu as ou que tu vas aborder dans tes romans ?
Je n’ai pas de sujet que je veux à tout prix aborder, je tache de rester fidèle à l’histoire et aux différentes choses qui arrivent naturellement quand j’écris.

Quelle est la part de ta mythologie que tu préfères ?
Définitivement l’Atlantide, j’ai toujours été attirée et passionnée par cette cité disparue qui fait encore parler les gens de nos jours.

Quel est ton meilleur moment pour écrire ?
J’écris souvent durant la nuit. Je passe ma journée à visualiser ce que je veux mettre dans l’histoire et souvent, vers 19h, je me mets à écrire et tout ce que j’ai construit dans ma tête sort à ce moment-là. Je dors peu et consacre beaucoup de temps à l’écriture.
Les dates limites sont souvent courtes et les livres sont de plus en plus longs, je me fixe des objectifs en terme d’intrigue et non pas en nombre de mots à écrire par jour parce que sinon il facile de délayer et de faire de longues scènes. J’essaye surtout de finaliser le point de l’intrigue que je suis en train d’écrire avant de dormir.
Les chapitres sont plus longs pour qu’il y ait moins de coupure dans les livres papier étant donné que cela engendre des pertes en terme de quantité de papier utilisée. Avant, j’écrivais 1 à 2 chapitres par jour mais maintenant ils sont quasiment 3 fois plus long et donc parfois j’arrête au milieu d’un chapitre et je reprends le soir suivant. Les dos des livres sont toujours la partie la plus fragile donc on a regroupé les chapitres aussi pour qu’ils soient moins gros. J’ai donc modifié lors des relectures du tome 8 les chapitres pour qu’ils soient plus longs et donc j’ai intégré des ellipses temporelles.


Qu'est ce qui a changé dans ta vie depuis la parution du premier tome ?
Je dors peu maintenant, beaucoup d’autres choses ont changé mais ce qui me fait le plus bizarre c’est que maintenant on me reconnait dans la rue. Ah et puis j’ai divorcé mais je ne pense pas que ça soit lié !!

Qu'est ce que tu ferais différemment avec le recul ?
Si j’avais su, j’aurais pris davantage de notes lors de la rédaction des premiers tomes. Il y a beaucoup de choses que je pensais me rappeler d’un tome à l’autre et je me rends compte que je suis obligée de relire pour retrouver ces choses voir même je me rends compte que je pensais avoir mis telle ou telle scène mais qu’au final elles étaient dans les versions que j’ai supprimées.
De plus, écrire (et vendre) m’a permis d’arrêter de travailler pour une entreprise qui vendait des climatiseurs. Il faut dire que je vis dans une région où il fait très chaud, les gens appelaient souvent pour des réparations et quand ça n’allait pas assez vite, je me faisais engueuler. Alors que maintenant je travaille comme je veux et quand je veux, je peux énormément voyager ce que j’apprécie et le côté créatif en fait le meilleur travail du monde. J’adore écrire pour des enfants, voir des parents venir me voir en me disant que j’ai donné envie de lire à leurs enfants et qu’ils ont découvert la lecture grâce à moi.

Quel est ton meilleur / pire souvenir en dédicace ?
Un jour, une petite fille est venue me voir avec un très beau dessin à la main. Au départ, j’ai pensé qu’il était pour moi et je l’ai donc remerciée en lui disant que j’allais l’accrocher dans mon bureau. Mais elle s’est mise à pleurer, c’était juste pour que je le signe, c’était un cadeau pour son amie. Je ne savais plus où me mettre et quand je lui ai rendu, elle s’est mise à pleurer encore plus, pensant qu’elle m’avait vexée. Depuis, je demande toujours si c’est pour moi quand on me tend un cadeau !

Et pour finir, un portrait chinois :
Une boisson : Le thé
Un pays : USA (j'aurais bien dit la France mais vous êtes trop stressés)
Un animal : Le chat
Un moment de la journée : Tard le soir, on comprend pourquoi.

Merci à Shannon et à Lumen pour ce très bon moment en votre compagnie !
SHARE 0 comments

Add your comment

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!

© Les lectures de Mylène · THEME BY WATDESIGNEXPRESS