Tangerine de Christine Mangan

Synopsis : Tanger, 1956. Alice Shipley n’y arrive pas.
Cette violence palpable, ces rues surpeuplées, cette chaleur constante  : à croire que la ville la rejette, lui veut du mal.
L’arrivée de son ancienne colocataire, Lucy, transforme son quotidien mortifère. Ses journées ne se résument plus à attendre le retour de son mari, John. Son amie lui donne la force d’affronter la ville, de sortir de son isolement.
Puis advient ce glissement, lent, insidieux. La joie des retrouvailles fait place à une sensation d’étouffement, à la certitude d’être observée. La bienveillance de Lucy, sa propre lucidité, tout semble soudain si fragile... surtout quand John disparaît.
Avec une Tanger envoûtante et sombre comme toile de fond, des personnages obsessionnels apprennent à leurs dépens la définition du mot doute.
Papier (316 pages) et numérique - Paru en mai 2019 chez Harper Collins Noir

Mon avis :
10 fois j'ai été tentée de le poser, 10 fois je me suis dit "il est court, va au bout" et je dois dire que j'aurais mieux fait d'abandonner ma lecture finalement. En fait, je n'ai réellement apprécié que la ville de Tanger dans cette aventure, les personnages ne m'ont pas une seule fois touchée, l'ambiance est certes bien retranscrite par l'autrice mais ça fait comme un soufflé au fromage, c'est beau au départ et pouf, ça se ramasse ensuite et s’aplatit... Alice est mariée, pas vraiment heureuse avec John, a de nombreuses peurs qui l'empêchent d'avancer mais elle essaye de faire du mieux qu'elle peut pour contenter tout le monde. Elle souffre pourtant mais n'ose jamais le dire, elle va tenter de se secouer à plusieurs reprises mais très vite ses angoisses prennent le dessus. Le jour où débarque son ancienne colocataire, Lucy, le monde d'Alice va petit à petit retrouver des couleurs. Et puis les choses vont lentement changer de nouveau quand Alice se pose certaines questions et va en chercher les réponses. Je n'ai pas été touchée par elle, son caractère effacé m'a plus d'une fois agacée et si parfois j'ai apprécié les sursauts qu'elle a quand elle se rend compte que son monde prend l'eau, c'est toujours trop tard pour qu'elle réagisse vraiment...

On avance donc dans cette intrigue à la manière d'un galérien, j'ai ramé pour essayer de comprendre chaque narrateur sauf que je n'ai jamais été touchée par ce qui leur arrive, j'avais vu venir de loin certaines choses et même si ça nous fait parfois hausser les sourcils, je n'ai pas vraiment été prise par l'intrigue et ses rebondissements. La seule chose que j'ai apprécié est la ville de Tanger, son ambiance si spéciale en cette veille de révolution et encore, j'ai trouvé que parfois l'autrice aurait pu aller encore plus loin. Heureusement c'est un récit assez court, qui se veut percutant mais qui n'a jamais réussi à m'accrocher de manière positive. Jusqu'à la fin on se pose quand même des questions sur ce côté manipulateur des uns et des autres, j'étais curieuse de voir si j'avais raison et au final clairement tout deviné et la réponse est oui, je n'ai vraiment eu aucune surprise dans cette aventure que j'ai trouvé très longue alors que je n'ai même pas mis 3h pour la lire... Le résumé était pourtant très tentant mais l'absence d'empathie pour les personnages et l'intrigue qui ne m'a pas surprise une seule fois font que pour ma part ça n'est vraiment pas une réussite. Croisons les doigts pour qu'il trouve son public !

En bref, rien ne m'a réellement plu dans cette histoire, ni les personnages, ni l'intrigue et la seule qui m'a un peu parlé est la ville de Tanger. Sinon j'ai galéré pour arriver à la fin de cette histoire et j'ai hésité à plusieurs reprises à abandonner. Un coup dans l'eau pour ma part.

Note : 08/20

A lire si vous aimez :
- les ambiances très spéciales avec des personnages amorphes et manipulateurs.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand il n'y a au final aucune surprise...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!