Smartphone panique de Arthur Ténor

Synopsis : Cléa n’en peut plus : sa mère vient d’installer un logiciel de localisation sur son smartphone pour savoir où elle est en permanence… Mais à 15 ans, c’est insupportable !
Un de ses amis lui trouve alors LA solution : une application dénichée sur le Dark Web, qui indique de fausses localisations.
Et soudain c’est la liberté ! Mais à quel prix ?
Car rapidement, Cléa voit le piège se refermer sur elle, et l’application prendre petit à petit le contrôle de sa vie.
Comment lutter, alors, contre un ennemi invisible et surtout… intouchable ?
Papier (167 pages) et numérique - Paru en janvier 2019 chez Scrineo

Mon avis :
J'aime bien quand les auteurs parlent de sujets d'actualité et s'adressent en priorité à ceux qui peuvent faire ce genre d'erreur. Je suis un peu hors jeu puisque lorsque j'étais adolescente, les portables commençaient tout juste à apparaitre et je n'ai eu le mien qu'à ma majorité (alors que ma sœur l'a eu en même temps et elle avait 3 ans de moins que moi...)(ouais, les privilèges d'être l'ainée...). Et là je ne vous parle même pas des smartphones... On rencontre donc Cléa qui, à 15 ans, en a marre d'avoir sa mère en permanence sur le dos et surtout qu'elle soit capable de la surveiller au travers d'un mouchard placé sur son téléphone. Cléa va demander de l'aide à un ami au lycée et il va trouver sur le dark web un petit logiciel capable de perdre le logiciel de traçage et de faire croire que Cléa est à un endroit "autorisé" par ses parents... Si au départ Cléa refuse de l'utiliser, une dernière ingérence de sa mère va la pousser vers l'avant et elle va alors mettre le pied dans un piège bien plus grand qu'elle. Piège dont elle ne sait pas sortir et qui va petit à petit la pousser à commettre les pires choses. Je me demande encore comment des parents peuvent déjà à la base en arriver à de telles extrémités et surveiller en permanence leurs enfants... alors qu'ils sont sensés travailler... bref, ça a été mon premier questionnement sur cette folie "smartphone" et toutes ses dérives possibles et inimaginables auxquelles au final je crois sans aucun doute.

Ensuite, si je comprends l'envie de Cléa de se libérer de ce fardeau de la surveillance, je dois dire que ça va vraiment très très loin dans la folie, elle va commettre erreur sur erreur, le savoir même AVANT de le faire mais le faire quand même. J'ai donc apprécié tout le côté "avertissement" de l'histoire qui pour moi remet une couche sur ce que chacun devrait savoir mais je dois dire que j'ai trouvé ça assez énorme et donc quelque peu "exagéré" même si dans un sens je ne doute pas vraiment que de telles choses existent en réalité. En fait, je me suis surtout posé des questions sur la capacité de ces adolescents de différencier le bien du mal et de faire les bons choix à propos de leurs envies de liberté. D'ailleurs, même si j'entends que l'on puisse avoir envie de savoir où se trouve son enfant avant tout pour le protéger, le surveiller H24 et de cette manière est assez choquant pour moi. Bref, ce roman m'aura permis de me poser tout un tas de questions, de réfléchir à ce que les gens sont prêts à faire, aux dérives qu'engendrent les smartphones et toutes leurs fonctions et je dois dire que je n'en ressors pas hyper positive pour les générations futures. Je suis d'ailleurs curieuse de lire l'avis d'adolescents sur ce roman et ce qu'ils peuvent penser de cette héroïne et de ses choix.

En bref, si j'ai trouvé le côté avertissement vraiment très bien fait et plein de rebondissements, je me suis posée des questions aussi bien sur les parents que sur les adolescents... Comment peut on en arriver réellement là ? L'auteur nous permet donc de nous questionner sur les smartphones, les erreurs à ne pas faire, ce que ça peut entrainer et si j'ai trouvé ça gros, je me dis en même temps que certains sont capables de tout, même du pire...

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les avertissements réalistes sur les dérives de la technologie.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand on se demande tout au long si l'héroïne peut vraiment être aussi naïve.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!