Meg en eaux troubles de Steve Alten

Synopsis : Après 70 millions d'années, le Mégalodon revient...
À la fin de la période du Crétacé, dans un endroit isolé du Pacifique, vit le prédateur le plus gros et le plus féroce de l'histoire du règne animal : le Carcharodon Mégalodon. Dix-huit mètres, vingt tonnes, il est l'ancêtre des Grands Requins Blancs.
8 novembre 1997, Californie, le professeur Jonas Taylor, paléontologue et ancien pilote de submersible pour la Navy donne une conférence sur le Mégalodon. Depuis des années, il essaie en vain d'oublier sa dernière plongée. Mais il ne peut effacer de sa mémoire ce qu'il a cru voir, ce qui a causé la mort de deux hommes, ce qui a définitivement ruiné sa carrière : la tête du monstre, triangulaire, horrifiante, et son étrange éclat luminescent.
A présent, Jonas doit replonger. Les abysses vont lui réserver la plus effrayante des surprises. Ce qu'il va trouver fera taire les sceptiques, mais ce qu'il rapportera pourrait hanter les mers jusqu'à la fin des temps. Une lutte sans merci s'engage...
Papier (393 pages) et numérique - Paru en juillet 2018 chez Pygmalion (réédition)

Mon avis :
Dans quelques jours (le 22 aout) sortira en salle le film tiré de ce livre qui est paru pour la première fois en 1997 et qui est réédité chez Pygmalion cette année à l'occasion de l'adaptation cinématographique. J'étais curieuse de voir ce que ça pouvait donner à l'écrit étant donné que la bande annonce est assez spectaculaire (d'ailleurs je vous la mets à la fin de cette chronique !). Et bien je n'ai pas été déçue (et mes cauchemars non plus), on imagine sans peine cette immense machine à tuer qui remonte des profondeurs, s'adapte à notre monde et croque tout ce qu'elle voit passer. Le début est un peu long même si j'ai apprécié tous les détails techniques sur les plongées et on est assez vite pris par l'intrigue et ses nombreux rebondissements. Je dois dire que c'est quand même assez spécial parfois, entre ceux qui veulent protéger le mégalodon (faut dire que c'est une espèce prétendument éteinte) et ceux qui veulent le tuer à grand renfort de bombes...

On avance donc petit à petit avec nos héros (et leurs ennemis), j'ai beaucoup aimé Jonas qui ne baisse jamais les bras même quand personne ne veut le croire et qui arrive à dépasser sa peur des profondeurs suite à l'accident qui a failli lui couter la vie et a tué deux hommes. Il va recommencer à plonger pour aider un ami alors qu'il s'était promis de ne jamais remettre un pied dans un sous marin qui peut aller dans la fosse des Marianne, à plus de 11 km de profondeur. Grâce aux mots de l'auteur on s'imagine sans mal cette ivresse des profondeurs et tout ce qu'elle implique pour les protagonistes, j'avoue, l'histoire est assez visuelle pour que l'on imagine tout ce qui se passe atour des personnages et on ne peut que frissonner en "sentant" autour de nous les différentes bestioles qui peuplent le fond de la fosse. Les personnages vont de découvertes en découvertes mais tout s'accélère quand le "meg" finit par trouver un moyen de remonter à la surface. J'ai aimé que l'on soit parfois dans sa tête et que l'on voit son intelligence et sa manière de survivre...

Une fois remonté à la surface, c'est là que tout s'accélère, chacun va devoir croire ce qu'avait raconté Jonas plusieurs années auparavant et l'énorme bestiole va commencer à terroriser toute la côte et ses habitants. Elle avance vite, suit ses proies, fait preuve de beaucoup d'intelligence et va lutter pied à pied contre un monde hostile qu'elle n’appréhendait pas vraiment. L'auteur n'est pas tendre avec ses personnages, il va nous entrainer à leur suite dans une course contre la montre pour soit tuer, soit enfermer le mégalodon et les morts que l'animal laisse dans son sillage sont nombreux. Je suis assez curieuse de voir ce que ça peut donner en film d'ailleurs (même si je doute d'aller le voir au ciné). Le final nous réserve une assez grosse surprise et initie une suite qui semble être assez angoissante elle aussi. En tout cas j'ai passé un bon moment (assez glauque) avec ce roman assez visuel !

En bref, ça fait bien flipper de la première à la dernière page, j'ai apprécié les personnages et leur pugnacité et on frissonne à plusieurs reprises en se rendant compte de ce qui peut exister au fond des mers. On imagine sans peine ce mégalodon grâce aux mots de l'auteur et le côté très visuel du roman fait que l'on a l'impression de vivre chaque instant avec eux. Le final est pour le moins explosif et nous tient en haleine jusqu'au bout ! Violent et sanglant !

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les créatures des profondeurs, la violence, le sang, la course contre la montre et les dents de la mer !

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- le sang .... il y en a partout :D


Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!