Le goût amer de l'abîme de Neal Shusterman

Synopsis : Caden est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui s'intéresse à l'athlétisme et aux jeux vidéo. Pourtant, il adopte un comportement de plus en plus étrange aux yeux de ses parents : il marche seul et pieds nus dans les rues, craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer... Dans son esprit, Caden est devenu le passager d'un navire voguant sur des mers déchaînées.
Lorsque cela devient trop difficile pour lui de garder le contact avec la réalité, ses parents doivent l'interner en asile psychiatrique. Commence pour le jeune homme un long voyage qui doit le mener au plus profond des abysses, au risque de s'y noyer…
Inspiré d'une histoire vraie, un roman d'une justesse incroyable sur les maladies mentales.
Papier (400 pages) et numérique - A paraitre le 30/08/18 chez Nathan

Mon avis :
Le début de cette histoire est tellement flou qu'on se demande ce dans quoi on a mis les pieds. Notre héros vit sa vie de tous les jours et celle d'un marin sur un bateau qui se dirige vers la fosse des Mariannes (d'ailleurs le nom en VO de ce roman est Challenger Deep). Et puis je me suis laissée porter par l'histoire de Caden, j'ai été touchée par tout ce qu'il traverse et on comprend petit à petit ce vers quoi l'auteur nous entraine. Si vous commencez donc ce roman et hésitez à l'abandonner parce que tout semble étrange, vous pouvez continuer un peu et à force la lumière va se faire sur ce qu'a voulu nous raconter l'auteur. Caden est un jeune homme de 15 ans qui n'ose pas avouer à ses parents que quelque chose ne va pas chez lui. Il vivote donc entre le lycée et ses amis mais petit à petit la vie "imaginaire" se mélange à sa vie réelle et ses parents vont comprendre qu'il a besoin d'une aide qu'ils sont incapables de lui amener. Ils vont alors l'interner pour qu'il puisse trouver le chemin vers la guérison ou du moins un cocktail médicamenteux qui pourra l'aider dans la vie de tous les jours.

J'ai été touchée par Caden, par tout ce qu'il traverse et la manière qu'a l'auteur de nous raconter son histoire fait que l'on a l'impression de la vivre de la première à la dernière page. On imagine sans peine le navire où il passe d'un poste à l'autre en fonction du capitaine, la manipulation dont il est victime de la part des uns et des autres qui se jouent de lui et on souffre à chaque fois de se dire qu'il y a un côté hyper réaliste à ce qu'il traverse. On se pose donc tout un tas de question au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, on le voit nouer de nouvelles amitiés, que ça soit dans la vie réelle ou dans son monde imaginaire et on a mal avec lui, on touche du doigt ce qu'il ressent et on ne peut qu'aller de l'avant en espérant que les adultes puissent l'aider d'une manière ou d'une autre. J'ai adoré (même si j'ai du mal à utiliser ce mot dans ce contexte) la façon qu'à l'auteur de nous présenter sa maladie et de nous montrer son évolution.

On tourne donc les pages avec beaucoup d'envie et de curiosité (même si parfois on a l'impression d'être des voyeurs dans une vie qui ne nous concerne pas) et on se rend compte que ce genre de choses peut arriver à n'importe qui de notre entourage sans que l'on puisse le prévoir ni s'y attendre. Les parents de Caden ne savent pas comment réagir mais ils essayent de faire du mieux qu'ils peuvent, avec des erreurs qu'ils essayent de réparer. J'ai aussi été touchée par eux et par la petite sœur de Caden, plus on approche de la fin et plus on se demande comment les choses vont pouvoir tourner pour lui, j'ai adoré ce final qui n'est en fait que le début d'autre chose et qui nous fait clairement comprendre que rien n'est vraiment joué. Et j'ai été plus que touchée par les mots de l'auteur qui à la fin de cette aventure nous explique le pourquoi de ce roman et tout ce qu'il a voulu mettre dedans. Une aventure assez fantastique dans le cerveau humain...

En bref, j'ai adoré ce roman, les messages qu'il transmet et si au départ on se demande ce dans quoi on a mis les pieds, petit à petit les choses s'éclaircissent et on en vient à vraiment aimer Caden. On est touchés par cet adolescent qui ne sait pas réellement ce qui lui arrive mais qui comprend qu'il a besoin d'une aide que ses parents sont incapables de lui donner, on navigue avec lui dans les méandres de son cerveau et on ne peut qu'apprécier son évolution vers la direction qu'il souhaite atteindre (et on se dit qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise direction, seulement celle qui convient). Le final et le mot de l'auteur m'ont tiré des larmes pendant un petit moment et chacun d'entre nous doit lire ce roman pour comprendre. 

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- naviguer dans les méandres du cerveau humain

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand on parle de maladies (mentales dans ce roman)

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!