Le ruban rouge de Lucy Adlington

Synopsis : Nous quatre : Lily, Marta, Carla et moi.
Dans une autre vie, nous aurions pu être amies.
Mais nous sommes à Birchwood.
Ella, 14 ans, a toujours adoré la couture, une passion qu'elle tient de sa grand-mère. Et c'est donc tout naturellement qu'elle devient couturière. Cependant son atelier n'est pas un atelier ordinaire et ses clients ne sont des clients ordinaires : la jeune fille est prisonnière du camp de Birchwood ( Birkenau), où elle s'occupe de confectionner les vêtements des officiers. Dans ce quotidien infâme, c'est la couture qui permet à Ella et Lily, la repasseuse, de garder une lueur d'espoir.
Papier (322 pages) et numérique - A paraitre le 05/09/18 chez PKJ - Le ruban rouge de Lucy Adlington

Mon avis :
Je suis "fan" des romans qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale et d'autant plus quand ça se passe dans un camp de concentration, on ne doit pas oublier l'horreur que certains ont fait subir à d'autres et ce roman remplit parfaitement son office de rappel. J'ai été prise par l'intrigue de la première à la dernière page et si l'autrice se cantonne dans un milieu somme toute assez "tendre" (enfin tout est relatif dans ce camp...), on vit au quotidien les brimades de la part des gardes et des autres détenus, les appels qui durent des heures dans le froid, la pluie, l'absence de nourriture qui donne des forces, le boulot difficile et la maladie qui emporte les uns et les autres très rapidement. On suit avant tout Ella, notre héroïne qui se voit raflée alors qu'elle sort de l'école et déportée dans le pire camp qui existe puisqu'il s'agit d'Auschwitz Birkenau (Birchwood). Ella est une excellente couturière, elle a l'espoir de retrouver un jour ses grands parents qui doivent s'inquiéter pour elle et va tout faire pour prouver qu'elle a sa place dans la petite structure créée dans le camp pour assouvir les demandes de celles qui en ont les moyens, gardes, femmes de dignitaires et j'en passe. Ella va nouer une forte relation avec Lily, une autre détenue et petit à petit les deux jeunes filles vont trouver un semblant de "vie" dans ce camp de la mort, se soutenant l'une l'autre et Ella faisant profiter Lily de ce qu'elle arrive à glaner de ci de là.

On vit donc leur quotidien, les petits espoirs comme les grandes déceptions et on s'attache très rapidement à elles. On a la boule au ventre de la première à la dernière page, on se demande de quelle manière elles vont pouvoir s'en sortir et si elles vont s'en sortir. On s'imagine sans peine au travers des mots de l'autrice l'horreur de ce qu'elles traversent, que ça soit dans le dortoir, pendant l'appel ou durant une journée qui s'éternise sans rien dans le ventre. Ils leur donnent ce qu'il faut juste pour qu'elles ne meurent pas mais rien ne se passe bien dans un camp de la mort. Elles vont comprendre que leurs vies ne tiennent qu'à un fil et qu'elles vont devoir se battre pour ceux qu'elles aiment, même sans arme et sans grand espoir. Ella va prendre des décisions, s'y tenir, faire des rencontres et aller au bout de ses idées, elle protège Lily à la fois des autres et d'elle-même et va être capable de tout pour l'aider à survivre. J'ai adoré Lily et sa joie de vivre, les histoires dont elle fait profiter les autres et l'espoir qu'elle leur donne tous les jours malgré l'horreur. L'ambiance n'est pas vraiment au beau et elles vont traverser les tempêtes les unes après les autres. J'ai pleuré comme une madeleine à plusieurs reprises, les mots de l'autrice nous touchent et nous font mesurer les opportunités que l'on a dans notre monde et pour lesquelles se sont battus et sont morts des millions de gens. Un roman qui donne à réfléchir et qui remet clairement les idées en place.

En bref, le contexte de cette histoire est amené parfaitement par l'autrice et au travers de ses mots on vit l'horreur au quotidien. Ella et Lily sont deux héroïnes que l'on prend plaisir à suivre, j'ai admiré le fait qu'Ella ne baisse jamais les bras même quand tout se ligue contre elle et sa manière d'essayer de protéger Lily de tout ce qui les entoure. Les mots sont forts, nous font rire parfois mais pleurer surtout et on garde toujours un petit espoir que tout se termine bien (évidemment l'autrice ne nous réserve pas que du bonheur...). Le final est vraiment très beau et nous livre une lueur qui grandit grâce à Ella. Une très belle lecture !!

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les contextes de guerre et de camp de concentration

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence, la mort, l'horreur d'un camp

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!