Mes derniers avis...
http://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/rock-chick-tome-1-la-diable-de-kristen.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/quand-la-nuit-devient-jour-de-sophie.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/the-memory-book-de-lara-avery.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/royal-saga-tome-1-commande-moi-de.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/shadowland-tome-1-de-kate-brian.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/jeu-set-match-tome-1-principessa-de.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/les-ravagees-de-louise-mey.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/lucy-valentine-tome-4-parfaitement-de.htmlhttp://www.leslecturesdemylene.com/2016/05/silver-tome-2-de-kerstin-gier.html
Concours en cours :
à venir

vendredi 27 mai 2016

L'offre de Karina Halle

Synopsis : (lu pour ma part en VO)
Nicola Price élève seule sa fille de cinq ans, et sa vie est loin d'être simple depuis que son petit ami l'a quittée. Après avoir eu un super-boulot, un appartement de rêve et une garde-robe à faire pâlir toutes ses amies, elle vit aujourd'hui dans un studio pourri, sans travail et sans amour.
La solution à tous ses problèmes pourrait venir de Bram, le grand, beau et riche frère aîné de son ami Linden. Il lui propose de lui louer un appartement dans un immeuble qui lui appartient, le temps qu'elle puisse se remettre sur pied.
Mais elle va découvrir à ses dépens que rien n'est gratuit dans la vie. A-t-elle eu tort d'accepter l'offre du bel Écossais ?
Papier (VO 338 pages) et numérique - A paraitre le 2 juin 2016 en français chez Hugo New romance

Hard Ink, tome 1 : De plus en plus mâle de Laura Kaye

Synopsis : Après avoir quitté l’armée, Nicholas Rixey est devenu co-gérant du salon de tatouage avec son frère. Un jour, la porte du salon s’ouvre sur Becca Merritt, une jeune femme belle et sexy, qui vient lui demander de l’aide. Celle-ci s’avère être la fille de son ancien commandant. Sa loyauté, mais aussi son attirance pour elle, lui interdit de refuser. Or le danger qui guette Becca se révèle être beaucoup plus grand que ce qu’elle avait pensé, et seul Nick est à même de pouvoir la protéger. Et elle-même est la seule à pouvoir le guérir de ses maux invisibles. Encore faut-il qu’ils le désirent…
Papier (475 pages) et numérique - Paru en avril 2016 chez Milady

jeudi 26 mai 2016

Rêver de Franck Thilliez

Synopsis : Si ce n'étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d'Abigaël qu'elle est une femme comme les autres.
Si ce n'étaient ces moments ou elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu'Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu'on s'arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l'emmène dans une dimension ou le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l'un de l'autre, elle n'a pas trouvé mieux que la douleur.
Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l'accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s'exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l'enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même. 
Papier (597 pages) et numérique - Paru en mai 2016 chez Fleuve noir

mercredi 25 mai 2016

Aphrodite et vieilles dentelles de K. B. Holmqvist

Synopsis : Les deux soeurs Tilda et Elida Svensson, 79 et 72 ans, célibataires, mènent une vie à la routine paisible. Elles font des confitures, vont à l’église et sont les déesses de la broderie. Pas de commodités à l’intérieur de leur maisonnette vétuste : les toilettes sont au fond du jardin, l’eau est à tirer au puits. Tout change à l’arrivée d’un nouveau voisin, Alvar Klemens, ou plutôt de son chat : le félin est pris de frénésie sexuelle en mangeant une des plantes d’Alvar, que celui-ci entretient avec un engrais inconnu.
Et si elles tenaient avec ce mystérieux produit l’occasion de s’offrir enfin les W.C. à l’intérieur ? La révolution est décidée : les deux dames montent un business clandestin de Viagra sur Internet…
Papier (251 pages) et numérique - Paru en mai 2016 chez Mirobole éditions

Mon cher stagiaire d'Anouk Laclos

Synopsis : Une pétillante quadra devenue veuve avant l’heure se voit confier les rênes de l’empire de champagne Van Styn.
Un jeune étudiant américain à l’ambition débordante et au charme fou rêve d’y faire un stage.
Anouk laisse sa chance à Andrew, dont la soif d’apprentissage va se révéler troublante...
Entre bulles de champagne et déplacements professionnels de rêve commence alors une initiation enivrante aux plaisirs à la française, mais jusqu’où Anouk osera-t-elle aller ?
Papier (302 pages) - A paraitre le 1ier juin chez Calmann-Levy

mardi 24 mai 2016

[Interview] Clarisse Sabard - Les lettres de Rose paru chez Charleston

 
Bonjour à tous, me voici aujourd'hui de retour pour une petite interview (ça faisait longtemps) et c'est Clarisse Sabard, auteur, qui s'est prêtée au jeu. Je connais Clarisse au travers d'écrans interposés depuis maintenant assez longtemps étant donné qu'elle est aussi blogueuse (si vous voulez aller jeter un œil, c'est par ici) ! J'espère que ça vous donnera envie de découvrir son roman que j'ai beaucoup apprécié (mon avis).

Une petite présentation brève pour commencer ? Clarisse, 32 ans, dévoreuse de livres et de vie, lauréate du Prix du Livre Romantique. Mon roman, Les Lettres de Rose, vous invite à suivre le parcours de Lola, une héroïne contemporaine qui part en quête de ses racines et va découvrir l'histoire de sa famille, à travers le destin de femmes de caractère, Louise et Rose, ses aïeules.

Comment a démarré l’histoire de ce roman ? De façon complètement dingue et inattendue! Depuis longtemps je porte en moi ce besoin d'écrire, mais je n'avais jamais trouvé LE bon projet à mener jusqu'au bout. Et puis une nuit, après avoir discuté de secrets de famille avec mon cousin, je fais un rêve étrange qui a donné naissance à mon prologue. Je suis fan de cartes postales et photos anciennes, et j'avais croisé le visage d'une femme qui m'a inspirée le personnage de Rose, une femme brisée, fantasque, qui cache des secrets... Tout s'est en fait imbriqué facilement et mon roman est né.

Tu as été très vite pour l’écrire, comment as tu réussi ce tour de force ? Le besoin d'écrire cette histoire m'a donné des ailes, je pense! C'est vrai que cinq mois et demi, c'est peu. En fait, je me suis imposée une discipline de fer, à écrire tous les soirs, dès que mon fils était endormi. Moi qui tiens rarement jusqu'à minuit, je pouvais rester devant mon ordinateur jusqu'à 4 heures du matin, parfois! En même temps, les mots sortaient presque tous seuls, cette histoire avait viscéralement envie d'exister.

On change d’époque en voyant grandir puis vieillir les personnages, ça n’a pas trop été difficile d’écrire entre passé et présent ? Tu écrivais tout à la suite ou tu intercalais les chapitres en fonction de l’époque ? Ce procédé s'est fait assez naturellement en fait. Je suis férue de l'histoire de la première moitié du XXe siècle et j'avais vraiment envie de plonger mes lecteurs et lectrices dans le contexte de l'époque. Cela n'a pas été difficile, j'avais préalablement effectué pas mal de recherches et je me suis beaucoup amusée, en définitive. J'écrivais tout à la suite, pensant au contenu de chaque nouveau chapitre avant de l'écrire.

Ça fait quoi de gagner le prix du livre romantique ? Ça fait faire des loopings au cœur! C'est juste incroyable! Charleston est une maison d'édition que j'affectionnais tout particulièrement. Si j'avais simplement été éditée chez eux, j'aurais déjà été heureuse. Alors le Prix en plus, c'est la cerise sur le gâteau, surtout pour un premier roman. J'ai toujours un peu de mal à réaliser qu'on parle bien de moi, en fait. (article Charleston sur la remise du prix)

Est ce que tu as un message particulier à faire passer aux lecteurs qui découvrent ton roman, pour qu’ils aient envie de le lire ? Une lectrice Charleston m'a dit qu'en suivant la quête de Lola, on se faisait aussi du bien à soi-même. C'est un tel bonheur! Pour plus de légèreté, j'ai envie de vous révéler que dans mon roman il y a des secrets de famille, des livres, de la gourmandise... et un sosie de Clovis Cornillac :)

De blogueuse tu passes de “l’autre côté du miroir” en temps qu’auteur, qu’est ce que ça t’apporte de connaitre les deux faces ? Parce que sans auteur, pas de blogueur :)  Je t'avoue que je me sens un peu dédoublée, pour le coup! J'avais un peu peur de ne plus réussir à écrire des chroniques, mon rythme a juste un peu diminué. C'est vrai qu'en tant que blogueuse, je connais l'importance de ces médias, qui n'est pas négligeable! L'avis des blogueurs est très important, ce n'est pas leur métier et du coup ils parlent avec le cœur, avec passion. Mais c'est bizarre, comme sensation, d'être lue par des personnes auxquelles je me fie pour choisir mes lectures!

Quelle serait ta réaction face à un avis très négatif mais argumenté ? tu le lirais ? (je n’en ai pas vu pour l’instant mais sait-on jamais !) Honnêtement, je ne fais pas la chasse aux chroniques, je lis celles qu'on m'envoie. Et c'est vrai que jusque là, je touche du bois, il n'y a eu que du positif! Bien sûr qu'un avis très négatif m'attristerait, j'imagine que c'est dur de voir son travail remis en question, mais si c'est bien argumenté, cela peut s'avérer constructif. Bon, après, on peut pas plaire à tout le monde, de toute façon.

Est ce que tu t’es “servie” de choses que tu n’as pas aimé dans d’autres romans du même que tu as pu lire pour l’écrire et apporter tout ce que tu pensais nécessaire pour que ça fonctionne bien ? Je ne voulais surtout pas d'une histoire d'amour omniprésente. Je voulais raconter l'histoire de cette famille, je voulais que Lola se trouve, sans que cela ne vire trop "choubidoubidou". Quant à ce que j'ai aimé dans d'autres romans et apporté dans "Les Lettres de Rose", je pense à ma narration, qui alterne passé et présent, mais aussi la façon de s'exprimer de mes personnages contemporains. J'aime les comédies romantiques où les personnages disent tout ce qui leur passe par la tête!

Encore merci Clarisse pour toutes ces réponses, je vous invite à découvrir Les lettres de Rose si ça n'est pas déjà fait ! Bonne lecture :)

Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

Synopsis : Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. De nos jours, à presque 30 ans, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Mais sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange testament : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres lui apprenant ses origines. Elle découvre ainsi la vie de son arrière grand-mère Louise, de sa grand mère Rose et de sa mère Nadège, ainsi que les dérangeantes circonstances de sa naissance. Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait. Réveiller les secrets du passé lui permettra-t-elle d’avancer vers son avenir ?
Papier (382 pages) - Paru en mai 2016 chez Charleston

lundi 23 mai 2016

Tombquest, tome 1 : Le livre des morts de Michael Northrop

Synopsis : Au musée métropolitain d'art de New York s'ouvrira demain la plus grande exposition d'égyptologie jamais montée. Alex Sennefer, 11 ans, la découvre avant tout le monde, sans savoir que, demain, il mourra pour la première fois..
Papier (310 pages) et numérique - Paru en avril 2016 chez Bayard

Will Jaeger, tome 1 : Le tombeau d'acier de Bear Grylls

Synopsis : Une femme et son fils enlevés dans les montagnes galloises.
Un homme torturé et exécuté sur la lande écossaise.
Un avion perdu et sa mystérieuse cargaison découverts au coeur de la jungle amazonienne.
Une conspiration terrifiante héritée des heures les plus sombres de l'Allemagne nazie.
Une même histoire les unit.
Un seul homme peut éviter le pire.
Will Jaeger.
Le chasseur.
Papier (534 pages) et numérique - Paru en mai 2016 chez Hugo Thriller

dimanche 22 mai 2016

Sous la même étoile de Kelley York

Synopsis : Un frère et sa sœur vont devoir trouver le moyen de protéger le garçon qu'ils aiment tous les deux.

Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-soeur Ashlin, décident de prendre une année sabbatique et d'emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon fantasque avec qui ils passent tous leurs étés depuis l'enfance. Si Chance les a toujours fascinés, ce sont des sentiments tout autres qu'Ashlin et Hunter développent bientôt pour lui. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire...
Papier (286 pages) et numérique - A paraitre le 02/06/16 chez PKJ

vendredi 20 mai 2016

Marked Men, tome 3 : Rome de Jay Crownover

Synopsis : Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis " bad boys " tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie
se cache un cœur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante.
Elle attend maintenant l'homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s'engager. Et elle rencontre Rome Archer.
Sous ses airs rassurants d'ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très "homme parfait" ! Et surtout il revient du front...
Si Rome avait l'habitude d'être le grand frère protecteur, le fils aimant, le b on soldat, aujourd'hui il n'est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu'à ce que Cora débarque dans sa vie et l'éclaire de mille couleurs.
Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.
Papier (406 pages) et numérique - Paru en mai 2016 chez Hugo New Romance

Mon blog, ma vie, mes joies, mes lecteurs....


Hello tout le monde, je vous retrouve aujourd'hui pour un article un peu spécial puisque je ne vais pas parler des derniers livres lus mais de mon blog, ce qu'il m'a apporté, qu'il m'apporte et ce qu'il m'apportera (ma chanson préférée étant "je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai", on comprend le parallèle avec ce que j'attends de la vie en général :) ).

Depuis maintenant plus de 6 ans, j'ai vu évoluer cet espace où je vous parle de mes lectures, en essayant d'être le plus claire possible, sans faire trop de fautes d'orthographe et en vous donnant envie (ou pas) de lire ces romans que je découvre au fil de mes pérégrinations sur les réseaux sociaux ou autre. Parce que soyons clairs, je ne fais que donner mon ressenti qui est assujetti à beaucoup de choses, le thème du roman bien évidemment mais aussi le moment où je le lis, mon état physique et psychologique et tout ce que ça peut engendrer niveau "sensibilité". En ça, j'essaye toujours d'en sortir ce que j'ai aimé ou pas à chaque fois que je vous en parle. Il est clair que je choisis de lire des livres qui sont dans des genres qui me plaisent, je suis plutôt bon public (faut vraiment un gros truc négatif pour que je n'apprécie pas ma lecture, tant que je suis détendue, c'est que ça fonctionne) il est donc normal que j'ai des avis qui tendent en majorité vers le positif (je ne suis pas masochiste, je n'aime pas la poésie, je ne vais pas en lire)(comment ça si ?).

J'ai une organisation assez rodée pour pouvoir prendre aussi bien du plaisir en lisant qu'en faisant mes chroniques sur le blog. Parce qu'il faut dire que la seconde partie, quand on lit autant que moi, ça peut assez rapidement devenir contraignant ! Surtout qu'après une journée très chargée au boulot, je n'ai pas envie le soir de me mettre devant l'ordinateur pour écrire un avis, même si j'aime ça, les idées ne me viennent pas aussi facilement que le matin au calme. La semaine est donc consacrée à la lecture, détente parfaite après le travail et je fais mes chroniques le samedi et le dimanche matin très tôt, d'une part pour être en forme (je suis plutôt du matin du fait de mon rythme la semaine) et d'autre part pour être au calme. Je fais donc une pile de ce que je lis dans la semaine et j'ai un petit carnet où je note l'ordre des chroniques et donc leur programmation. Certains penseront que du coup ça ne laisse pas de place à la lecture plaisir mais justement bien au contraire, à chaque fois que je choisis un nouveau livre, c'est la redécouverte de ma PAL ! Il n'y a que du côté "blog" où là j'ai une certaine organisation pour que ça ne devienne pas une contrainte et que j'ai toujours envie de partager mes avis. Vous avez du le voir, le samedi il n'y a qu'un rappel sur la page Facebook des chroniques (ou autre) publiées dans la semaine, voilà à quoi ça ressemble :


Organisation pour d'une part ne rien oublier en chemin et d'autre part pour savoir un peu où je vais quand je commence le samedi matin la rédaction des chroniques ! (oui, je suis un peu maniaque sur les bords, je sais !!). C'est donc grâce à tout ça qu'en 6 ans j'ai vu se multiplier mes lectures étant donné que j'arrive à dégager du temps en semaine sans stresser parce que j'ai des chroniques à écrire (par exemple en 2012 j'avais publié 224 articles, j'en ai publié 466 en 2015 !), j'ai ouvert largement mon horizon aussi puisqu'à la création du blog je lisais surtout des thrillers/policiers et de la fantasy et maintenant comme vous pouvez le voir c'est beaucoup plus varié (en même temps j'en ai aussi besoin, je ne lirai pas autant si c'était toujours la même chose, je pense que je me serai lassée). Je lis donc "pour" la semaine suivante comme ça j'ai mon weekend pour le blog et sa programmation.

Pour écrire mes chroniques, je ne prends jamais de notes et c'est très très rare que je note un passage particulier pour en reparler dans mon avis (d'ailleurs des fois je me dis que je devrais m'armer de post it, pendant ma lecture je pense "oh, ce passage est beau, je note dans ma tête le numéro de page" sauf que bien évidemment le lendemain matin je l'ai oublié...). Je les fais donc souvent 3/4 jours voir un peu plus après ma lecture, je les écris d'un coup (avec juste une petite relecture à la fin pour supprimer d'éventuelles coquilles)(et en espérant ne pas trop en laisser), j'ai l'impression de cette manière qu'il ressort vraiment dans mon avis ce que j'ai retenu "d'important" de ma lecture surtout que souvent il y a pas mal de livres qui sont passés entre temps. J'ai donc une vision plus globale de ma lecture par rapport à quand j'essayais de les écrire tout de suite et où les choses étaient plus confuses.

Je ne pensais pas en l'ouvrant il y a plus de 6 ans que ça allait m'apporter autant de choses, déjà c'est beaucoup de rencontres, de rencontres très différentes les unes des autres avec des personnes qui viennent de tous les horizons. Alors que jusque là j'étais plutôt "limitée" à mon milieu professionnel (même si j'adore aussi, je ne m'en cache pas, je vais travailler tous les jours avec plaisir), j'ai ouvert le champ des possibles avec le blog, je voyage beaucoup sur Paris déjà d'une part mais aussi cette année avec le festival New Romance à Bandol, je retournerai certainement passer un weekend à Gradignan pour Lire en poche, peut être La comédie du livre à la fin mai et l'année prochaine j'ai en tête un ou deux autres endroits où j'aimerai beaucoup aller ! Les lecteurs, les auteurs, les maisons d'édition, autant de gens que je prends plaisir à côtoyer et un monde à découvrir (d'ailleurs j'en parlais l'autre jour avec une collègue qui me disait que c'est impressionnant la manière dont je suis investie quand j'en parle !). C'est donc un plaisir qui se renouvelle chaque jour et qui fait que même si je n'innove pas, je reste dans mes habituelles chroniques et bilans en fin de mois, je prends toujours autant de plaisir à vous parler simplement de mes lectures. J'aimerai des fois pouvoir en faire davantage mais par manque de temps ça n'est pas vraiment possible (et je n'ai toujours pas gagné au loto pour me consacrer à 100% au blog :P ).

Bien évidemment il y a aussi le bonheur des réseaux sociaux, vous êtes plus de 3200 à me suivre sur Facebook, presque 2300 sur twitter et le petit dernier, Instagram que j'ai ouvert il y a juste un an, plus de 500 ! C'est toujours pour moi un plaisir d'échanger avec vous et de voir que j'arrive à vous tenter (ou pas) avec mes lectures ! Donc merci à vous de faire vivre ce blog avec moi ! Et j'espère être là encore longtemps avec vous !

jeudi 19 mai 2016

Les Sept soeurs, tome 2 : La soeur de la tempête de Lucinda Riley

Synopsis : À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Ally d'Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Ally, la deuxième sœur au tempérament tempétueux, est navigatrice et musicienne. Lorsqu'une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d'héritage vont la mener au cœur de la Norvège et de ses fjords sublimes. Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l'histoire intense d'une lignée de virtuoses célébrés pour leur talent, un siècle plus tôt, une famille aux lourds secrets…

Quel est son lien avec la belle Anna Landvik, merveilleuse chanteuse qui fut une proche d'Edvard Grieg et interpréta son célèbre Peer Gynt ? Et, plus que tout, Ally arrivera-t-elle à laisser son passé pour construire son avenir ?
Papier (602 pages) - Paru en avril 2016 chez Charleston

La chronique des Bridgerton, tome 4 : Colin de Julia Quinn

Synopsis : " A trente-trois ans, M. Colin Bridgerton demeure un cœur à prendre. N'est-ce pas un défi exaltant pour les débutantes de cette saison ? " persifle la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine. Depuis l'âge de quinze ans, Pénélope Featherington aime secrètement Colin, sans nourrir la moindre illusion. Néanmoins. un pari va les rapprocher : c'est décidé, ils uniront leurs efforts pour démasquer lady Whistledown, la plume anonyme qui épingle le beau monde dans ses billets malicieux. Et, dans cette aventure, d'autres surprises pourraient être au rendez-vous.
Papier (411 pages) et numérique - Paru en mai 2016 chez J'ai lu

mercredi 18 mai 2016

La Porteuse de mots d'Anne Pouget

Synopsis : « A l’eau ! A l’eau ! Qui veut de ma bonne eau ? » Du matin au soir, Pernelle arpente les rues de Paris. Sur ses épaules, deux lourds seaux remplis de l’eau qu’elle propose aux passants. Dans sa poche, un papier froissé couvert de mots qu’elle s’acharne à déchiffrer. Car la petite porteuse d’eau caresse un rêve secret : apprendre à lire. Ce n’est qu’un espoir inaccessible… jusqu’au jour où elle fait la connaissance d’Enzo, un jeune étudiant italien prêt à lui donner des leçons. C’est la première étape d’une succession d’évènements incroyables qui mèneront Pernelle bien au-delà de ses rêves.
Papier (205 pages) et numérique - Paru en mai 2016 chez Casterman Poche