mercredi 5 mai 2021

Mental, Mélodie à l'origine de Marine Maugrain-Legagneur

Synopsis : Après l'accident de son père, lorsque sa mère sombre dans une profonde dépression, Kenza, quinze ans, doit s'occuper seule de sa petite sœur. Elle jongle tant bien que mal entre l'école d'Assia, le lycée et la tenue de la maison. Quand sa mère est conduite à l'hôpital, Kenza en est persuadée : on va la séparer de sa sœur et les placer dans un foyer. Et ça, il n'en est pas question.
Prenant le taureau par les cornes, elle remplit son sac à dos et prend Assia par la main. Avec l'aide de son amie Pia et du beau Haroun, elles se lancent dans un road trip endiablé. Et là, Kenza se découvre pleine de ressources... d’autant qu'elle s'est inventé une alter ego insubmersible : Mélodie.

Papier (256 pages) et numérique - Paru en avril 2021 chez Rageot

Mon avis :

Si vous aimez les héroïnes qui prennent systématiquement les mauvaises décisions, le savent pertinemment et continuent dans la même voie, ce roman est fait pour vous (et je pense pour les fans de la série Mental, du moins ceux que ça ne dérange pas, puisqu'ils connaissent déjà une partie de l'histoire des personnages !). Pour ma part, si j'ai trouvé que plusieurs choses intéressantes étaient abordées dans cette aventure, je n'ai pas une seule seconde réussi à m'attacher à Kenza que j'ai trouvée horrible sur bien des points... J'ai aimé le fait qu'elle n'abandonne jamais sa jeune sœur mais le fait qu'elle fonce dans le tas, aille toujours dans le pire, ne voit pas la main tendue, fasse n'importe quoi a réussi à m'agacer en même pas 300 pages... Elle est imbue d'elle-même, pense détenir la vérité et en même temps ne veut pas être séparée de sa sœur après ce qui est arrivé à sa famille. On ne peut donc que l'admirer pour ne jamais laisser tomber et en même temps j'ai tellement levé les yeux au ciel que j'ai failli me les coincer. Le contexte est forcément fort, d'ailleurs c'est d'actualité puisqu'une loi vient d'être votée en Belgique pour que justement, les frères et sœurs ne soient plus séparés systématiquement (j'avoue, je ne sais pas trop ce qu'il en est en France). L'autrice nous fait pénétrer dans le monde de Kenza d'une manière intense et violente, je ne peux nier que c'est addictif, j'avais envie de savoir comment elles allaient s'en sortir et là aussi, le final est tellement rapide et s'arrête net que je n'ai pas réussi à adhérer. Peut être qu'avec le contexte de la série j'aurais vu les choses différemment et je dois dire que ce préquel fait son office puisque je suis curieuse de la regarder pour voir si mon avis sur Kenza pourrait changer... Un livre vite lu et vite oublié en tout cas même si les points abordés sont importants et donnent à réfléchir !

En bref, si le contexte est fort et que l'on ne peut qu'admirer l'abnégation de Kenza pour ne pas être séparée de sa sœur, je l'ai clairement détestée, elle prend systématiquement les mauvaises décisions sous le coup du stress et de l'angoisse, ne voit pas les gens qui essayent de l'aider et forcément, cela donne catastrophe sur catastrophe... Un coup dans l'eau pour moi même si clairement, ça m'a donné envie de regarder la série pour en apprendre plus sur les personnages !

Note : 12/20

A lire si vous aimez : la série Mental et donc en apprendre plus sur "l'avant" d'une héroïne.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas : les héroïnes qui prennent systématiquement les mauvaises décisions plutôt que de communiquer...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :

Logo Livraddict

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!

Back to Top