Un si petit oiseau de Marie Pavlenko

Synopsis : Après un accident de voiture qui l'a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d'avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu'on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l'amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.
Papier (385 pages) et numérique - A paraitre le 02/01/19 chez Flammarion

Mon avis :
Quand on m'a donné l'opportunité d'une conférence avec l'autrice au salon de Montreuil et la découverte en avant première de son roman, j'ai sauté sur l'occasion et à posteriori je me dis que j'ai réellement bien fait ! Après en avoir entendu parler pendant une heure, j'étais vraiment curieuse de lire ce titre. J'ai laissé mûrir un peu les idées abordées et en cette période de fêtes, je me suis pensée sur cette aventure. Et le moins que l'on puisse dire est que l'autrice sait mener ses lecteurs à la baguette, une fois que l'on a pénétré dans le monde d'Abi on ne peut en sortir avant la fin et j'ai littéralement adoré tout ce qu'elle nous fait ressentir, le bon ou le moins bon. Abi vit un drame dès les premières pages du roman, elle perd son bras dans un accident de voiture et va devoir réapprendre à vivre avec cette capacité en moins. Ses parents décident de déménager pour qu'elle ait un environnement différent et là aussi elle va devoir réapprendre les gestes du quotidien.

Elle n'aime ni sa prothèse, ni le regard des gens, n'ose pas vraiment sortir de chez elle et elle va devoir être mise au pied du mur pour réagir. Sa relation avec ses parents et sa sœur n'est pas évidente et l'autrice va vraiment jouer sur toutes ces relations humaines pour nous happer dans son récit. Abi va donc devoir traverser un certain nombre d'épreuves où elle a toujours peur de la même chose : le regard des autres. Elle a du mal à se regarder elle-même et du coup cela impacte forcément ses relations avec les personnes qui l'entourent, à commencer par les membres de sa famille. Sa relation avec sa sœur n'est pas au beau fixe, elles s'accrochent assez souvent et Abi peine à trouver sa nouvelle place dans cette dynamique. Mais des retrouvailles vont bousculer son quotidien et on va voir notre héroïne relever la tête petit à petit. J'ai souffert avec elle même si on ne peut pas réellement imaginer ce qu'elle traverse.

L'autrice exprime parfaitement ses sentiments, on se retrouve pris au piège de tout ce qu'elle doit faire pour s'en sortir et je dois dire que j'ai particulièrement aimé la façon dont elle va prendre le taureau par les cornes et se relever au fur et à mesure qu'elle se fait bousculer dans son quotidien. La personne qui refait surface y est pour beaucoup et j'ai aimé vivre cette alchimie et la magie de ce que ça apporte à notre héroïne. Elle va se battre, gagner bataille après bataille et nous prouver que malgré tout ce qu'elle pensait sur elle-même, elle est capable de faire énormément de choses. J'ai été touchée aussi bien par ses hauts que par ses bas, par sa manière de gérer chaque instant, de vouloir le meilleur pour ceux qu'elle aime et de se retrouver petit à petit dans ce monde qu'elle pensait devoir quitter. C'est une belle leçon d'humanité, d'amour, d'amitié que nous permet de vivre l'autrice et je pense que ce roman restera longtemps dans un creux de mes pensées. 

En bref, je me suis plongée dans cette histoire en me doutant de la souffrance que j'allais ressentir en découvrant Abi et la perte de son bras. L'autrice ne tombe jamais dans le larmoyant, j'ai aimé la voir se battre, parfois vouloir laisser tomber, être boostée par les gens qui l'aiment et relever la tête petit à petit en se disant qu'elle est en vie et qu'elle veut pouvoir en profiter. Son regard sur elle-même change petit à petit et c'est cette résurrection que nous permet de vivre l'autrice. J'ai aimé les sujets abordés, la façon dont elle se remet sur les rails et apprend à voir la vie autrement, on ne peut que sourire une fois la dernière page tournée en se disant qu'Abi est décidémment une personne comme tout le monde, avec ses forces et ses faiblesses et qu'elle sera capable de franchir obstacle après obstacle avec énormément de force !

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les histoires de renaissance après un grave accident et une héroïne qui prend des coups de pied aux fesses et qui réagit !

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les drames et pleurer...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

1 commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!