Rubiel e(s)t moi de Vincent Lahouze

Synopsis : " Si je devais me souvenir d'une chose, d'une seule chose, ce serait la vision des murs gris de l'Orphelinat du Bienestar de Medellin et des portes qui claquaient lorsque nous courions dans les couloirs, le bruit sourd de mes pieds nus sur le parquet de bois délavé et poussiéreux. Oui, d'aussi loin que je me souvienne, la couleur n'existait pas.
Je suis né en Colombie, à la fin de l'année 1987, mais je n'ai commencé à vivre qu'en 1991. "
Papier (265 pages) et numérique - Paru en août 2018 chez Michel Lafon

Mon avis :
Je suis Vincent sur les réseaux depuis déjà quelques temps et j'étais vraiment curieuse de découvrir ce roman pour le moins introspectif, autobiographique et en même temps fictif sur une certaine partie. J'ai aimé la dualité entre les deux "personnages", entre celui qu'il est et celui qu'il aurait pu être et j'ai trouvé que les descriptions de la vie dans la rue dans les différentes villes dans lesquelles son moi hypothétique va sont vraiment très bien faites. Tout comme sa remise en question d'ailleurs dans sa "vraie" vie, la façon dont il va gérer les écueils de la vie, l'apprentissage d'une nouvelle langue et de la vie dans une famille. Vincent est un petit garçon un peu craintif qui va pourtant s'affirmer petit à petit, il va chercher sa propre voix dans ce monde dont il ne comprend pas forcément grand chose mais poussé en avant par ses parents. Il va tester, tomber, se relever et tenter de se trouver dans le maelstrom qui secoue son cœur et sa tête. Rien n'est évident quand on est adopté et déraciné dans un pays donc on ne connaissait pas forcément grand chose au départ mais Vincent va tout faire pour s'adapter et se faire aimer. Il prend cette "chance" à bras le corps, va faire des erreurs, essayer de les réparer et d'avancer tant bien que mal avec ses souffrances et ses espoirs. Ce côté là de l'histoire est vraiment très touchant et fait réfléchir mais pour ma part c'est la vie "hypothétique" de Rubiel qui m'a le plus plu. On se demande d'ailleurs ce dans quoi on est embarqués dès le départ et on ne peut que suivre en parallèle ces deux vies.

Rubiel décide de quitter le pensionnat sur un coup de tête lorsque son meilleur ami et colocataire est adopté et part dans une nouvelle famille. Il ne supporte plus de vivre enfermé et va partir à la découverte du monde extérieur. Il va alors faire la connaissance d'autres enfants, apprendre les lois de la vie à la dure et naviguer en eaux troubles au départ. Et puis petit à petit, il va trouver son chemin, apprendre de ses erreurs et de ses réussites et nous apporter bien des axes de réflexions sur nos capacités et le fait de saisir chaque instant présent sans penser au passé ni au futur. En parallèle on suit donc Vincent, son double qui a été adopté et renommé pour devenir un français sans "origine". L'histoire avance donc entre les deux personnages en parallèle, j'étais toujours plus curieuse de voir ce qui allait arriver à Rubiel (étant donné que je savais déjà plus ou moins ce qui était arrivé à Vincent). On va donc de surprises en bonheur, en passant par la douleur de la perte et les déceptions, on va suivre un petit garçon obligé de grandir trop vite et qui va devoir se battre pour sauver sa peau et avancer dans la vie. Vincent n'en est pas moins "méritant", lui aussi a des combats à mener même s'ils sont d'une teneur différente. On approche donc de la fin petit à petit et j'ai adoré aussi bien les deux conclusions. Un roman entre introspection et imagination qui nous fait nous aussi réfléchir et pose de belles questions tout en apportant ses propres réponses !

En bref, j'ai beaucoup aimé la dualité entre les deux personnages, celui qu'il est et celui qu'il aurait pu être, j'étais toujours plus curieuse de découvrir les mots de l'auteur et de voir ce qu'il allait réserver à son personnage fictif. On est bien évidemment aussi happé par toutes les phases qu'il a du traverser dans sa vraie vie et on ne peut que vouloir y croire tant bien que mal. Un roman qui nous fait réfléchir et nous donne l'envie de regarder la vie d'une manière quelque peu différente.

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les romans à deux voix avec deux personnages ayant pris deux voies différentes

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les introspections et les personnages un peu ambivalents

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

1 commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!