La Tête sous l'eau de Olivier Adam

Synopsis : Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte. Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. » Il se trompait. Ma sœur serait bientôt de retour parmi nous mais on n’en avait pas terminé.
Papier (217 pages) et numérique - Paru en aout 2018 chez Collection R

Mon avis :
C'est un roman assez court mais on se retrouve plongés dans cette histoire dès les premières pages sans pouvoir le lâcher. Déjà, chose assez peu commune (même s'il y en a quand même), on est dans la tête d'Antoine, un jeune garçon qui survit comme il peut à la disparition subite de sa sœur. Pas de demande de rançon, aucune trace, tout le monde se demande ce qui a pu arriver à Léa pour qu'elle disparaisse un soir alors qu'elle était à un concert avec son oncle. C'est la débandade dans la famille, on passe par tous les états, des engueulades aux embrassades et les secrets qu'ils portent deviennent trop lourd pour eux... Ses parents se séparent et c'est comme un coup de tonnerre quand la police leur apprend qu'ils ont retrouvé Léa, qu'elle avait été kidnappée et qu'elle est à présent à l’hôpital. Le monde d'Antoine est de nouveau chamboulé par cette nouvelle et ils vont devoir réapprendre à vivre ensemble, à soutenir Léa dans son combat contre les souvenirs et pour retrouver le coupable.

Léa n'est plus elle-même d'après Antoine et il va chercher à aider sa sœur du mieux qu'il le peut. J'ai aimé cette famille dysfonctionnelle, qui voit toutes ses failles exposées au grand jour quand Léa revient et qui va nouer de nouvelles relations. Ils se remettent en question, j'ai apprécié le fait qu'ils ne sachent pas réellement comment agir et que Léa essaye de faire comme si de rien n'était. Il n'y a que la nuit qu'elle ne peut pas et Antoine a alors un rôle important à jouer dans sa paix de l'esprit. J'ai adoré leur relation, les hauts et les bas, la façon dont ils se donnent l'un à l'autre, Antoine a été traumatisé par la perte de sa sœur et il essaye de retrouver un semblant de vie normale. J'ai aimé le voir aller surfer pour se vider la tête et remettre ses idées en place, cela lui apporte une certaine sérénité qu'il ne trouve pas chez lui. On avance donc petit à petit en même temps que cette famille qui est secouée et qui nous entraine à sa suite.

Et il y a les mots de Léa, avant et après, la douleur qu'elle a ressenti quand ils ont du quitter leur cocon parisien pour la côte d’Émeraude, les courriers qu'elle échange avec son amoureux, la façon dont elle nous touche et ce qu'elle écrit après, sa douleur d'être revenue et d'avoir perdu certaines choses, on ne peut qu'être touchés par ces lettres qu'elle envoie pour comprendre et pour apprendre davantage de choses. Elle est le lien entre tous et va nous prouver qu'elle est capable de se relever après l'horreur qu'elle a vécu. J'aurais aimé dans un sens que l'auteur passe un peu plus de temps là dessus mais le côté "voyeur" auquel j'ai l'habitude dans les thrillers n'est pas exploité. Il axe surtout son intrigue sur la psychologie des personnages et c'est diablement bien fait de la première à la dernière page. Une histoire qui nous touche de bien des manières au travers des différents personnages et un final qui ne peut que nous livrer des tonnes d'espoir et d'amour !!

En bref, je ne savais pas trop à quoi m'attendre en commençant ce roman et je dois dire que j'ai apprécié grandement le côté psychologique décrit par l'auteur qui nous permet de nous mettre aussi bien dans la peau d'Antoine que dans cette de Léa. Le premier au travers de son ressenti permanent lorsque sa sœur disparait et est retrouvée, la seconde au travers des courriers qu'elle échange avec une mystérieuse personne. On est pris par leurs sentiments, par les hauts et les bas, par la peur de l'inconnu et le retour à la vie. C'est une histoire très dure mais en même temps pleine d'optimisme que nous livre l'auteur et les différentes réflexions qu'il nous apporte nous tiennent en haleine. A découvrir de toute urgence si ça n'est pas encore fait !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- le côté psychologique de l'impact d'une disparition et d'une tentative de retour à la vie normale

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand certaines choses auraient pu être davantage creusées

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!