Model boyfriend de Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick

Synopsis : A powerful contemporary romance set in the fast-moving world of international modelling.
"What’s it like dating one of the most beautiful men in the world? A man whose face is on every magazine and ad campaign?
Not as much fun as it sounds, as Anna Scott is about to find out.
Retired from rugby at the age of 33, injured and bored, Nick is given the chance to enter the high stakes world of fashion photography as a model.
But behind the glittering façade lies an ugly reality: drugs, alcohol, all the deadly sins, and people willing to sleep their way to the top.
It’s a tough life and tougher on relationships.
Nick needs to learn to navigate the treacherous path quickly or risk losing it all—including the woman who has become his reason for living.
In this glamorous world, there is no room for error. Being a MODEL BOYFRIEND has never been harder.
Can nice guy Nick find his way through, or will he be tempted to risk it all? Because the one thing he despises is failure.
He’s a lot more than a pretty face."
This story continues where UNDEFEATED left off, although it can also be read as a stand-alone story in its own right.
Papier (412 pages) et numérique - Paru en juillet 2018 en autoédition

Mon avis :
Après avoir adoré Undefeated, j'étais curieuse de retrouver Anna et Nick (même si au départ je ne savais pas que ce roman était sur eux et une suite directe). Je me suis donc plongée dans cette aventure et le moins que je puisse dire est : quelle déception... Le début est non seulement hyper long mais surtout, les personnages me sont sortis par les trous de nez. Nick prend sa retraite, est totalement paumé, ne parle plus avec Anna et se laisse aller à la déprime sans jamais se secouer ni réfléchir. Puis, un jour, on lui propose de poser comme modèle et si au départ il est réfractaire, Anna le pousse à accepter pour faire autre chose, voir d'autres gens et se relancer un peu. Et à partir de ce moment là, non seulement les atermoiements de Nick m'ont fait lever les yeux au ciel 1000 fois mais en plus la jalousie d'Anna est juste insupportable. J'ai donc tant bien que mal avancé dans l'intrigue, quand même un petit peu curieuse de voir de quelle manière ils allaient se sortir de tout ça pour finir par être heureux et je dois dire que le dernier tiers m'a davantage plu et m'a beaucoup fait penser au premier tome. Ils doivent une nouvelle fois traverser une tempête assez violente mais j'ai apprécié à ce moment là la réaction de Nick qui ne se laisse pas faire et ne baisse pas les bras même quand tout lui tombe dessus sans qu'il ne l'attende. Quant à Anna, elle sait le soutenir mais s'oublie un peu trop en chemin et elle en souffre.

Le gros point fort de la première à la dernière page est Brendan, l'assistant et meilleur ami d'Anna, il nous fait sourire à chaque fois qu'il apparait et il sait secouer sa patronne et amie pour qu'elle arrête de pleurnicher dans son coin. On a droit à quelques clichés (mais pourquoi Anna se goinfre et prend 10 kilos quand Nick part tenter sa chance à New York) et globalement les deux premiers tiers m'ont fait lever les yeux au ciel un grand nombre de fois. J'ai d'ailleurs parfois lu quelques pages en diagonale puisque de toute façon les choses se répètent et ils n'avancent pas du tout... J'ai apprécié aussi le côté modèle qui nous est décrit avec ses vicissitudes et la façon dont les gens sont traités même si globalement Nick ne s'en sort pas trop trop mal. Anna se prend la tête pour tout et rien, elle veut aider Nick mais n'accepte pas ensuite ce qu'elle l'a poussé à faire et je dois dire que parfois, le côté hyper "autobiographique" m'a un peu gênée d'autant qu'on ne sait pas vraiment quelle est la part de "réel" et la part de "rajout". J'ai quand même réussi à arriver au bout et pour le dernier tiers ça en valait le coup, ils se réveillent enfin tous les deux et même si on a envie de leur mettre des coups de pied aux fesses, j'ai apprécié la manière dont cette aventure se termine. On a forcément le sourire et le sentiment qu'ils ont tous enfin trouvé leur place. Ouf !

En bref, j'ai eu énooooormément de mal avec les deux premiers tiers de ce roman qui non seulement se répètent en permanence mais voient en plus deux gamins ne pas savoir quoi dire ni quoi faire... alors qu'ils ont clairement passé l'âge... Même si on comprend que Nick soit paumé après avoir pris sa retraite à seulement 33 ans, c'est en même temps clairement agaçant de le voir s'apitoyer sur son sort... un peu ça va, trop bonjour les dégâts... C'était donc un peu dur de devoir traverser tout ça avec eux mais petit à petit ils apprennent de leurs erreurs et le dernier tiers m'a davantage plu. Une lecture en demi teinte donc avec un début trèèèèèèèèès long et une fin qui m'a faite vibrer avec eux ! Vive Brendan !!

Note : 12/20

A lire si vous aimez :
- voir un mec de 33 ans en pleine forme ne pas savoir quoi faire de sa vie

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les pleurnicheries et autres atermoiements...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!