La première fois que j'ai été deux de Bertrand Jullien-Nogarède

Synopsis : Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l'amour n'est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l'année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe... Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie. "La première fois que j'ai été deux" est un grand roman d'amour où les sentiments sont intimement liés au cours d'une Histoire qui vit l'Europe s'embraser avant de se reconstruire. Entre la Pologne de ses grands parents, l'Allemagne d'un jeune soldat tombé en 1944 et l'Angleterre de Tom, Karen va découvrir qu'un premier amour peut influencer une vie entière "La première fois que j'ai été deux" est un roman profond et intimiste qui peint le passage de l’adolescence à l’âge adulte. On assiste au dévoilement du destin de deux familles emportées par l’Histoire. Archibald Ploom nous propose un récit voyageur et une fresque historique que la naissance d’un amour vient ponctuer comme un message d’espoir.
Papier (350 pages) et numérique - Paru en juin 2018 chez Flammarion

Mon avis :
C'est après avoir été contactée par l'auteur que j'ai eu très envie de découvrir ce roman dont je n'avais pas (encore) entendu parler. Il était déjà paru en auto édition en 2017 et est maintenant édité chez Flammarion jeunesse. Je me suis donc lancée dans cette lecture sans attente particulière et je dois dire que j'ai passé un très bon moment avec Karen et son défaitisme amoureux. Elle est quelque peu blasée, n'attend déjà pas grand chose de la vie amoureuse alors qu'elle n'est même pas majeure et c'est l'exemple le plus proche, celui de sa mère, qui lui donne cette sensation que l'amour n'est fait que pour une chose, blesser et être blessé. Sauf que sa rencontre avec Tom, un nouvel élève qui arrive dans leur classe en cours d'année va changer la donne et faire voir la vie sous une autre couleur à notre héroïne. Elle ne va pas changer d'avis du tout au tout mais ses réflexions vont l'entrainer sur un chemin qu'elle ne s'attendait pas à croiser. 

On avance donc dans l'intrigue sans se poser de questions, on ne peut que vouloir voir Karen heureuse mais si elle essaye du mieux qu'elle peut, elle a quand même du mal à faire face aux sentiments qui l'assaillent. On fait donc le parallèle entre l'inné et l'acquis, entre ce qu'on a au fond de nous et ce que notre éducation nous apporte, il faut dire que la mère de Karen est dépressive depuis toujours, enfermée dans sa petite vie entre la bibliothèque où elle travaille, sa maison, ses livres et sa fille. Tom va pourtant chambouler toutes les certitudes de Karen mais elle ne sait pas comment agir et réagir face à tout ce qu'il déclenche en elle. Karen se pose des questions, va chercher des réponses, essayer de profiter à fond de l'instant présent et nous livre ses réflexions d'une manière très intelligente (d'ailleurs seul "bémol", j'ai trouvé un gros décalage entre sa manière de réfléchir et l'image que j'ai de l’adolescence) .

Les personnages nous touchent et nous agacent tour à tour, j'ai aimé Karen et sa vision un peu noire de son monde, elle se laisse pourtant tenter par les sentiments que fait naitre Tom mais elle a du mal à mettre des mots dessus et reste assez détachée de tout ça même si en même temps elle profite de chaque instant passé avec lui. Sa relation avec sa meilleure amie n'est pas forcément au beau fixe et j'ai apprécié de voir Karen toujours tout remettre en question. Sauf qu'elle se rend compte que ça n'est pas forcément la bonne manière d'agir et elle va en tirer les leçons qui s'imposent. Je n'avais pas du tout vu venir la fin de cette aventure et je dois dire que j'ai aimé être étonnée par ce que l'auteur nous propose pour ses personnages. Cela reste somme toute assez logique et même si on souffre réellement avec eux, on sait aussi que le ciel bleu les attend quelque part...

En bref, j'ai beaucoup aimé le contexte de l'histoire, le côté blasé de l'héroïne, les questions qu'elle se pose tout au long de l'aventure et sa manière de se remettre en cause en permanence. J'ai parfois trouvé un décalage entre ce qu'on peut imaginer de l'adolescence et la manière qu'ont les personnages de réfléchir mais en même temps j'ai trouvé sensées les pensées de Karen et sa manière d'agir. Elle nous montre que l'acquis est parfois profondément ancré en soi alors que la vie s'échine à lui prouver le contraire de ses certitudes. Le final est pour le moins étonnant et j'ai apprécié d'être surprise de cette manière jusqu'au bout !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les adolescents blasés que la vie secoue et fait réfléchir

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les adolescentes qui, même pas majeures, pensent que l'amour n'existe pas...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!