Les jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes

Synopsis : Août 1989. Solène et Raphaël, des jumeaux de onze ans originaires du village de Piolenc, dans le Vaucluse, disparaissent lors de la fête de l'ail. Trois mois plus tard, seul l'un d'eux est retrouvé. Mort. Juin 2018. De nouveaux enfants sont portés disparus à Piolenc. L'histoire recommence, comme en macabre écho aux événements survenus presque trente ans plus tôt, et la psychose s'installe. Le seul espoir de les retrouver vivants, c'est de comprendre enfin ce qui est arrivé à Solène et Raphaël. Au risque de réveiller de terribles souvenirs.
Papier (398 pages) et numérique - Paru en mai 2018 chez Hugo Thriller

Mon avis :
J'avoue, je me suis laissée tenter par ce thriller sans réellement savoir à quoi m'attendre. J'avais fait mon choix il y a déjà quelques temps pour le thriller ayant gagné le PRIX VSD-RTL 2018 DU MEILLEUR THRILLER FRANÇAIS (alors que c'est rare que je lise des livres primés avant que le titre soit paru). Et du coup j'ai bien fait de me laisser tenter, j'ai passé un excellent moment avec les personnages, j'en suis restée comme deux ronds de flan une fois la dernière page tournée et j'ai simplement adoré me faire mener en bateau du début à la toute fin. Les personnages ne sont pas lisses, ni tout blanc ni tout noir, au contraire ils ont tous des failles que l'autrice s'empresse d'utiliser et qui ne les rendent que plus humains. On ne s'attache pas vraiment à eux d'une manière "traditionnelle" mais on a toujours envie d'en savoir plus, de découvrir les tenants et les aboutissants des disparitions d'enfants à Piolenc et on ne peut que s'accrocher au récit qui nous tient en haleine d'un bout à l'autre. On a plusieurs voix ce qui nous permet de vivre chaque instant avec eux, on voit les choses se dessiner petit à petit, on ne pense pas arriver à saisir toutes les subtilités du récit (d'ailleurs, j'avais raison, je n'avais pas raison en fait....) et on en sort totalement lessivés.

Les enfants disparaissent à la manière des jumeaux de Piolenc quasiment trente ans après et l'affaire refait donc parler d'elle. On retrouve du côté des narrateurs les policiers en charge du présent mais aussi le père de Solène et Raphaël ainsi que le flic qui s'était occupé de l'enquête à l'époque et qui n'avait rien pu trouver ni prouver. On se pose des questions, on suit leur histoire, on remonte petit à petit le fil du passé pour essayer de sauver ce qui peut encore l'être et les acteurs essayent de comprendre avec les moyens actuels ce qui a pu se passer en 1989. Un des jumeaux a été retrouvé mort mais le second n'a jamais refait surface ce qui porte naturellement l'enquête vers lui. Meurtre ou étrange disparition ? Sauf que rien n'est aussi simple qu'il y parait, tout le monde redevient suspect et on ne peut que dévorer les pages pour comprendre comment les choses ont pu se passer, aussi bien dans le passé que dans le présent. La plume de l'autrice est très addictive, on se représente sans peine les personnages et tout ce qu'ils font et traversent et on ne peut que tourner les pages d'autant que les chapitres sont assez courts et hyper rythmés. Quand la vérité apparait petit à petit, je dois dire que jamais je ne me serai attendue à ce genre de réponse et pour cela je tire mon chapeau à l'autrice. Jusqu'au bout elle nous mène droit dans le mur et quand le crash arrive, on s'en relève difficilement... 

En bref, j'ai adoré l'ambiance de ce roman, le rôle de chacun des personnages, la façon dont l'autrice nous tient en haleine d'un bout à l'heure et nous fait vivre chaque instant avec eux. Impossible de le lâcher avant d'en comprendre les tenants et les aboutissants et je dois dire que si parfois j'arrive à voir se dessiner certaines choses, ici je suis restée aveugle jusqu'à ce que l'autrice nous permette de voir de nouveau... Le final nous apporte toutes les réponses que l'on pouvait en attendre et c'est sous le choc que l'on referme ce roman...

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les thrillers qui ne vous laissent jamais souffler et qui vous scotchent avec leurs réponses

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence qui implique des enfants

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!