Les hordes invisibles de Louise Mey

Synopsis : « Il n’avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n’en semblait que plus inquiétante. »
Francesca. Ilana. Clémentine.Des femmes comme elles, il y en a des milliers, qui prennent la parole sur les réseaux sociaux. Et de l'autre coté de l'écran, dans l’intimité d'une chambre ou la foule d'une rame de métro, des hommes guettent, harcèlent, menacent de viol ou de mort. Sous pseudonyme, en ligne et en liberté. Et avec le sentiment d'une totale impunité.
Le quotidien d'Alex et Marco au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels n'obéit qu'à un credo : fais comme tu peux. Sauf qu'Alex a décidé d'arrêter la bière, son antidote n°1 à l'angoisse- juste derrière sa fille et les statistiques, qu'elle compile obstinément. Le jour où les plaintes de Francesca, Ilana et Clémentine arrivent sur son bureau, des difficultés nouvelles surgissent. Comment traquer des individus sans signe distinctif et qui ne laissent aucune trace ?
Papier (437 pages) et numérique - A paraitre le 24/05/18 chez Fleuve noir - Les hordes invisibles de Louise Mey

Mon avis :
J'avais beaucoup aimé le précédent opus de l'autrice, Embruns, ainsi que Les ravagé(e)s qui mettait déjà en scène la même troupe de flics (chaque livre peut se lire indépendamment). J'étais donc curieuse de les retrouver pour de nouvelles enquêtes dans le milieu du crime sexuel. Et si je n'ai globalement pas été déçue, j'ai trouvé que le côté didactique de certains passages étaient assez lourd même si les chiffres nous permettent de comprendre un peu mieux ce qui se passe en France (et certainement ailleurs). Sauf que ça ne coule pas forcément tout seul et du coup ça ralentit diablement les différentes enquêtes et choses qu'ils essayent de découvrir. Mais les personnages sont toujours aussi agréables et intrigants, j'aime beaucoup Alex qui est un peu paumée quant sa relation avec Marco mais qui essaye de faire du mieux qu'elle peut. Marco est lui le gros point fort de l'histoire, c'est réellement mon personnage préféré, j'aime sa manière d'agir et de réagir et de vouloir le meilleur pour tout le monde.

On avance donc dans l'horreur en découvrant meurtres, viols, harcèlement dans la rue mais aussi et surtout sur les réseaux sociaux. C'est d'ailleurs sur cet axe que travaille l'autrice dans son roman, on suit trois femmes qui sont harcelées pour diverses raisons et on ne peut que "vivre" la dureté des mots au travers des descriptions de l'autrice. Je croise les doigts pour ne jamais en arriver à un tel stade, la violence verbale est vraiment très bien décrite et on s'imagine sans peine les angoisses que traversent ces femmes et l'incapacité ou du moins les grandes difficultés pour la police de retrouver ces hommes et femmes qui n'ont rien de mieux à faire qu'agresser des gens sur les différents réseaux sociaux. On ressent bien cette violence verbale et ce que ça peut impliquer pour celles et ceux qui en sont victimes, je dois dire que les chiffres sont simplement affligeants et que ça finit par faire forcément peur (d'autant qu'avec le blog, même si je suis peu suivie, je m'affiche quand même et j'ai des copines qui sont victimes de ce genre de harcèlement malsain). 

L'intrigue et tout le côté "policier" sont donc diablement bien faits, j'étais toujours plus curieuse de voir à la fois l'avancée de l'enquête mais aussi des relations entre les personnages. Alex et Marco essayent de danser sur le même tempo mais ils n'y arrivent pas toujours et Alex se pose énormément de questions sur ses choix. J'ai aimé son évolution au contact des autres, elle s'ouvre petit à petit et si elle reste forcément méfiante, elle arrive quand même à lâcher un peu de lest. Il est vrai que les chiffres sont super interessants mais j'aurais davantage apprécié qu'ils soient plus "fondus" dans l'intrigue et qu'ils n'arrivent pas comme un cheveu sur la soupe (enfin façon de parler puisqu'ils sont bien en corrélation avec l'histoire). On découvre donc avec une violence assez forte ce que les personnes sont capables de faire à d'autres et on ne peut que vouloir que nos flics arrêtent tout ça ! Le final nous apporte toutes les réponses que l'on pouvait en attendre et je suis curieuse de voir si l'autrice va continuer de nous raconter l'histoire de cette équipe si spéciale !

En bref, j'ai adoré le contexte et la façon dont il est amené tout comme les personnages que j'ai pris énormément de plaisir à suivre. Petit bémol du côté des chiffres que l'autrice nous livre parfois de manière un peu trop "dense" et qui, s'ils amènent un côté d'autant plus tangible à l'histoire qu'ils vivent, alourdissent un peu le récit. Mais j'étais toujours plus curieuse d'avoir les réponses à mes questions, l'enquête est pour le moins stressante et le côté hyper réel du harcèlement sur les réseaux sociaux diablement bien fait. Le final nous apporte toutes les réponses que l'on en attendait et on referme ce roman en regardant en permanence ce que l'on peut poster... Un peu flippant quand même mais un avertissement qui sonne juste !!

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les romans policiers ancrés dans notre quotidien et des choses qui pourraient arriver à tout le monde

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les chiffres et la violence des insultes (je me suis sentie mal parfois à cause de la violence)

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!