Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez

Synopsis : Aux alentours de Grenoble, un jeune a fini sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans son coffre, le corps d’une femme, les orbites vides, les mains coupées et rassemblées dans un sac. À la station-service où a été vue la voiture pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l’homme qui conduisait n’était pas le propriétaire du véhicule et encore moins le coupable.
Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. En pleine promo pour son nouveau roman dans un café parisien, elle résiste à la pression d’un journaliste : elle ne donnera pas à ce vautour ce qu’il attend, à savoir un papier sur un auteur à succès subissant dans sa vie l’horreur racontée dans ses livres. Car sa vie, c’est un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, L’inspirante, villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale où est resté son mari depuis la disparition de leur fille. Mais un appel lui annonçant son hospitalisation à la suite d’une agression va faire resurgir le pire des quatre dernières années écoulées. Il a perdu la mémoire. Elle est seule.
Dans le vent, le sable et le brouillard, une question se posera : faut-il faire de cette vie-là un manuscrit inachevé, et en commencer un autre ?
Papier (526 pages) et numérique - A paraitre le 3 mai 2018 chez Fleuve Noir - Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez

Mon avis :
Tous les ans, je saute sur le nouveau roman de l'auteur que j'attends avec impatience. Cette année il s'agit d'un tome unique (et non pas des aventures de Sharko et Hennebelle) où on découvre de nouveaux personnages et une construction vraiment très spéciale. En effet, il y a un roman dans le roman du roman, on ne sait d'ailleurs jamais où réellement donner de la tête et jusqu'au bout on se demande ce qui va arriver aux personnages auxquels on s'attache. Il faut dire que les embrouilles sont nombreuses, les morts aussi et on se demande comment tout ceci est possible. Bien évidemment on se laisse bercer par les mots qui nous scotchent totalement, j'étais toujours plus impatiente de découvrir ce que chaque personnage nous cache et je dois dire que je n'avais absolument rien vu venir, j'en suis parfois totalement restée sur les fesses et j'ai mélangé tous les pinceaux fournis par l'auteur qui au final n'ont pas du tout donné le tableau auquel je m'attendais.

On suit donc Léane, célèbre autrice qui écrit sous un pseudo masculin et se fait passer pour un homme en ne participant jamais à aucune dédicace ni rencontre avec ses lecteurs. Elle vit à Paris depuis que sa fille a mystérieusement disparue une nuit de leur domicile de la Côte d'Opale, ne voit quasiment plus son mari qui s'accroche au fait qu'elle est encore vivante et accourt quand celui-ci est mystérieusement attaqué lors de sa promenade et termine à l'hôpital. Sauf qu'elle va découvrir qu'il a perdu la mémoire, y compris à propos de leur fille et va essayer de la lui faire retrouver. On suit donc ses découvertes sur les traces de son mari, j'ai adoré cette femme forte mais qui sait aussi reconnaitre qu'elle a peut être tort et qui va aller au bout des choses quitte à se mettre en danger et à menacer des gens pour comprendre la vérité. J'en suis d'ailleurs restée comme deux ronds de flan, j'ai adoré sa manière de ne jamais baisser les bras même quand tout semble perdu.

La plume de l'auteur est toujours aussi addictive, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j'étais toujours plus impatiente de voir si les quelques petites choses que je pensais avoir deviné était exactes ou pas (autant dire qu'elles ne l'étaient pas...). Je me suis donc laissée porter par l'histoire, par ce qu'on peut y découvrir, par les personnages qui sont très attachants mais qui nous montrent parfois des visages très différents et par l'intrigue qui nous réserve des surprises bonnes ou moins bonnes. Je dois dire que quand les choses deviennent de plus en plus dures et s'accélèrent, on ne peut définitivement plus le lâcher et on en reste scotchés par cette fin qui à la fois nous dévoile tous les petits secrets des uns et des autres, l'horreur de ce que l'humain est capable de faire vivre, la fin de l'enquête que mène aussi bien Léane que les flics et ses conclusions pour le moins glaçantes. Et ces derniers mots, qu'en dire si ce n'est qu'ils nous laissent avec l'impression d'avoir perdu une partie de nous... Pour tous les fans du genre (ou pas), à découvrir de toute urgence !!

En bref, j'ai adoré de la première à la dernière page l'ambiance de ce roman, la façon dont l'auteur a construit son histoire et les personnages qu'il nous présente et qui sont loin d'être lisses. J'étais captivée par les rebondissements, essayant de deviner comment telle ou telle chose avait pu se passer, j'ai souffert avec les personnages, été dégoutée par ce qu'un être humain est capable de faire à d'autres, admiré comment certains arrivent à percer ces secrets et été totalement scotchée par les réponses qui nous sont apportées. Et cette fin bordel, cette fin...

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- les romans assez tortueux où chaque personnage a un rôle à jouer jusqu'au bout sans que l'on s'en doute vraiment

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les fins ouvertes...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

4 commentaires

  1. Oh super de voir que je n'ai pas rêvé durant toute ma lecture ! J'ai cru que je devenais folle et à la fin, quand j'en ai parlé à mes patrons, j'ai cru qu'ils me prenaient pour une folle ! :D !
    Un réel coup de coeur pour cet ouvrage !

    RépondreSupprimer
  2. Un roman bien faible par rapport aux habitudes de l'auteur. Mais, malgré la déception, le lecteur n'a qu'une envie : aller au bout pour connaître le fin mot de l'histoire, pour comprendre les énigmes distillées par l'auteur et pour mettre un nom sur l'assassin. Et c'est bien ce qui fait la force des thrillers : même si l'intrigue est passable, on a malgré tout envie de savoir !

    RépondreSupprimer
  3. Un roman bien faible par rapport aux habitudes de l'auteur. Mais, malgré la déception, le lecteur n'a qu'une envie : aller au bout pour connaître le fin mot de l'histoire, pour comprendre les énigmes distillées par l'auteur et pour mettre un nom sur l'assassin. Et c'est bien ce qui fait la force des thrillers : même si l'intrigue est passable, on a malgré tout envie de savoir !

    RépondreSupprimer
  4. il y a pas de fin ouverte il y a une énigme pour connaitre la fin, il faut savoir chercher

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!