L'observatrice : 10 juillet 2005 : ébauche d'une démocratie de Damien Vidal et Emmanuel Hamon

Synopsis : Des personnages bien campés, une réelle tension narrative. Un voyage aux confins d’une région inconnue. Mathilde a 27 ans, sur-diplômée elle vit à Paris où elle enchaine les petits boulots. Lorsqu’elle perd son job de serveuse, Paul, son petit ami lui propose de l’accompagner pour couvrir en tant qu’observatrice pour l’OSCE (l’organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) les premières élections présidentielles libres au Kirghizstan en Asie Centrale. Affectée sur la zone de Naryn, elle doit veiller au bon déroulement du processus démocratique dans les bureaux de vote qu’elle aide à installer. Elle découvre les paysages et les campagnes encerclés par les montagnes, le manque de moyens, les infrastructures d’un autre temps de cette ancienne terre soviétique. Très vite, elle réalise que les élections sont déjà jouées et que le candidat Bakiev tient les populations, tandis que la présence bienveillante des observateurs occidentaux ressemble à une mascarade. L’enjeu serait-il plutôt de laisser les sociétés privées se positionner sur ce nouveau marché qui s’offre au capitalisme. Ses idéaux vacillent… une rencontre va être décisive, Mathilde va-t-elle choisir un autre combat quitte à se compromettre pour aider la population ?
Papier (122 pages) et numérique - Paru en mai 2018 chez Rue de Sèvres

Mon avis :
Mathilde, notre héroïne, ne fait que vivoter. Elle bosse mais ne fait rien en rapport avec son diplôme (faut dire qu'elle est plutôt surqualifiée) et quand elle est virée de son boulot, elle se retrouve sans savoir quoi faire. Son petit ami et ex professeur lui demande alors de l'aider au pied levé et de partir jouer l'observatrice dans un pays d'Asie centrale qui met en place pour la première fois des élections présidentielles. Mathilde est plutôt quelqu'un de positif, elle y voit la possibilité pour un peuple de faire entendre sa voix sauf que les choses ne vont pas du tout se passer comme elle l'imaginait. Elle va faire des rencontres qui vont chambouler sa vie, prendre des décisions, s'y tenir, constater que le processus n'est pas si transparent que ça et devoir accepter beaucoup de choses qui ne sont pas du tout dans son tempérament. J'ai adoré la façon dont le contexte est amené et développé, on ne peut que vouloir en savoir toujours plus et les personnages sont drôlement bien campés tout comme l'ambiance que l'on ressent au travers des dessins et des expressions de chacun. 

On avance donc petit à petit dans l'intrigue et si on se doute assez facilement de ce qui va se passer, le voir de nos propres yeux nous permet de vivre l'horreur et le fait qu'ils n'aient pas vraiment le choix quant au candidat qui va gagner. Corruption déguisée, mensonges, affaires occultes, autant de choses que Mathilde découvre alors qu'elle était plutôt là pour voir triompher la liberté d'un peuple qui apprend à élire quelqu'un à sa tête. On ressent bien sa gêne et son dégout, elle n'arrive pas à accepter ce qu'elle voit même si certains pensent que trop de liberté d'un coup, ça n'est pas bon (mouais mouais mouais...) et elle va se battre pour ses convictions même si ça doit être contre des moulins à vent. Sauf qu'elle se rend vite compte que rien n'est tel qu'il parait et que même les meilleures personnes ont des vices à cacher... Les pages se tournent très rapidement, les dessins nous intègrent parfaitement dans l'ambiance, j'ai aimé les rencontres, bonnes ou mauvaises, que fait Mathilde et la façon dont cette histoire se conclue même si elle ne peut pas nous "satisfaire".

En bref, j'ai trouvé que le sujet était diablement bien amené et traité ensuite, on ne peut que vouloir en savoir plus sur cette démocratie naissante et on se pose tout au long de l'aventure la même question sur le fait de savoir ce qui peut être le pire pour un peuple. Il n'y a pas un trop fort côté "politique" (c'était ce que je craignais un peu) et on a réellement l'impression de découvrir le monde avec Mathilde. Et ça fait quand même un peu froid dans le dos...

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- le côté très réaliste et contemporain d'une dure naissance de la démocratie

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
 en découvrir des dessous qui sont loin d'être blancs...

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Les articles sont regroupés chez Noukette cette semaine.

10 commentaires

  1. Tu le conseillerais pour quel lectorat ?

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que la thématique ne m'emballe pas plus que ça... Je passe pour cette fois ;-)

    RépondreSupprimer
  3. J'aimerais lire cet album, même au risque d'être dégoûtée (de ce qui est raconté).

    RépondreSupprimer
  4. Oh, très intéressant ça. J'évite la politique mais en BD, je pense que ça peut passer.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai repéré ce titre, il fait partie de mes futures lectures!

    RépondreSupprimer
  6. pourquoi pas mais pas dans mes priorités. Merci pour la découverte

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi pas, le sujet me branche bien.

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!