Les coeurs aimants de Anne Plichota et Cendrine Wolf

Synopsis : – Tu en as envie, Dana.
– Oui.
– Tu sais que je le sais.
– Oui.
– Alors qu'est-ce qui te retient ?
– Rien. Tout. Toi.
À bientôt vingt ans, Dana se sent toujours aussi perdue. Elle ne supporte pas son corps, son image. Cobalt, lui, est un séducteur qui déborde de confiance. Dans le huis clos du centre médical où ils luttent contre leurs démons – les troubles alimentaires pour elle, le cannabis pour lui –, leurs regards n'auraient jamais dû se croiser.
Et pourtant...
Au fil des jours, un lien inattendu se tisse entre eux. Cobalt va amener Dana à lâcher prise, à accepter d'être désirée. Elle qui supporte à peine de se regarder dans un miroir va peu à peu apprendre à aimer.
Et à s'abandonner...
Deux cœurs aimants.
Jusqu'à ce qu'une autre réalité ne vienne fracturer ce miracle si fragile.
Papier (310 pages) et numérique - Paru en octobre 2018 chez XO Editions

Mon avis :
J'étais hyper curieuse de découvrir ce nouvel écrit à quatre mains des autrices et je n'ai pas été déçue de ma découverte, les mots coulent tout seuls, on est pris par ce que traversent les personnages et j'ai été énormément touchée par chacun d'entre eux, même la garce de service. J'ai particulièrement apprécié d'ailleurs que Dana ne soit pas notre seule narratrice, cela nous permet d'avoir des points de vue différents sur les événements qu'ils traversent et on ne peut que craquer pour eux et leur pugnacité. Dana vit avec son père et ils déménagent pour la "grande ville", Dana doit entrer dans une nouvelle école et elle est plus qu'impatiente. Sauf que Dana souffre aussi d'un trouble alimentaire, elle n'est capable de manger que des aliments blancs et en petite quantité. Elle fait une nouvelle fois un malaise et son père l'envoie, avec son accord, dans un centre médical pour l'aider à aller mieux et à se sortir de la spirale infernale dans laquelle elle est plongée même si au final elle n'a pas l'impression de souffrir de quoi que ce soit. On vit donc ce quotidien, la découverte de soi-même et des autres et petit à petit Dana va non seulement s'ouvrir aux thérapeutes mais aussi à Cobalt, un autre patient, qui n'est pas là pour les mêmes raisons qu'elle. J'ai aimé l'alchimie que l'on ressent entre eux, le côté thérapie de l'histoire que j'ai trouvé vraiment bien traité et qui nous tient à coeur tout au long de l'avancée de Dana. 

La jeune femme nous touche de bien des manières, j'ai aimé le fait qu'elle sache que quelque chose ne va pas chez elle et qu'elle essaye d'évoluer même si elle ne veut pas être taxée d'anorexique étant donné que le seul symptome qu'elle ait est sa grande maigreur. Mais elle doit travailler sur elle-même, sur sa relation à la nourriture (blanche) et aux autres et les thérapeutes vont constater que le fait qu'elle se rapproche de Cobalt semble l'aider. Ce dernier n'est pas du tout là pour les mêmes raisons qu'elle et il va être étrangement bouleversé par cette jeune fille bien loin des standards dont il a l'habitude. Il va essayer de comprendre ce qu'elle bouscule en lui et va aussi lui permettre d'avancer à sa manière. Rien n'est beau sous leur soleil mais petit à petit ils vont réussir à trouver dans leurs quotidiens des petits moments tendres, une avancée pour eux deux qui semblaient vraiment désabusés à leur arrivée au centre. J'ai aimé la façon dont les mots des autrices nous permettent d'avancer avec eux pas à pas, ils vont devoir apprendre à faire confiance (ou pas) et à se laisser parfois aller, à lâcher prise pour que leur futur soit un peu moins noir. J'étais vraiment curieuse de voir comment cette aventure humaine, avec ses hauts et ses bas, allait se terminer et je n'ai pas été déçue de ce que nous font ressentir les autrices. Une belle histoire qui parlent de sujets très variés et nous tient en haleine.

En bref, j'ai trouvé que le contexte de ce récit était diablement bien amené, on s'attache très vite aux personnages et on ressent facilement au travers des mots des autrices leurs sentiments, leurs doutes, leurs joies, leurs peines et on apprécie de les voir prendre conscience de ceux qu'ils sont et de ce qu'ils sont capables de faire pour aller mieux. J'ai beaucoup aimé la relation entre Dana et ses thérapeutes, entre Dana et Cobalt et on ne peut que leur souhaiter d'aller mieux et de ne pas rechuter. Le mot de la fin m'a donné un grand sourire aux lèvres et même si on n'est jamais sûrs de rien, ils sont sur la bonne voie ! Une très belle aventure humaine !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- voir des jeunes adultes essayer de s'en sortir en y mettant toutes leurs forces

Passez votre chemin si vous n'aimez pas : 
- le côté maladie et stressant d'une histoire de renouveau

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Aucun commentaire

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!