L'île des Exclus, tome 1 : Isa de Sergine Desjardins

Synopsis : En 1844, à Tracadie, une épidémie fait rage depuis 50 ans. Pour tenter d'enrayer la contagion, les autorités décident d'isoler les malades sur la petite île de Sheldrake. Déportés de force, ils sont arrachés à leurs familles pour se retrouver dépourvus de soins adéquats et laissés dans des conditions de vie misérables à peine humaines… C’est ainsi qu'Isabelle, fille de Charlotte et de Gus, sera séquestrée, car on la suspecte d'avoir développé la maladie. Malheureusement, cette erreur médicale aura des conséquences pour tous les membres de cette famille.
Et surtout, comment survivre quand on a 13 ans, qu'on est entourée de malades et qu'on se retrouve seule au monde, responsable de son propre destin dans un lieu oublié et sans ressources ?
Papier (548 pages) et numérique - Paru en septembre 2018 chez Charleston 

Mon avis :
J'étais à la fois curieuse et effrayée à l'idée de découvrir ce roman, j'ai donc attendu d'être dans le bon état d'esprit, après 10 jours au soleil, pour m'y attaquer. Et il faut dire que c'est pour le moins difficile, l'histoire traite de faits qui se sont réellement déroulés et on ne peut qu'être pris par l'histoire de cette famille sans problème qui va se retrouver aux prises avec plusieurs drames. On suit la vie d'Isa, notre héroïne, qui est accusée d'avoir la lèpre et qui est envoyée dans une léproserie loin de ses parents pour y être soit disant soignée mais surtout pour y mourir en paix avec les autres malades qui sont eux aussi déportés. Sauf qu'elle n'est pas vraiment malade et elle va petit à petit se rendre compte de ce qui se passe autour d'elle malgré son jeune âge et la protection donc elle a bénéficié jusque là auprès de ses parents. En parallèle, on suit aussi sa sœur qui va se rendre à Montréal pour étudier et qui va voir sa vie chamboulée elle aussi.  

J'ai adoré (enfin façon de parler étant donné le sujet) la façon dont l'histoire est amenée, l'évolution des personnages tout au long de l'intrigue et les mots de l'autrice qui font pour le moins réfléchir d'autant qu'il s'agit d'une histoire "vraie". On a totalement l'impression d'être pris par l'intrigue et la façon dont chacun d'entre eux réagit, j'ai aimé le récit à plusieurs voix, entre Isa, sa sœur et ses parents, on ne peut que souffrir pour eux et se dire que même si à présent on est très loin de cette époque et des croyances qui l'accompagnaient, on reste dans un monde où il n'est jamais impossible de voir ressurgir ce genre d'événements (la seconde guerre mondiale nous l'a bien prouvé d'ailleurs...). La vie d'Isa ressemble donc à une nouvelle horreur à apprendre tous les jours, ses parents vont se battre pour elle, commettre des erreurs et essayer d'aller de l'avant pour la soutenir, ils sont profondément bons et on ne peut que souffrir avec eux.

C'est donc dans une ambiance sombre et très oppressante que nous plonge l'autrice, il a fallu à plusieurs reprises que je pose le roman qui est vraiment dur à lire et parfois angoissant. Il y a quand même quelques parcelles de lumière ici ou là et on ne peut qu'aimer les protagonistes et vouloir les soutenir. On se pose des questions, je dois dire que si on a déjà entendu parler de la lèpre je n'en savais pas vraiment plus sur le sujet et je suis donc allée voir la façon dont elle se transmet sur internet. Les croyances tenaces de certains hommes peuvent les conduire au pire et j'étais curieuse de voir comment ce roman allait se terminer. J'ai apprécié la façon dont chacun d'entre eux réagit face à la dureté de leur monde, on s'imagine sans peine les paysages et les personnages et c'est avec un pincement au cœur qu'on les quitte. C'est une histoire qui fera réfléchir chaque lecteur et qui nous permet de comprendre certaines choses. 

En bref, accrochez-vous avant de commencer ce roman qui est pour le moins dur émotionnellement. On suit donc Isa, notre principale narratrice mais aussi d'autres membres de sa famille et on souffre avec eux même si parfois j'ai trouvé qu'on en était un peu détachés en fonction de ce qu'ils vivent. Les pages qui défilent nous poussent toujours en avant et on est scotchés par leurs actions et réactions, par leur envie de bien faire et de protéger ceux qu'ils aiment. Je dois dire que j'ai parfois eu l'impression d'y être au travers des descriptions de l'autrice et ça peut parfois mettre un peu mal à l'aise mais c'est en même temps nécessaire de comprendre ce qui a pu se passer à l'époque. Une histoire dont on ne sort pas indemnes... 

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- le côté réalité d'une histoire qui montre à la fois le pire et le meilleur de l'être humain

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la violence et la maladie

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

chez Karine:) et  Yueyin

1 commentaire

  1. Tu m'apprends le côté déportation que je ne connaissais pas sur ce fait.

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!