La bibliothèque des citrons de Jo Cotterill

 La bibliothèque des citrons Jo Cotterill
Synopsis : A dix ans, Calypso n'a pas d'ami et trouve refuge dans les livres de sa bibliothèque, qu'elle dévore. Sa solitude prend fin le jour où arrive dans sa classe une nouvelle, Mae, qui bouscule ses habitudes de lectrice solitaire et lui ouvre les horizons insoupçonnés de l'amitié. Cette amitié tombe à pic, car à la maison les choses tournent de moins en moins rond. Le père de Calypso, veuf depuis cinq ans, vit muré dans son travail et son silence. Il s'est atteléà l'écriture d'une histoire encyclopédique du citron. Par une froide soirée d'automne, ces maudits agrumes vont brusquement déverser sur la vie de Calypso une amertume parfaitement inattendue... Il faudra toute l'amitié de Mae et la générosité de sa famille pour que cette découverte acide devienne le point de départ d'un chemin de guérison où l'amour, enfin, pourra ressurgir !
http://www.cultura.com/la-bibliotheque-des-citrons-9782215133315.html#ae87Papier (358 pages) - Paru en avril 2017 chez Fleurus

Mon avis :
Je me suis lancée dans cette lecture sans attente particulière si ce n'est celle de passer un bon moment et je dois dire que j'ai été très agréablement surprise, les pages se dévorent, on se prend très vite d'affection pour Calypso, on a envie de l'aider, on apprécie l'amitié qui la lie à Mae et bien évidemment on a envie que son père ouvre les yeux et s'occupe enfin de sa fille et non l'inverse. Je n'ai pas vu passer le temps, je l'ai dévoré en à peine une soirée et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde même si j'aurais parfois aimé que certaines choses soient un peu plus développées. Mais l'histoire est prenante, on apprécie Calypso, ce qu'elle fait pour son père, la façon dont elle commence à ressentir de l'amitié pour Mae alors qu'elle n'a toujours compté que sur elle-même et donc ça lui permet de réfléchir à la vie et ce qu'elle en attend. C'est parfois triste, parfois joyeux, on aime cette petite fille de dix ans qui a non seulement perdu sa mère et dont le père n'est pas vraiment présent, il lui a enseigné qu'elle ne pouvait qu'être sûre d'une chose, sa force intérieure et que l'amitié n'était qu'une notion désuète et qui ne sert pas à grand chose. Mais Calypso va petit à petit sortir de son cocon, va comprendre que les relations humaines sont aussi importantes que le reste et qu'elle est passée à côté de beaucoup de bons moments en s'enfermant dans sa coquille.

On tourne donc les pages très rapidement, le lecteur a vraiment l'impression de vivre chaque remise en question de Calypso qui est très mature pour son âge. En même temps elle doit se faire à manger, essayer de remettre son père sur le droit chemin et elle ne peut compter que sur elle-même jusqu'au jour où Mae fait irruption dans sa vie. C'est alors que tout change, on assiste à la transformation de Calypso qui s'ouvre petit à petit au monde et aux autres, elle va comprendre que ce qu'elle vit n'est pas normal et essayer de secouer son père pour qu'il se rende compte de ce qu'il lui fait subir. On admire cette jeune fille qui n'a pas la langue dans sa poche, va parfois péter les plombs (mais j'aurais été pire qu'elle) et qui va faire tout ce qu'il faut pour retrouver un semblant de vie normale. La plume de l'auteur nous permet de ressentir tous ces hauts et ces bas, j'ai aimé la façon dont elle accepte la main tendue malgré la peur d'être séparée de son père, la manière dont elle le remet à sa place quand elle se rend compte de ce qu'il a fait et de la folie qui le guette et de vouloir le sauver de lui-même. Les sujets abordés sont nombreux et traités d'une manière somme toute simple et très abordable, j'ai adoré la façon dont tout ce petit monde cohabite et petit à petit se développe autour de Calypso. Bien évidemment tout n'est pas réglé d'un coup de baguette magique mais en refermant ce roman on a le sentiment que tout va aller mieux à présent. Une très belle leçon !!

En bref, j'ai apprécié Calypso dès les premières pages, son amour des livres bien entendu et le fait qu'elle veuille en écrire un, sa façon de se lier d'amitié avec Mae et de comprendre que cette amitié pourrait la mener loin. Elle soutient son père du mieux qu'elle peut mais arrive le moment où ça devient vraiment trop lourd pour les épaules d'une enfant de dix ans. On rit, on pleure, on a envie de les voir heureux et on sait que petit à petit c'est ce qu'ils vont vivre !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- voir une jeune fille se battre pour sa famille et ressentir tout un tas de choses

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les enfants qui s'occupent des parents et qui les poussent vers l'avant

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Couverture définitive :

Share:

1 commentaires

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!