La lumière de Bornéo de Frank Pé et Zidrou

Synopsis : Spirou n'est plus journaliste ! Après avoir refusé de modifier un article un peu trop critique sur un barrage hydroélectrique en pleine jungle palombienne financé par un gros annonceur du journal, Spirou claque la porte du Moustique. Désœuvré, il décide de prendre le temps de vivre et de rattraper le temps perdu, notamment en se mettant à la peinture et au jardinage. Mais d'étranges événements vont l'empêcher de réaliser ses envies. Il y a d'abord la nature qui semble devenue folle et des champignons "qui n'existent pas" qui provoquent une véritable marée noire végétale, au grand désarroi de Pacôme. Il y a ensuite ces mystérieuses toiles révolutionnaires d'un auteur anonyme qui arrivent à la galerie Bernard et pour lesquelles le cheik Ibn-Mah-Zout est prêt à payer des fortunes. Et Fantasio qui est chargé par son journal de trouver l'artiste génial, créateur de ce nouveau courant pictural appelé "le zooïsme. Il y a enfin Noé, ce dompteur extraordinaire qu'on avait découvert dans "Bravo, les Brothers" qui est de retour en ville avec toute sa ménagerie et une gamine... qui n'est autre que sa propre fille, une adolescente ballottée depuis toujours et qui débarque de son Canada natal. Et que Noé va confier à Spirou !
https://www.cultura.com/le-spirou-de-tome-10-la-lumiere-de-borneo-9782800167367.html#ae87
Papier (88 pages) - Paru en octobre 2016 chez Dupuis

Mon avis :
J'ai lu touuuuuuuus les épisodes "normaux" de Spirou et Fantasio et j'ai donc craqué pour celui-ci, d'autant que Franck Pé était présent au salon de la BD d'Eauze (mais malheureusement je n'ai pas pu lui faire signer, la queue était trop longue :( ). Mais bon, c'est pas grave, j'ai quand même dévoré les pages et adoré l'histoire qui nous est racontée tout comme la conclusion et les petites piques sur notre monde actuel avec lesquelles je ne peux qu'être d'accord... (et je vais maintenant pouvoir le donner à mon papa avec qui je partage tout ça !!)

Spirou se fait remettre à sa place par la nouvelle rédactrice en chef du Moustique et préfère claquer la porte plutôt que de laisser ses convictions derrière lui. Il va se retrouver baby-sitter d'une adolescente que son père, qu'il a connu dans un tome précédent, ne peut pas garder, trop occupé par son spectacle dans un cirque. L'intrigue est diablement bien menée autour du mystérieux artiste capable de peindre des toiles merveilleuses et les bulles nous entrainent facilement à la suite des personnages. Je les aime toujours autant, même si le dessin est un peu éloigné de celui auquel j'étais habituée (mais bon le changement, ça a du bon)(j'ai eu du mal à me faire à Spirou avec des lunettes 😋😋) on vit chaque chose avec eux et on ne peut que croire qu'ils vont s'en sortir sans trop d'égratignures.

Je n'ai pas contre pas compris pourquoi intégrer le comte de Champignac dans l'aventure d'autant que ça n'apporte pas grand chose même si c'est un plaisir de le retrouver lui aussi. Spip et Fantasio sont toujours fidèles à eux-mêmes, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j'ai trouvé quelques passages vraiment tristes et j'ai un peu regretté que d'autres ne soient pas assez développés, il nous manque quand même quelques éléments de réponse clairs à la fin du livre même si les choses se comprennent quand même. Des personnages que j'aime toujours autant et une histoire qui m'aura faite voyager avec eux !!

En bref, j'ai passé un très bon moment avec cette BD, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, c'était un plaisir de retrouver les personnages que je dois connaitre depuis que je suis adolescente (ça fait donc quelques années déjà) et bien évidemment j'ai aimé les petites leçons de cette aventure ! Un chouette moment !!

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les aventures extraordinaires et les personnages qui défendent leurs convictions

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand parfois ça va trop vite

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Les articles sont regroupés chez Noukette cette semaine.

Share:

6 commentaires

  1. J'ai du mal avec les "reprises" des personnages classiques aussi brillantes et talentueuses soient-elles... (Et dieu sait qu'avec Frank Pé et Zidrou, le niveau est au rendez-vous !)

    RépondreSupprimer
  2. Fan de Zidrou... mais pas fan de Spirou ! Je fais quoi ? :-D

    RépondreSupprimer
  3. j'avais lu cette BD en hésitant à y plonger l'orteil de peur d'être déçue. finalement un bon moment de lecture, avec le même ressenti que toi sur des "ellipses" que j'aurais aimé voir développées, et le sentiment que c'était différent mais pas complètement à côté.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai aimé, sans plus. Le dessin est incroyable mais le récit souffre de beaucoup de faiblesses, ce que tu soulignes très bien dans ton billet d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  5. Ok, j'avoue tout... Je n'ai jamais lu aucune BD de Spirou!

    RépondreSupprimer
  6. ho lala! j'en ai lu des Spirou il y a loooooongtemps!
    ça ne ma fait plus trop envie, mais Zidrou quoi! donc, à voir...

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!