Une photo, quelques mots.... chez Bric à Book #11

http://www.bricabook.fr/2016/11/ecriture-en-atelier-n-241-une-photo-quelques-mots/

Hello tout le monde, je vous retrouve pour une 11ième fois en ce lundi matin ! (et pour en savoir plus, un clic sur la photo !) Bonne lecture :)

Et si le Titanic n'avait jamais croisé la route d'un iceberg.... voici l'histoire de Rose et Jack.... 
(oui, ce film m'a marquée à vie, je suis sortie de là en pleurant 😭😭 (j'avais 16 ans à peine) et quasi 20 ans après il est toujours aussi présent dans mon esprit !!).

Alors que je regardais Jack quitter la chambre dans laquelle je m'étais dévêtue pour qu'il fasse mon portait, je commençais à me poser des questions sur notre avenir une fois arrivés à destination. Est ce que j'allais pouvoir m'adapter à son monde fait de vagabondage et de menus larcins ou est ce qu'il allait pénétrer dans le mien et s'y fondre comme s'il y était né ? A chaque discussion, chaque fois que nous nous voyons, je tombais un peu plus amoureuse de lui et je me rendais compte que je n'avais jamais aimé, ni même apprécié, celui qui pourtant devait devenir mon mari une fois arrivés. Mon fiancé Cal ne doutait pas de ma fidélité ni de mon engagement d'autant qu'il savait bien que je n'avais pas le choix si je voulais sauver ma famille de la ruine...

Mais mes sentiments ne devaient pas passer en arrière plan et quelques soient les origines de Jack, je devais pouvoir vivre cet amour pleinement. Il me faisait vibrer et me sentir vivante alors que quelques jours auparavant je voulais sauter du pont du bateau et me perdre dans l'immensité de l'océan. Il ne me restait que quelques jours pour prendre ma décision mais je sus que je pouvais pas renier le lien très fort qui, dès les premiers instants, m'avait attaché à Jack. 

Les jours qui suivirent, je jouais la comédie parfaitement, le seul à être au courant de mes envies et de mes objectifs était Jack. Je ne pouvais pas le laisser dans le flou donc je lui avais parlé de mes idées et nous avions établis un plan. Je trahissais ma famille mais Jack était tout ce qui comptait et c'était avec lui que je voulais vieillir. Je connaissais quelqu'un à New York capable de revendre sous le manteau pour un bon prix les bijoux que je possédais ce qui nous permettrait de disparaitre et de vivre quelques temps, le temps de trouver du travail et un endroit où s'établir. J'étais prête à effectuer de menus travaux pour que nous puissions vivre si ce n'est confortablement, au moins agréablement.

Au moment où résonnait la sonnerie stridente qui annonçait notre prochaine arrivée, je sus avec certitude que j'avais pris les bonnes décisions et que notre plan allait marcher. La vie avec Jack ne serait pas de tout repos mais c'était celle que j'avais choisie et j'espérais, au fond de mon cœur, que notre amour serait toujours le plus fort et qu'il nous permettrait d'abattre les obstacles. C’était donc pleine d'espoir que j'avais posé pour la première fois le pied sur le sol américain... Et comme on dit, l'espoir fait vivre 💓💓

A lundi prochain :)

Tags:

Share:

4 commentaires

  1. Alors là !! J'adore !! J'ai toujours rêvé que la route de Jack ne croise pas celle d'un iceberg, et tu l'as fait ! Bravo et merci !

    RépondreSupprimer
  2. "L'espoir fait vivre"... pauvre Rose qui ne connaît pas le destin tragique de Jack...
    Texte très original. J'aime bien que tu nous racontes une partie "cachée" du film.

    Ce film est culte donc je comprends ton envie de le faire revivre... (par contre la Céline Dion et "My heart will go on", je ne supporte plus !)

    RépondreSupprimer
  3. Oh idée très originale ! Sympa comme tout ! :)

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!