Le quatrième mur de Horne, Eric Corbeyran et Sorj Chalandon

Synopsis : L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre. En prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé.
Samuel était Grec. Juif aussi, mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, le petit théâtreux de patronage, et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne...
Papier (136 pages) - Paru en octobre 2016 chez Marabulles

Mon avis :
Je ne connaissais pas le roman de Chalandon avant de commencer cette lecture (si ce n'est de nom) et j'étais donc très curieuse étant donné tout le bien qu'on en dit de découvrir cette BD. Et j'ai tout simplement adoré de la première à la dernière page, la tension monte petit à petit jusqu'à la fin, j'en suis restée sur les fesses, réfléchissant à tout ce que j'ai vécu avec George durant ma lecture, les expressions des personnages sur leurs visages, l'espoir et l'attente, l'horreur de la guerre et des différences. Bien évidemment j'ai maintenant envie de lire le roman pour découvrir l'histoire dans son entier et de lire aussi Antigone de Anouilh (pas lu au lycée) pour comprendre encore davantage de choses. L'ambiance est parfaitement retranscrite par les dessins, on ne peut que voir devant nos yeux prendre vie les personnages, avoir peur pour eux, vivre aussi bien les événements qui se déroulent en France que ceux de Beyrouth, les voir défendre leurs idéaux à coup de slogans et voir Georges aider un ami qui a besoin de lui. Mais aussi le voir avoir peur pour sa famille, ne pas se remettre de certaines choses et vouloir aller au bout de ses convictions...

On ne voit pas défiler les pages, j'étais toujours plus impatiente de voir ce qui allait se passer pour eux tous, l'ambiance de la guerre est vraiment flippante et parfaitement ressentie au travers des bulles qui défilent devant nos yeux tout comme les expressions des protagonistes qui doivent traverser toutes ces horreurs. On ressent aussi l'espoir autour d'Antigone, cette pièce qui doit regrouper des personnes de différents horizons et qui doit leur permettre d'entrevoir une lueur au milieu de la guerre. Mais les événements s'enchainent, tout ne se passe pas comme prévu, on voit l'horreur, on ne peut qu'avoir peur pour Georges, peur à la fois qu'il ne s'en sorte pas physiquement mais surtout que les blessures soient psychologiques. Il y a une puissance dans cette BD qui doit certainement être la même dans le roman et qui nous fait réfléchir à tout ce qu'on voit, protégés dans nos pays qui ont certes connus la guerre mais qui surtout oublient facilement.... Une BD que j'ai refermé avec la boule au ventre et la tête pleine de questions....

En bref, que vous ayez lu ou non le roman de Chalandon, il faut découvrir cette BD pour tout ce qu'elle arrive à transmettre au lecteur, la joie, le bonheur, l'espoir mais surtout l'horreur d'une zone de guerre et la mort omniprésente....

Note : 18/20

A lire si vous aimez :
- la réalité et l'horreur

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la réalité et l'horreur.......

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Les articles sont regroupés chez Moka Mila cette semaine.

7 commentaires

  1. Visiblement, les lecteurs qui n'ont pas lu le roman sont convaincus par l'adaptation BD (ce qui n'est pas le cas de ceux qui connaissent l’œuvre originelle). Alors vu que je fait partie de ceux qui n'ont pas lu ce Chalandon, et vus vos avis enjoués... je crois que je vais dare-dare m'acheter cet album ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je la rajoute de suite dans ma prochaine commande !

    RépondreSupprimer
  3. Hop, je l'ai déjà notée, surlignée, yapluka l'acheter ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Conquise aussi ! Et je viens de commencer le roman du coup, enfin ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Quand on ne connaît pas le roman de Chalandon, je comprends qu'on apprécie beaucoup la BD. En revanche, ayant adoré le roman, j'ai été bien moins emballée par l'adaptation...

    RépondreSupprimer
  6. Comme Noukette, j'ai voulu enchaîner tout de suite avec le roman !

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!