Les enfants de l'eau noire de Joe R. Lansdale

Synopsis : Texas, années 1930. Élevée dans la misère au bord de la Sabine, qui s’écoule jusqu’aux bayous de Louisiane, May Linn, jolie fille de seize ans, rêve de devenir star de cinéma. Un songe qui s’achève brutalement lorsqu’on repêche dans le fleuve son cadavre mutilé. Ses jeunes amis Sue Ellen, Terry et Jinx, en rupture familiale, décident alors de l’incinérer et d’emporter ses cendres à Hollywood. May Linn ne sera jamais une star, mais au moins elle reposera à l’endroit de ses rêves… Volant un radeau mais surtout le magot d’un hold-up, la singulière équipe s’embarque dans une périlleuse descente du fleuve, le diable aux trousses. Car non seulement l’agent Sy, flic violent et corrompu, les pourchasse, mais Skunk, un monstre sorti de l’enfer, cherche à leur faire la peau. Quand vous décidez de faire vôtres les rêves d’un autre, ses pires cauchemars peuvent aussi profiter du voyage…

Mon avis :
J'étais très curieuse de lire ce roman, j'en attendais une histoire à l'ambiance haletante et au suspense insoutenable. Si j'ai eu un peu des deux, j'ai quand même été déçue que l'auteur ne pousse pas plus loin son histoire et que l'on s'arrête aussi vite dans le déroulé des évènements. Mais ça reste quand même un bon thriller, on imagine sans peine les frayeurs et espérances des protagonistes et on n'espère qu'une chose, qu'ils arrivent à atteindre leurs objectifs sans y laisser la vie. La plume de l'auteur est agréable et nous permet de nous glisser assez facilement dans la peau des personnages et de ressentir facilement. Les pages se tournent assez vite, j'ai quand même sursauté à quelques reprises et j'ai aimé cette fuite en avant pour quitter le pire en espérant trouver le meilleur. Mais la jalousie, l'envie et la haine des autres font que souvent, ces personnes sont brimées et ne peuvent jamais s'en sortir. J'ai apprécié la force de caractère de Sue Ellen, la grande bouche de Jinx qui ne mâche pas ses mots et la façon qu'à Terry de soutenir ses amies envers et contre tout. On s'attache tout de même à eux, on croise les doigts, on ferme parfois les yeux en lisant l'horreur qu'ils traversent et on a envie qu'ils aillent de l'avant pour se sortir du bourbier où ils sont nés.

L'intrigue est somme toute assez simple, Sue Ellen, Jinx et Terry fuient, accompagnés de personnages assez improbables et veulent rendre un dernier hommage à leur amie May Linn qui a été retrouvée morte dans le fleuve. Ils trouvent des solutions, sont débrouillards, ont un peu la chance de leur côté mais ils quittent surtout un monde qui ne leur convient pas et ils espèrent trouver mieux ailleurs. Au final les cendres de May Linn ne sont qu'une excuse pour tout quitter en croyant que l'herbe est plus verte chez le voisin (mais vu les conditions dans lesquelles ils vivent, elle est forcément plus verte). J'ai "aimé" le côté ségrégation qui est encore bien présent malgré les avancées en la matière, les vieux à priori ont la dent dure et Jinx doit y faire face. On ressent leur impatiente, certains passages sont assez durs mais seul regret, je m'attendais à ce qu'ils aillent beaucoup plus loin dans cette aventure alors qu'au final ils stagnent beaucoup, aussi bien physiquement que mentalement. Ils traversent quand même des horreurs, ne sont pas épargnés et quand arrive le dénouement, j'étais curieuse de voir quel chemin allait prendre l'auteur. Au final une petite déception à ce niveau-là mais les personnages valent la peine d'apprendre à les connaitre et de ressentir leurs espoirs et leurs attentes.

En bref, j'ai aimé la façon dont l'auteur nous présente son intrigue et ses personnages. On ressent bien leurs doutes, leurs espoirs, leurs peurs et leurs peines et on espère qu'ils atteindront leurs objectifs. Je regrette par contre que l'on n'aille pas assez loin dans l'histoire en elle-même et même si le final est sympathique, je m'attendais vraiment à voyager encore plus. Une petite déception sur ce point donc mais l'ambiance reste très bien faite, le point sur la ségrégation bien traité et les personnages bien campés. 

Livre lu en compagnie de Léa et Kyra, clic sur leurs pseudo pour lire leurs chroniques.

Note : 14/20

A lire si vous aimez :
- les ambiances assez sombres et les courses poursuites

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- n'avoir que le début du chemin

Les enfants de l'eau noire de Joe R Lansdale (Edge of dark water) paru le 03/09/15 aux éditions Denoel. 

http://www.numilog.com/fiche_livre.asp?ISBN=9782207118528&ipd=1017

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Share:

4 commentaires

  1. J'ai aussi été déçue par ce roman.....

    RépondreSupprimer
  2. J'adore cet auteur donc je continuerai de le suivre mais c'est vrai que je m'attendais à plus "émouvant/puissant/profond" du fait de la thématique ^^

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, j'en attendais plus au niveau de la profondeur et des émotions.
    Mais tu le vends mieux que moi :p

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!