Lundi mélancolie : Le jour où les enfants disparaissent de Nicci French

Synopsis : Premier volet d'une série de huit volumes mettant en scène la psychanalyste Frieda Klein.
Suite à la dépression de son confrère et ancien mentor Ruben, Frieda récupère un nouveau patient, Alan. L'homme, très perturbé, confie sur le divan ses rêves obsédants : il ne cesse de songer à un petit garçon comme lui, qui serait son fils. Curieusement, la description de cet enfant correspond trait pour trait à Matthew Faraday, un garçon enlevé il y a quelques jours et dont la photo fait la une des journaux. Frieda aurait-elle reçu les aveux indirects d'un kidnappeur ou d'un meurtrier ?

Je tenais tout d'abord à remercier les éditions Fleuve noir pour cette lecture assez flippante... (pour plus d'information c'est par ici)
Mon avis :
Les personnages : Frieda est une psychanalyste pour le moins mystérieuse. Même si les auteurs nous livrent quelques petits indices sur son caractère, sa façon de voir les choses et de les vivre, elle reste quand même secrète (il y a 8 tomes de prévus, on en apprendra certainement plus au fur et à mesure).
On a donc à faire à elle, ses pensées, ses relations avec ses amis, son petit ami et ses patients. C'est quelqu'un de gentil qui va au bout des choses qu'elle entreprend, elle est plutôt carrée et droite. On suit surtout l'un de ses patients, Alan, qui vit des choses qui le dépassent et se retrouve à consulter parce qu'il n'arrive pas à dormir et qu'aucun médicament ne fait effet. Il est soutenu par sa femme et sa relation avec Frieda va l'aider à y voir plus clair dans certaines choses et surtout dans son passé qu'il ne connait pas vraiment étant donné qu'il a été abandonné à la naissance. C'est un jeune homme pétri de bonnes intentions mais qui est aussi très torturé par ce qu'il vit et croit vivre. On s'attache à lui et on espère que Frieda arrivera à démêler la réalité du rêve. Il y a de nombreux autres personnages que l'on imagine sans peine grâce aux mots des auteurs, ils ont l'art de planter leurs décors et leurs personnages sans alourdir le récit.

Ce qui m'a plu : J'ai rarement été déçue avec ce couple d'auteurs, c'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans cette aventure avec en plus une héroïne que l'on prendra plaisir à retrouver par la suite. (j'aime beaucoup les personnages de thriller récurrent, ça donne un côté plus suivi à la lecture qui fait que je m'y attache davantage et que j'ai envie de savoir ce qui se passe dans le tome suivant).
Frieda Klein, la psychanalyste, se retrouve face à un dilemme : son nouveau patient, Alan, rêve bizarrement d'un jeune garçon dont la description correspond trait pour trait à Matthew qui vient d'être enlevé. Elle se rend donc à la police qui ne la croit pas vraiment... Va alors commencer une course contre la montre et la recherche de la vérité concernant Alan car Frieda en est persuadée, même si il n'est peut être pas responsable de l'enlèvement, il a quand même un lien qu'elle tente de trouver.
Elle tient au courant le commissaire Karlsson de l'avancée de ses découvertes mais en garde aussi pour elle. Petit à petit, le commissaire va commencer à la prendre au sérieux mais aussi se rendre compte qu'il ne peut pas faire grand chose avec les élèments qu'elle lui ramène.
Les pages se tournent très facilement, on veut toujours en savoir plus sur les découvertes de Frieda, ses rapports face à la police et la manière de travailler de celle-ci. On espère tout au long de la lecture que le petit Matthew sera retrouvé vivant et on démêle les mystères en même temps que Frieda. C'est une jeune femme qui a à la fois peur de tout mais est aussi intrépide par bien des côtés. La relation qu'elle noue avec un maçon d'origine étrangère alors que tout les sépare, sa façon de mener l'enquête sans que personne ne soit au courant ou bien son repli sur elle-même quand elle passe la porte de chez elle sont autant de trait de caractère déroutant pour un personnage qui l'est tout autant.
Lorsque arrive le dénouement, on est pris par les sentiments, on y croit fort et on est assez étonné par tous les sentiments qui nous assaillent. Jusqu'à la dernière ligne les auteurs nous laisse dans le vague et nous étonne !
En bref, une histoire assez haletante malgré quelques coups de mou font de cette lecture un très bon moment de lecture pour tous les fans du genre.

Ce qui ne m'a pas plu : J'ai trouvé dommage que le rythme soit quelque peu erratique et du coup même si j'ai été prise par l'histoire et par la recherche à la fois des flics et de Frieda j'ai ressenti quelques baisses de régime qui ont légèrement plombées ma lecture.

Note : 16/20

A lire si vous aimez :
- les thrillers psychologiques qui prennent le lecteur en otage.
- un page turner vraiment haletant en suivant la captivité du petit Matthew.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- Les thrillers qui touchent aux enfants et à leur captivité, parfois des moments durs à ce sujet.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

2 commentaires

  1. Bonjour,
    J'ai beaucoup cette lecture aussi, qui m'a fait découvrir ce couple d'écrivains. J'ai apprécié le duo flic-psy et j'espère qu'ils reviendront dans d'autres aventures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est prévu 8 livres avec Frieda Klein (par contre je ne sais pas si le flic y sera aussi :) )

      Supprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!