Une histoire des abeilles de Maja Lunde

Synopsis : Un triptyque écologiste qui raconte l'amour filial à travers le destin des abeilles.
Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l'apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.
Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d'une exploitation menacée par l'inquiétante disparition des abeilles ?
Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d'un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d'un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l'humanité.
https://www.cultura.com/une-histoire-des-abeilles-9782258135086.html#ae87Papier (396 pages) et numérique - Paru en aout 2017 chez Presses de la cité

Mon avis :
J'étais à la fois très curieuse de découvrir cette histoire et un peu "effrayée" par le côté moralisateur que l'autrice pouvait lui donner. Et puis c'est passé comme une lettre à la poste (enfin la poste...), je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j'ai dévoré les pages, curieuse de voir vers quoi l'autrice allait nous entrainer, j'ai adoré le récit en trois narrateurs, trois époques, on ne peut que les voir évoluer avec plaisir (et tristesse parfois). William vit en 1851, il est alité, ne croit plus vraiment en la vie, n'a jamais trouvé sa voie et a l'impression d'avoir gâché toutes ses belles années. Il va pourtant avoir un sursaut d'orgueil et retrouver le chemin de son atelier pour créer une ruche révolutionnaire. C'est un homme bon, qui n'a pas réellement su dire non au quotidien et qui a préféré se laisser porter alors qu'il avait du potentiel selon son mentor. Il va pourtant se réveiller petit à petit et se battre pour se sortir de ses ennuis. J'ai beaucoup aimé le voir évoluer, le voir prendre conscience du monde qui l'entoure, sortir de la léthargie dans laquelle il s'était plongé pour retrouver son chemin.

George et toute sa famille ont toujours élevé des abeilles à notre époque. Quand son fils lui apprend qu'il a d'autres rêves que poursuivre l'histoire familiale, George est déçu mais il ne désespère pas de le faire changer d'avis. Pourtant quand une catastrophe leur tombe dessus, George va devoir se poser les bonnes questions. L'autrice axe son intrigue sur les réactions des personnages face à ce qui les bouscule, le monde de George change et il doit apprendre à s'adapter malgré tout, elle ne donne pas de réponses aux raisons de la catastrophe mais va parler surtout de toutes les conséquences, aussi bien pour les abeilles que pour les humains et elle nous apporte en ça énormément de pistes de réflexions plus intéressantes les unes que les autres. On va frissonner avec George la première fois qu'il ouvre une ruche vide, on ne peut qu'avoir peur des conséquences qui sont notre quotidien et on comprend ce qui nous a conduit à l'histoire de la troisième narratrice.

Tao quant à elle donc vit dans notre futur. Les insectes pollinisateurs ont disparus et c'est une opération qui est maintenant faite manuellement. C'est un métier très dur mais vital pour bien des raisons, elle vit avec son mari et son fils et ils mettent de l'argent de côté pour pouvoir avoir le droit de procréer à nouveau. Et puis c'est la catastrophe, ils organisent un pique nique et le fils de Tao est victime d'un malaise. Ambulance, hôpital, Tao et son mari ne savent pas ce qui se passe et on leur enlève ce fils qu'ils aiment tant sans leur dire un mot. Mais Tao n'est pas du genre à baisser les bras, elle va mener l'enquête, partir loin de chez elle et essayer de comprendre ce qu'il s'est passé. On le voir venir d'assez loin même si elle met plus de temps à mettre des mots dessus, j'ai adoré son abnégation et sa manière d'aller au bout même quand rien ne se passe comme elle l'imaginait...

Trois narrateurs donc, trois époques très différentes les unes des autres mais un fil conduction, ces abeilles qui sont nécessaire à la pollinisation de notre monde et donc à la production des denrées comestibles. C'est aussi une histoire de famille dans les trois cas, ils doivent tous faire face à ceux qui comptent sur eux et pour eux et les choses ne sont pas faciles. J'ai beaucoup aimé l'alternance des époques, les combats qu'ils doivent mener et leurs forces et leurs faiblesses. L'autrice nous intègre vraiment dans leurs mondes et on est toujours plus curieux de voir ce qui va se passer même si certaines choses sont parfois un peu utopiques. Les mots sont simples mais efficaces, on ne  peut que se poser des questions sur ce qu'ils doivent traverser pour en arriver au résultat qu'ils comptent avoir et ils ont réussi à me toucher de bien des manières, chacun à sa façon. Une histoire qui donne à réfléchir, qui n'est pas moralisatrice mais qui ouvre le champ des possibles...

En bref, j'ai adoré la façon dont les trois narrateurs évoluent au fil du roman, les mots de l'autrice sont efficaces et percutants et on ne peut que comprendre tout ce qu'ils doivent traverser. On s'attache très rapidement à eux, on ne s'ennuie pas une seule seconde et j'ai admiré la manière dont elle nous permet de nous poser des questions sans un ton moralisateur que je craignais un peu. Elle parle davantage des conséquences que des raisons et bien évidemment ce qu'ils doivent traverser est raconté de manière à nous apporter des axes de réflexion. Diablement bien fait et addictif !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les romans entre passé, présent et futur qui parlent d'un sujet d'actualité et de ses répercussions sur notre monde

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les personnages qui baissent parfois les bras (enfin surtout William)

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Share:

0 commentaires

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!