Ça a commencé comme ça d'Angéla Morelli

Synopsis : Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles . Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non, ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu. Car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger. Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.
Papier (353 pages) et numérique - A paraitre le 12/10/16 chez Harlequin &H

Mon avis :
Un nouveau roman d'Angéla Morelli, ça se déguste comme un bon verre de vin à la terrasse ensoleillée d'un café du sud ouest. Et ça tombe bien puisque cette histoire se passe dans un petit village du Lot et Garonne, à quelques kilomètres d'Agen, avec ses chocolatines (Angéla, I love you), son accent, son accueil et ses commères....  Flore vit avec son père qui est pour le moins dans un autre monde et son adorable Clélia, sa fille de 8 ans qui est sa plus grosse fierté et pour laquelle elle se démène. Elle a souvent du mal à joindre les deux bouts, est une bosseuse, va prendre tous les boulots qui viennent à la fois pour aider l'épicier du village mais aussi pour gagner un peu d'argent pour faire réparer leur chaudière qui ne leur donne souvent que de l'eau froide. J'ai adoré le contexte, m'imaginer au milieu de la campagne et voir au travers des yeux de Flore tout ce qui l'entoure (et puis c'est assez facile puisque je suis née et j'ai longtemps vécu dans le Lot et Garonne)(en même temps je suis dans le Gers maintenant, encore plus paumé quoi mais tellement bon!!). Je me suis facilement retrouvée dans le caractère de Flore, on ne peut que vouloir à notre tour l'aider et même si parfois j'ai eu envie de la secouer pour qu'elle se fasse payer (c'est beau les gens qui ne payent pas leurs dettes) on ressent facilement ses doutes et ses peurs. Elle aime et déteste en même temps sa vie seule avec son père et sa fille mais quand Corto, un mystérieux homme tatoué que personne ne connait, fait irruption, il bouscule beaucoup de ses certitudes.

Ce roman c'est aussi des gâteaux à foison (on prend des kilo rien qu'en le lisant), de la confiture, un concours pour gagner un montant non négligeable pour Flore et des figues à trouver absolument. Mais personne n'en a dans son entourage si ce n'est Corto qui ne semble pas décidé à lui en vendre.... Commence alors entre eux un ballet fait de oui et de non, d'amour et d'exaspération, de joie et de disparition, j'ai adoré retrouver la plume de l'auteur qui m'a une nouvelle fois conquise par ses personnages et la façon dont on se sent proche d'eux, par l'humour et les situations cocasses (je pense à un certain roncier). Je n'ai pas vu défiler les pages, j'étais curieuse de voir comment la relation entre Flore et Corto allait évoluer et le secret que celui-ci semble cacher à tout le monde. Flore est foncièrement bonne, on ne peut que s'attacher à elle et espérer qu'elle finisse par s'en sortir vraiment. Quant à Corto, s'il est parfois agaçant (pour ne pas dire quelque chose de vulgaire mais que les filles utilisent, elles) et que l'on ne sait pas sur quel pied danser avec lui, il intrigue aussi et nous fait parfois vibrer avec lui. J'ai beaucoup aimé les personnages secondaires qui ont tous un rôle dans la vie de Flore, elle est bien entourée et elle sait que si elle demande de l'aide, elle l'aura mais elle déteste en user et a parfois l'impression d'en abuser. Je me suis donc laissée porter par cette intrigue, par cette romance qui nait et par des personnages que l'on prend plaisir à voir tout simplement vivre. Le final répond à toutes nos attentes et nous laisse avec un grand sourire aux lèvres et la sensation un peu triste de quitter des amis !!

En bref, j'ai adoré aussi bien le contexte que les personnages que l'auteur nous présente et fait vivre devant nos yeux. Les pages se tournent très rapidement, c'est doux et sucré comme un bon cookie et on ne peut que craquer nous aussi pour Flore et Corto. Une lecture détente qui nous entraine très facilement et nous donne le sourire tout au long de notre avancée !

Note : 17/20

A lire si vous aimez :
- les histoire sucrées avec une pointe d'acidité et beaucoup d'amour

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- la campagne et les petits villages (et le mot chocolatine...)

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

Share:

8 commentaires

  1. Oh il a l'air tout chou ce petit livre !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas Angela Morelli mais tu me donnes vraiment envie de la lire 😊

    RépondreSupprimer
  3. Voilà qui est bien tentant! Je note :)

    RépondreSupprimer
  4. Un roman à lire quand on n'a pas envie de se prendre la tête, c’est ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ça ! c'est tendre, doux, marrant, un superbe moment <3

      Supprimer
  5. Dans ma Pal depuis une bonne semaine, j'ai encore plus envie de le lire après une telle chronique :)

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!