Nirvana, book 1 de J.R. Stewart

Synopsis : When the real world is emptied of all that you love, how can you keep yourself from dependence on the virtual?

Larissa lives in a world where the real and the virtual intermingle. After the supposed death of her soul mate, Andrew, Larissa is able to find solace by escaping to Nirvana, a virtual world where anything is possible – even visits with Andrew. Although Larissa knows that these meetings are not real, she cannot shake her suspicion that Andrew is indeed alive. When she begins an investigation of the Hexagon, the very institution that she has been taught to trust, Larissa uncovers much more than she ever expected. Her biggest challenge, however, remains determining what is real – and what is virtual.

Ma trad : (on copie, on crédite merci :) )
Quand le vrai monde est vide de tout ce que vous aimez, comment pouvez vous empêcher une dépendance au monde virtuel ?
Larissa vit dans un monde où sont liés intrinsèquement la réalité et le virtuel. Après la mort supposée de son âme sœur, Andrew, Larissa peut trouver du réconfort en s'échappant dans Nirvana, le monde virtuel où tout est possible, même retrouver Andrew. Même si elle sait que ces rencontres ne sont pas réelles, elle ne peut s'empêcher de penser qu'Andrew est vivant. Quand elle commence une enquête sur Hexagon, l'institution à laquelle elle a appris à faire confiance, Larissa découvre beaucoup plus que ce qu'elle attendait. Son plus gros challenge, découvrir ce qui est réel et ce qui est virtuel...

Mon avis :
J'ai adoré au premier regard cette couverture qui est vraiment superbe et puis étant donné le résumé j'étais curieuse de découvrir cette histoire. Si j'ai été un peu déçue par certaines choses, d'autres m'ont aussi beaucoup plu. C'est donc un brin mitigée mais plutôt positive que j'ai refermé ce roman, à la fois curieuse de lire la suite et espérant que l'auteur modifie ses petits défauts. Larissa et Andrew vivent dans un monde où l'extinction des abeilles a causé en très peu d'années la disparition de tous les aliments qui en avaient besoin pour être pollinisés (première petite incohérence, en 2/3 ans c'est pas possible que tout s'arrête mais bon, laissons le bénéfice du doute à l'auteur). Andrew est un concepteur de talent qui crée, pour Hexagon, des réalités virtuelles pour que les gens puissent s'échapper de leur quotidien. Tour à tour encensé et décrié par ceux qui l'emploient, il disparait mystérieusement dans l'explosion de son laboratoire. Donné pour mort, Larissa ne veut pas croire en sa disparition et elle va essayer de comprendre ce sur quoi il travaillait et pour quelle raison quelqu'un aurait voulu le faire disparaitre.

Larissa Kenders est une jeune femme somme toute agréable même si par moment on a un peu de mal à suivre son cheminement de pensées. Intelligente et débrouillarde, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et va au bout de ses idées, quitte à se mettre en danger. Elle pense que ce qui est arrivé à Andrew n'est pas réel et elle va tout faire pour mettre des certitudes sur ses pressentiments. Je l'ai bien aimée même si parfois on ne sait pas trop sur quel pied danser avec elle, elle est très changeante et nous montre différents visages en fonction des personnes avec qui elle se trouve. Andrew m'est apparu sympathique au début du roman mais très vite il disparait. Les autres personnages sont bien décrits, on en aime certains et on en déteste d'autres, on ne sait jamais trop, tout comme Larissa, à qui faire confiance et qui croire. La limite entre le virtuel et le réel n'est pas toujours bien définie ce qui fait que l'on oscille entre les différents sentiments qu'ils font naitre.

Du côté de l'intrigue, si ce n'est l'improbabilité de certains événements qui casse un peu la crédibilité du roman (oui je sais, on est en SF, la crédibilité par rapport à nous n'est pas prouvée mais il y a quand même quelques codes à respecter), on tourne les pages assez facilement et on prend plaisir à voir où l'auteur nous entraine. Les descriptions faites du monde virtuel sont sympathiques y compris ses effets sur les personnes qui en usent même si certains devraient rester plus dans la réalité. On comprend petit à petit qui se cache derrière Hexagon, qui veut Andrew et ce qu'ils attendent de lui. C'est somme toute assez bien fait, le suspense est présent du début à la fin, on a aussi du mal à séparer réalité et virtuel et on prend plaisir à enquêter avec Larissa même si cette dernière se fait des ennemis et qu'elle sème des cadavres partout où elle passe.... Le final nous donne quelques explications et nous permet de comprendre davantage de choses. 

En bref, si certaines choses sont vraiment improbables à si courte échelle et ont un peu cassé la crédibilité de l'histoire, les personnages sont sympathiques et les pages se tournent très vite, la curiosité nous poussant à vouloir en apprendre plus. Le final nous apporte des réponses et laisse d'autres questions en suspend, je suis curieuse de découvrir la suite !

Note : 14/20

A lire si vous aimez :
- quand les mondes virtuels et réels s'entrecroisent et les interactions qu'il peut y avoir.

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- quand la crédibilité en prend un coup....

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
https://www.goodreads.com/book/show/26164334-nirvanaLogo Livraddict

http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=21631

Commentaires