Et je danse, aussi de Jean-Claude Mourlevat & Anne-Laure Bondoux

Synopsis : La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets... Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Mon avis :
J'étais assez impatiente de commencer ce roman d'autant que pour en avoir discuté avec d'autres lecteurs qui l'avaient lu en avant première, ils avaient adoré. Mais j'ai bien vite déchanté, j'ai eu énormément de mal à rentrer dans cet échange épistolaire et encore plus à apprécier les personnages, Pierre-Marie et Adeline. Heureusement quelques incursions d'amis ou de connaissances de Pierre-Marie ont rendu ma lecture un peu moins difficile de part leur humour et leur bonne humeur mais ça n'aura jamais réussi à rendre ce moment agréable à mes yeux.

Tout commence lorsque Pierre-Marie, écrivain connu et reconnu, reçoit une grosse enveloppe contenant, d'après lui, un manuscrit. Il ne veut pas l'ouvrir car il ne lit pas les manuscrits d'autres personnes et contacte celle qui lui a envoyé, Adeline. Commence alors un échange entre eux qui va les mener très loin, beaucoup plus loin qu'ils n'auraient pu l'imaginer au départ. J'ai toujours eu du mal avec le genre épistolaire, même si on voit les personnages se dévoiler petit à petit et parler de leurs sentiments, je trouve que c'est très "froid" et je n'arrive que rarement à m'y plonger totalement. (ce qui fait que conclusion de cette fois-ci, c'est sûr, je ne relirai pas de roman de ce genre) J'ai donc eu une nouvelle fois de la peine à rentrer dans la vie des deux personnages principaux même si les descriptions sont telles que l'on peut imaginer sans peine leurs traits de caractère et leur façon de voir la vie.

Les pages se tournent quand même somme toute assez facilement si ce n'est que je n'ai été que spectatrice et pas actrice dans la vie de nos deux héros. Alors heureusement, j'étais curieuse de voir ce que les auteurs allaient nous dévoiler, où ils allaient nous amener mais je n'ai jamais ressenti d'empathie pour Pierre-Marie et Adeline (et puis je déteste ce prénom donc ça a du jouer encore une fois). Les autres personnages qui entrent en jeu m'ont été davantage sympathiques et m'ont parfois permis de sourire à leurs blagues et à leurs façons de penser grâce à leurs piques et leur bonne humeur. Mais ça n'a pas été suffisant pour que j'adhère à ce style...

Par contre, les auteurs ont su cacher leur jeu jusqu'à la fin, jusqu'à ce qu'on découvre la vérité en même temps que Pierre-Marie. On en apprend davantage sur son passé, sur la raison qui fait qu'Adeline l'a contacté. J'avoue que ce passage là a réussi à brièvement titiller ma curiosité mais j'ai trouvé la fin vraiment abrupte, on est en train de vivre quelque chose d'important pour moi et paf, la dernière page arrive sans que l'on n'en sache plus. Du coup une déception à ce niveau-là aussi et une conclusion : quelques soient les auteurs, quelque soit l'histoire, quelques soient les personnages, le style épistolaire n'est pas pour moi !

En bref, je n'ai pas adhéré aux personnages ni au style épistolaire de l'histoire. Il y a pourtant à foison de bonnes idées mais je n'ai pas réussi à me figurer cette intrigue parfois tirée par les cheveux. J'ai quand même souri à plusieurs reprises mais ça n'aura pas suffi à rendre Pierre-Marie et Adeline attachants à mes yeux et à me faire apprécier leur histoire si singulière. Quant à la fin, elle a un gout d'inachevé...  Dommage.  

Note : 10/20

A lire si vous aimez :
- les romans épistolaires et découvrir des secrets bien cachés

Passez votre chemin si vous n'aimez pas :
- les non dits, les cachotteries, les soufflés qui se dégonflent tout de suite quand on apprend la vérité.

Merci à Fleuve éditions pour cette lecture. Le 12 mars en librairie.

Pour en savoir plus et lire d'autres avis :
Logo Livraddict

3 commentaires

  1. je l'avais mis dans ma Wishlist, du coup je ne pense pas me le procurer.
    j'espère que ta prochaine lecture te fera meilleur impression ;)

    RépondreSupprimer
  2. Hum, ton avis me refroidit quelque peu ; pourtant les seuls noms de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux m'avaient convaincue !

    RépondreSupprimer
  3. Peu importe, il me le faut, rires :)

    RépondreSupprimer

Pour information, je modère les commentaires!
Si vous ne souhaitez pas que le votre apparaisse mais juste laisser une trace, merci de me le dire dans votre commentaire!
Merci d'être venu me rendre visite!